Politique Nationale/Internationale

Nucléaire: une nouvelle résolution sur l'Iran adoptée avant Noël


Le Conseil de sécurité de l'ONU émet un avis positif sur le nouveau projet de résolution sur l'Iran avancé par la "troïka" européenne, a déclaré l'ambassadeur de la France à l'ONU, Jean-Marc de La Sablière, après première présentation de la nouvelle version de projet au Conseil de sécurité.


Ria novosti
Mardi 12 Décembre 2006

Nucléaire: une nouvelle résolution sur l'Iran adoptée avant Noël


"Il faut espérer que la résolution sera adoptée avant les fêtes de Noël", a-t-il indiqué aux journalistes au terme des consultations menées à huis clos.

Le représentant permanent de la Russie à l'ONU, Vitali Tchourkine, a soutenu lundi que le nouveau document de l'UE-3 était imprégné de la philosophie de la Russie qui estime que la résolution ne doit pas être répressive.

Les auteurs du nouveau texte ont expliqué aux journalistes qu'ils ne se proposaient pas de "punir l'Iran", mais laissaient la porte ouverte pour entamer un processus de négociation. Même en ce qui concerne la terminologie, le document rappelle les commentaires de la Russie sur la conception de la résolution.

"La résolution ne ferme pas la porte aux négociations. Nous ne cherchons pas à punir Téhéran, mais à l'inciter à des actions susceptibles de rétablir la confiance internationale en l'Iran", a affirmé à son tour le représentant allemand à l'ONU, Thomas Matussek.

Soumis au Conseil de sécurité par l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, le projet de résolution a accumulé les remarques faites par les représentants de haut niveau des cinq membres permanents et par les autres membres du Conseil de sécurité au cours de plusieurs semaines de discussions, ont fait remarquer les ambassadeurs.

Les diplomates de l'UE-3 ont annoncé que le nouveau texte de résolution ne prévoyait de sanctions économiques que sur la livraison de nouveaux équipements et technologies liés à l'enrichissement de l'uranium, au retraitement du combustible usé et à l'élaboration de matériel de guerre.

"Le nouveau projet de résolution a pour but de faire revenir l'Iran aux négociations sur le régime de non-prolifération. Les sanctions qu'il propose seront levées dès que l'Iran aura renoncé au retraitement du combustible nucléaire et à l'enrichissement de l'uranium qui suscite une réaction si douloureuse de la communauté internationale", a affirmé l'ambassadeur britannique à l'ONU, Emyr Jones-Parry.


Mardi 12 Décembre 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 13/12/2006 06:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C EST UNE CERTITUDE L IRAN N AS PAS D ARME NUCLEAIRE PAR CONTRE LE REGIME SIONISTE QUI OCCUPENT ILLEGALEMENT LA PALESTINE A PEUT ETRE 400 OGIVES : DE QUOI FAIRE EXPLOSER TOUT LE MOYEN ORIENT ALORS LE CONSEIL DE SECURITE DEVRAIT PLUTOT S OCCUPER DES SIONISTES ET LAISSER L IRAN EN PAIX. LE DANGER C EST PAS L IRAN MAIS LES SIONISTES.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires