Economie

OCDE: récession "sévère et prolongée" dans la plupart des pays occidentaux



Mercredi 26 Novembre 2008

OCDE: récession "sévère et prolongée" dans la plupart des pays occidentaux
La plupart des pays de l'OCDE vont subir des "récessions sévères et prolongées", pour certains jusqu'en 2010, prévoit l'institution dans ses prévisions économiques d'automne publiées mardi.

"Pour la plupart des pays de l'OCDE, une reprise (...) n'est pas attendue avant le second semestre 2010, ce qui signifie que cette récession sera sans doute la plus sévère depuis le début des années 80", anticipe l'Organisation pour la coopération et le développement économiques.


La crise financière "la pire depuis les années 30" est, quant à elle, loin d'être terminée, affirme-t-elle, et les dérèglements financiers devraient durer "jusqu'à fin 2009".


Sous ce ciel sombre le chômage va bondir, alors que la dégradation du marché immobilier dans de nombreux pays se poursuit et que les conditions de crédit se sont considérablement durcies. Le taux de chômage passerait aux Etats-Unis à 7,3% en 2009 et 7,5% en 2010.


L'économie des Etats-Unis, qui sera en récession l'an prochain et connaîtra le ralentissement le plus marqué de toute la zone OCDE, "traverse une passe extrêmement difficile", affirme l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) mardi.


L'Organisation a publié ce jour une série de prévisions marquant une récession sévère dans les pays de l'OCDE, accompagnée d'une hausse des déficits et d'un accroissement marqué du chômage. La France n'y fait pas exception.


"C'est aux États-Unis que l'activité devrait se contracter le plus fortement vers la fin de cette année", constate l'OCDE dans son rapport semestriel de perspectives économiques.


La consommation va marquer le pas en raison du chômage, de la chute des marchés boursiers et de celle de l'immobilier qui affectent le patrimoine des ménages, également confrontés à un accès plus difficile au crédit. La baisse des dépenses sera particulièrement marquée dans le secteur automobile.


Les prix des logements continuent à baisser de même que l'activité du secteur de la construction mais "certains signes montrent que la contraction de l'immobilier résidentiel est peut-être en train de s'atténuer", affirme l'OCDE. "L'investissement des entreprises va sans doute également continuer de faiblir, compte tenu du faible niveau de la confiance et du durcissement brutal des conditions financières", indique l'Organisation. Le "soutien persistant émanant des exportations (...) semble s'estomper" à cause de l'affaiblissement de la conjoncture dans le monde et de l'appréciation du dollar, ajoute-t-elle.


En revanche, "la détente des prix du pétrole et des produits de base, devrait ramener l'inflation" autour de 1,5% en 2010, souligne le rapport.


"Un nouveau train de mesures de relance budgétaire pourrait devenir souhaitable à court terme, si les conditions financières ne s'améliorent pas rapidement", fait valoir l'OCDE.




Mercredi 26 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par zimir le 26/11/2008 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




HAAAAA LE PIED LES BEAUX JOURS DE LA CRISE ARNAQUE !

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires