Politique Nationale/Internationale

Nucléaire iranien: la rencontre Solana-Larijani aura vraisemblablement lieu à Bruxelles


Ali Larijani, secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran, mènera mercredi des pourparlers sur le problème nucléaire iranien avec Javier Solana, Haut Représentant de l'UE pour la politique étrangère et de sécurité commune.


RIA Novosti
Mercredi 5 Juillet 2006

Nucléaire iranien: la rencontre Solana-Larijani aura vraisemblablement lieu à Bruxelles

Le lieu de la rencontre n'est pas encore défini, mais, selon des sources bien informées européennes et iraniennes, elle aura lieu à Bruxelles.

Les représentants officiels de l'Iran indiquent que les pourparlers porteront sur le paquet de propositions des six médiateurs internationaux remis à Téhéran en vue de régler le problème nucléaire iranien.

"Au cours de cette rencontre, les parties échangeront leurs vues pour lever certains points vagues du paquet de propositions des Six", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Hamid Reza Assefi.

Les ministres des Affaires étrangères de Russie, des Etats-Unis, de Chine, de Grande-Bretagne, d'Allemagne et de France avaient approuvé, lors de leur rencontre du 1er juin à Vienne, le paquet de propositions visant à convaincre l'Iran de suspendre ses travaux d'enrichissement de l'uranium. Le 6 juin, en visite à Téhéran, Javier Solana avait remis aux dirigeants iraniens le paquet de propositions des Six.

Pour l'instant, l'Iran n'a pas donné de réponse officielle à ces propositions. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait déclaré que Téhéran envisageait de répondre à l'initiative des Six vers le 22 août.

"Le délai de la réponse annoncé par l'Iran n'a pas changé. L'étude attentive et minutieuse du paquet de propositions des Six demande du temps", a déclaré mardi aux journalistes le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki.

Cependant, comme l'ont déclaré le 29 juillet les ministres des Affaires étrangères du G8 à l'issue de leur rencontre à Moscou, les huit pays les plus industrialisés espèrent recevoir une réponse "précise et concrète" de l'Iran aux propositions des Six lors de la rencontre entre Javier Solana et Ali Larijani prévue pour le 5 juillet.

M. Larijani a cependant déjà indiqué aux journalistes à la veille de la rencontre que l'Iran ne donnerait pas sa réponse aux propositions des Six au cours des pourparlers avec Javier Solana. Le chef de l'équipe de négociateurs iraniens sur le problème nucléaire a indiqué que des représentants de la troïka européenne (Grande-Bretagne, France, Allemagne) et de la Russie seraient présents lors de cette rencontre.

Certains représentants des Six, notamment les Etats-Unis, exigent que l'Iran donne sa réponse la semaine prochaine. L'administration Bush a prévenu l'Iran qu'elle entreprendrait des actions au Conseil de sécurité de l'ONU si Téhéran ne répondait pas avant le 12 juillet aux propositions des Six.

Le sous-secrétaire d'Etat américain pour les problèmes politiques Nicholas Burns a fait savoir que la date du 12 juillet marquerait le début de la rencontre des chefs de diplomatie des Six.

"Nous devrons tirer des conclusions et envisager probablement une série de mesures ayant trait aux actions au Conseil de sécurité de l'ONU, car à ce moment (12 juillet) les cinq semaines données pour la réponse à l'offre faite le 1er juin seront écoulées", a-t-il souligné.

La Russie invite également les dirigeants iraniens à accepter les propositions sur le problème nucléaire et à ouvrir, sur leur base, des pourparlers dans les plus brefs délais.


Mercredi 5 Juillet 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires