Politique Nationale/Internationale

ONU: la résolution sur l'Iran mise aux voix vendredi matin (ambassadeur britannique)


La résolution sur l'Iran sera mise aux voix au Conseil de sécurité de l'ONU vendredi matin, a indiqué mercredi l'ambassadeur britannique à l'ONU, Emyr Jones Parry.

La "troïka" européenne (Grande-Bretagne, France et Allemagne) a soumis mercredi soir aux 15 membres du Conseil de sécurité une nouvelle version de projet de résolution sur l'Iran prévoyant des sanctions beaucoup plus douces que le premier projet.


Ria novosti
Jeudi 21 Décembre 2006

ONU: la résolution sur l'Iran mise aux voix vendredi matin (ambassadeur britannique)
"Cette version ne contient plus l'interdiction de voyager à l'étranger pour un groupe de hauts fonctionnaires iraniens que la Russie n'acceptait pas. Cependant, le texte comporte des restrictions", a expliqué à RIA Novosti un diplomate.

L'interdiction de voyager à l'étranger, qui devait viser des ressortissants iraniens liés aux programmes nucléaires de leur pays, a suscité l'une des principales divergences au Conseil de sécurité.

Dans la nouvelle version de projet qui sera mise aux voix vendredi l'interdiction de voyager à l'étranger a été remplacée par un appel aux Etats à "faire preuve de vigilance concernant l'entrée ou le transit sur leur territoire" de personnes liées aux programmes nucléaires.

Les diplomates européens considèrent cette clause comme un compromis important entre l'UE-3, d'une part, et la Russie et la Chine, de l'autre. Les Etats-Unis, en ce qui les concerne, ne partagent pas ce point de vue.

"Le changement de la formule ne signifie pas l'annulation de l'interdiction de voyager", a déclaré aux journalistes l'ambassadeur américain à l'ONU par intérim, Alejandro Wolff.

Les ambassadeurs ont envoyé le projet de résolution dans leurs capitales respectives pour des consultations de 24 heures. Les diplomates affirment qu'une modification insignifiante peut encore être apportée au texte pendant les 24 heures qui restent avant le vote.

Le projet de résolution prévoit des sanctions sur la livraison d'équipements, de technologies et de matériaux susceptibles d'être utilisés dans la production d'armes nucléaires et de leurs vecteurs. Le document exhorte Téhéran à revenir à la table des négociations et à dissiper les soupçons de la communauté internationale à propos de ses éventuelles ambitions nucléaires militaires.


Jeudi 21 Décembre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires