ALTER INFO

OBAMA: VOULOIR ET/OU POUVOIR


Dans la même rubrique:
< >

AVEC BEAUCOUP DE SINCÉRITÉ, BARAK OBAMA A ANNONCÉ, DANS SON DISCOURS D'ASSERMENTATION, UN CHANGEMENT DE CAP FONDAMENTAL DANS LES RELATIONS DES ÉTATS-UNIS AVEC LE RESTE DU MONDE. LE "POUVOIR" SERA-T-IL AU RENDEZ-VOUS DE SES ASPIRATIONS? LES PAYS DE L'AMÉRIQUE LATINE RETROUVERONT-ILS UN ALLIÉ DANS LEUR LUTTE POUR REDONNER À TOUS ET À TOUTES DIGNITÉ ET RESPECT?


oscarfortin@hotmail.com
Lundi 2 Mars 2009

OBAMA: VOULOIR ET/OU POUVOIR
 C’est d’un lit d’hôpital que j’ai suivi avec émotion l’assermentation de Barak Obama, 44ième président des États-Unis, et que j’ai écouté avec grande attention le discours qu’il a alors prononcé. Je fus particulièrement ému lorsqu’il a affirmé que le chemin le plus sûr vers le bien commun était celui des idéaux qui placent l’État de droit et les droits de l’homme au dessus de toutes les autres considérations.



« Ces idéaux éclairent toujours le monde et nous ne les abandonnerons pas par opportunisme. Donc, à tous les autres peuples et les gouvernements qui nous regardent, aujourd’hui, du plus petit village où mon père est né, sachez que l’Amérique (les États-Unis) est l’amie de chaque nation, de chaque homme, femme, enfant qui cherche un avenir de paix et de dignité, et que nous sommes prêts à diriger, une fois de plus. »


Par ces mots, le nouveau Président indique sa volonté de tourner cette page sombre de l’histoire des États-Unis où la « politique de la sécurité nationale » a servi, trop souvent, à justifier un interventionnisme opportuniste et, plus que tout, à défier, dans nombre de cas, les droits les plus fondamentaux des peuples et des personnes. Il s’agit là d’un changement radical dans l’approche des relations des États-Unis avec le monde : ce ne sera plus par les armes, le chantage, la manipulation et le mensonge que les États-Unis s’imposera au monde, mais par la flamme vivante des idéaux, inscrits dans sa Constitution et le droit international, qu’il en deviendra un leader et un guide.

«… notre sécurité émane de la justesse de notre cause, notre force de notre exemple, des qualités tempérantes de l’humilité et de la retenue. »

Comment ne pas trouver une fraîcheur et une grande espérance dans ces propos qui rejoignent le cœur et l’esprit des personnes et des peuples de partout à travers le monde? Je pensais particulièrement à ces nombreux pays de l’Amérique latine (Bolivie, Paraguay, Brésil, Argentine, Équateur, Venezuela, Cuba entre autres) dont les peuples et les dirigeants œuvrent au service de ce « bien commun » qui vise à redonner respect et dignité à toutes les personnes sans oublier les pauvres, les marginalisés, les malades, les analphabètes… . «Toujours nous défendrons les intérêts du peuple, spécialement des plus pauvres, des étudiants, des indigènes, de la jeunesse, des agriculteurs et petits producteurs. » (Hugo Chavez, 28 février 2009)

Quel soulagement pour ces derniers de savoir qu’ils pourront compter dorénavant sur cette nouvelle Administration qui promet d’agir, non plus de manière « opportuniste » et « impériale », mais avec humilité et dans le plus grand respect du droit des peuples et des personnes!

«(…) cette crise nous rappelle que sans un œil attentif, le marché peut devenir incontrôlable et qu’une nation ne peut prospérer longtemps, si elle ne favorise que les nantis. » (OBAMA)

«(…) des considérations de justice et d'équité dicteront parfois aux responsables de l'État une sollicitude particulière pour les membres les plus faibles du corps social, moins armés pour la défense de leurs droits et de leurs intérêts légitimes. » (Jean XXIII, PAIX SUR TERRE, 41)

VOULOIR ET/OU POUVOIR

Certains, sans mettre en doute la sincérité et la volonté réelle du nouveau Président, doutent que l’environnement des multiples intérêts, menacés par ce changement de cap, ne lui laisse guère le choix. À vous d’en juger.

Noam Chomsky, linguiste, philosophe et militant politique de renom, défend l’idée qu’il n’y aura pas de changement avec Obama. Une entrevue avec Press TV.

Adolfo Perez Esquivel, Prix Nobel de la paix 1980. Lettre adressée au Président Obama.

Oscar Fortin
Québec, 1ier mars 2009
http://humanisme.blogspot.com/


Lundi 2 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par BoudjemaaA le 03/03/2009 01:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le vouloir de Mr Obama va lui ouvrir les portes du palais du musée de l'histoire ; le pouvoir va lui ouvrir les portes de la poubelle du musée de l'histoire.

2.Posté par oscar fortin le 03/03/2009 02:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout en écrivant cette article, je ne puis m'empêcher de penser à ce que la main cachée de la droite est parvenue à faire au Chili avec Lago, de 2000 à 2005 et avec Michelle Bachelet de 2005 à 2010. Dans les deux cas il s'agit de représentants du parti socialiste chilien, élus Président et Présidente avec des promesses qui permettaient d'espérer la réalisation du grand rêve d'Allende. Lors des élections de ces deux Présidents je me trouvais au Chili et l'enthousiasme du peuple était semblable à celle des étasuniens en ce 21 janvier 2009. La déception est aujourd'hui très grande de la part de toutes ces personnes qui ont la conscience d'avoir été trahis. J'espère qu'Obama ne se prêtera pas au delà de ce que la conscience de ses promesses lui permettra.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires