Actualité en ligne

Nucléaire iranien : derniers développements‎



IRIB
Lundi 8 Octobre 2007

Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a ‎réagit hier au cours du conseil des ministres aux récentes ‎déclarations de George Bush . « C'est à nous les Iraniens de ‎poser nos conditions à la reprise du dialogue nucléaire ‎puisque ce sont nos interlocuteurs qui détiennent à la fois la ‎bombe atomique et la gâchette facile, a affirmé ‎Ahmadinejad. George Bush s'est récemment dit prêt à ‎dilaoguer avec l'Iran à condition que celui-ci renonce à ses ‎droits nucléaires.

« En dépit de l'animosité des Grandes ‎puissances ces deux dernières années, le dossier nucléaire ‎iranien a réintégré le circuit de l'Agence et celle-ci a ‎retrouvé le rôle qui est le sien, a-t-il ajouté. « Notre culture ‎est une culture de dialogue, d'échange logique et rationnel ‎mais aucune conscience digne de nom ne peut admettre les ‎ingérences d'un pays tiers dans ce dossier, pays qui cherche ‎à imposer ses propres points de vues au mépris des règles ‎décidées par l'AIEA et suivant une équation floue et ‎injuste, a poursuivi le Président avant de fustiger la ‎duplicité des politiques de la Maison Blanche « réprouvées ‎par tous y compris ses plus proches alliés ». L'actualité du ‎dossier nucléaire iranien est aussi l'entretien du Chef de la ‎Diplomatie française, Bernard Kouchner accordé hier au ‎quotidien madrilène, El Pais.

Le trop américanophile ‎ministre a affirmé dans un virage de 180 degrés que son ‎pays soutenait désormais le Directeur de l'AIEA, El Bardai. ‎‎« Il ne faut pas oublier que M El Baradi avait totalement ‎raison sur l'Irak ; le discréditer serait une grave erreur, ‎indique-t-il. « Il est vrai que nous sommes alliés des Etats-‎Unis mais obligatoirement d'accords avec eux sur tous les ‎points ». selon Kouchner, le plan d'action adopté par l'Iran ‎et l'Agence relève d'une mission technique qui vise à ‎régler les questions existantes et qui durera entre 2 à 3 ‎mois. De sources bien informées on apprend également que ‎le nouveau tour des pourparlers Iran-Agence reprendrait ‎dès demain, mardi.

« En ce sens, a affirmé le Porte parole ‎de la diplomatie iranienne, une délégation de l'Agence se ‎rendra mardi à Téhéran ». Le Chef de la Diplomatie ‎européenne, Xavier Solana a fait part de son coté d'une ‎prochaine rencontre avec le Secrétaire du Conseil suprême ‎de sécurité nationale iranienne, Ali Larijani, rencontre dont ‎la date « n'est pas encore fixée ». Ce lundi soir, M Olli ‎Heinonen, adjoint d'El Baradi est attendu à Téhéran. A ces ‎pourparlers qui dureront entre 2 à 3 jours, sera abordés la ‎question des centrifugeuses P1 et P2. ‎


Lundi 8 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par ALLAIN JULES C@MMUNICATION le 08/10/2007 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mahmoud Ahmadinajad, la force tranquille !

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires