Diplomatie et relation internationale

Nucléaire iranien: la présence de Burns serait fructueuse uniquement si Washington changeait d'approche


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Samedi 19 Juillet 2008

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, Saïd Jalili a déclaré vendredi avant son départ pour Genève que la présence de Nicolas Burns aux pourparlers nucléaires de ce samedi avec Javier Solana, serait fructueuse que si Washington changeait d'approche. Avec une approche constructive et en évitant les erreurs du passé, a-t-il précisé, on pourrait avoir des pourparlers constructifs. A propos de son entretien avec le haut responsable de l'UE pour la politique extérieure, M. Jalili a rappelé que cette rencontre fait suite aux démarches effectuées entre l'Iran et le groupe 5+1. Dans le même temps, les médias étrangers, ont indiqué que Nicolas Burns, le n°3 du Département d'Etat américain, n'aura pas de tête à tête avec Saïd Jalili et que la position de la Maison Blanche n'avait pas changé au sujet des négociations. La plupart des diplomates occidentaux ont réagi de manière positive face à la réponse de l'Iran à la lettre de M. Solana et des ministres des AE des 6, appelant également à la poursuite du dialogue constructif entre les deux parties sur la base des deux paquets de propositions qu'elles ont présentés. Le directeur du département de la politique étrangère et de la sécurité internationale du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, Ali Bagheri, accompagne M. Jalili à Genève, dans le cadre de ces pourparlers qui ont lieu à la suite de l'invitation de Javier Solana et de l'accueil favorable des 6 pour trouver des modalités à l'application des deux paquets de propositions. Au sujet du paquet de propositions iranien, M. Jalili a indiqué qu'il avait été présenté dans le cadre d'une coopération constructive et autour des inquiétudes communes au niveau régional et international. Ces inquiétudes doivent, a-t-il ajouté, se transformer en un engagement collectif en vue de préparer le terrain à la stabilité et à la paix du monde. Comme on l'avait promis à M. Solana et aux directeurs généraux des ministères des AE des 6, au cours de leur visite à Téhéran, a poursuivi M. Jalili en référence à la réponse de l'Iran à la terre des 6, Téhéran a donné sa réponse en moins de 3 semaines tout en étudiant leur paquet de propositions. La RII, a-t-il ajouté, a réciproquement proposé que les points communs des deux paquets en question et les idées exprimées par les deux parties soient pris en compte dans les pourparlers.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 19 Juillet 2008

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires