Politique Nationale/Internationale

Numéro 39 : Patrick Devedjian

Encore un nouveau ministre : à quoi servent les autres ?



Olivier Bonnet
Samedi 6 Décembre 2008

Numéro 39 : Patrick Devedjian

« Je gouvernerai avec un gouvernement resserré  » : projet présidentiel du candidat Sarkozy.

Les promesses n’engagent que ceux qui les croient, disait son mentor, Charles Pasqua. Le gouvernement Fillon I comptait 21 membres, Fillon II 33, Fillon III 38.

Lorsque le président met en place un plan de relance qu’il qualifie lui-même de "puissant" (sic), censé voler au secours de l’emploi et de l’investissement, il met le paquet pour en assurer la promotion médiatique et annonce qu’un ministre sera spécialement chargé de veiller à son application. Confie-t-il cette tâche au premier d’entre eux, François Fillon ? Non. Il a sans doute déjà trop de travail. À Christine Lagarde alors, ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi ? Pas plus. Sans doute Sarkozy la juge-t-elle, avec raison, trop nulle (mais alors que fait-elle à Bercy ?). À Xavier Bertrand alors, chouchou de l’Élysée, en charge du Travail ? Pas plus. À Éric Woerth et son portefeuille du Budget et des Comptes publics ? Toujours pas. Allons donc voir du côté de la pléthore de secrétaires d’État. S’agit-il de Laurent Wauquiez, qui s’occupe de l’Emploi ? Raté. Ah, on a trouvé : Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation. Et non, ce n’est pas lui. Heu... Hervé Novelli, du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et moyennes entreprises ? Encore raté. On sait ! Éric Besson, dont l’attribution est justement l’évaluation des politiques publiques. Et bien non, encore et toujours non. Mais bon sang, n’y-a-t-il donc personne dans ce fichu gouvernement capable de veiller à l’application du plan de relance présidentiel ? Parmi ses 38 membres ?

Il semble que la réponse soit négative, puisque figurez-vous que Sarkozy n’a rien trouvé de mieux que de... nommer un nouveau ministre ! Patrick Devedjian sera celui-là, au poste de "ministre auprès du Premier ministre, chargé de la mise en oeuvre du plan de relance" (et de la parole ordurière). Matricule 39. "Gouvernement resserré", qu’il disait... L’inflation se poursuivra-t-elle au prochain remaniement ? En attendant, outre le fait que Devedjian soit un bras cassé de plus dans cette équipe d’incompétents, ses attributions grotesques sont un énième foutage de gueule. S’il faut nommer un nouveau ministre à chaque fois que le mégalomane de l’Élysée accouche d’un nouveau plan ("puissant", il va sans dire), le gouvernement n’a pas fini d’enfler. Trois suggestions au débotté : pourquoi pas un ministre de la Révision Générale des Politiques Publiques ? De l’Union pour la Méditerranée ? Mieux : un ministre en charge de la Refondation du Capitalisme. Voilà qui aurait une sacrée gueule, non ?

http://www.plumedepresse.info/ http://www.plumedepresse.info/



Samedi 6 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par ciborg le 06/12/2008 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en tous cas vous plaisantez peut etre , mais moi je trouve interessant et logique
d'eriger en departement ministeriels les taches que vous mentionnez....Et selon
les personnages qui occuperons ces noueaux ministeres on verra vraiment
dans quelle direction veut nous conduire Sarkosy ...

2.Posté par Rakovksi le 06/12/2008 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ump est un parti de voleurs et de margoulins.

Ils sont allés uniquement pour taper dans les caisses publics et redonner l'argent à leur puissant et riches donateurs, et au passage s'attribuer une bonne commission.

Proner la rigueur aux petis fonctionnaires et multiplier son salaire par 3, il n'y a que des voleurs des deniers publics qui puissent raisonner ainsi

Du jour au lendemain, Sarkozy a trouvé 320 milliards d'euros pour les parasites de banquiers.

Ensuite cette bande de voleurs réfléchit au différents moyens, par leur ministère, de faire payer la facture en réduisant les dépenses publiques utiles à la population, comme les écoles maternelles, les lycées, les universités, les Rased, les bureaux de postes, les soins hospitaliers, etc.

Comme ces voleurs UMP craignent de se faire épingler, ils utilsent la police pour nous foutre la trouille, en envoyant par exemple les gendarmes terroriser des gamins dans un collège, ou alors en jettant des jeunes en prison sans aucune preuve, par des acccusations infondés, à coup de renfors médiatiques.


Ces voleurs de l'UMP s'emploient à place leur militant à la tête des différentes administrations publiques pour faire leur loi de voleurs, doublés d'incompétents notoires.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires