MONDE

Nucléaire iranien: Revers chinois et russe?



Vendredi 25 Décembre 2009

Nucléaire iranien: Revers chinois et russe?
Beaucoup de chahut tournent autour de la position chinoise quant à d'éventuelles sanctions contre l'Iran. Question de savoir si elle est acquise à la décision de sanctionner ce pays qui rejettent les soupçons occidentaux et sionistes de militarisation de son programme nucléaire, et se refuse à la suspension de l'enrichissement de son uranium.  
 
À l'approche de la fin du délai fixé par le président américain à fin décembre pour le dialogue avec Téhéran, deux versions distinctes apparaissent : la première, celle adoptée par les puissances occidentales au sein des (5+1) du Conseil de sécurité, dont les émissaires affluent à la capitale chinoise sans relâche (le Premier-ministre français François Fillon ayant été le dernier). Relayée sans tarder par les agences de presse internationales.

Chaque fois que l'occasion se présente, ils prétendent que les six se préparent à voter un troisième bouquet de sanctions, à partir de l'an prochain, laissant planer le doute que Pékin a donné son consentement en faveur des sanctions votées par le Conseil de sécurité.

Le dernier à avoir véhiculé cette version n'est autre que le ministre des affaires étrangères français Bernard Kouchner qui depuis qu'il occupe ses fonctions en 2007 adopte une politique de dramatisation à l'encontre de l'Iran.  

"Nous travaillons sur des sanctions supplémentaires" et "tout en continuant d'essayer de dialoguer avec les Iraniens" a-t-il lancé. Kouchner s'est voulu même plus précis, sur la nature des sanctions: elles porteraient sur "tous les circuits d'assurances et de banques". Sur leur date aussi: fin février. Ceci laisse croire que les six sont déjà d'accord  sur le principe d'imposer des sanctions.
 
Quant à la deuxième version, celle qui circule souvent à travers quelque agences locales, beaucoup moins dans certaines agences internationales,  elle affiche une position chinoise officielle qui insiste sur la solution diplomatique du contentieux. Plutôt cursive, elle fait croire à son exclusivité, et sape quand même la version occidentale. Elle permet aussi de conclure que les avertissements français, américains ou autres ne sont que des procédés de guerre des nerfs. (Depuis 2007, des déclarations émanant de milieux américains faisaient croire que la frappe militaire contre l'Iran est à chaque déclaration imminente.)
 
Ce jeudi, la Chine a de nouveau réitéré sa position: " toutes les parties devraient renforcer les efforts diplomatiques et suivre la bonne voie des négociations" a déclaré à la presse la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jiang Yu. Le message chinois est certes clair: a contrario, les autres voies différentes de celles de la diplomatie et des négociations ne sont pas bonnes. Malgré son ralliement fin novembre au sein de l'AIEA à ceux qui ont accusé Téhéran de ne pas collaborer assez sur son programme nucléaire, Pékin ne semble pas vouloir faire de même si de nouvelles sanctions devront être votées au Conseil de sécurité. Elle a d'ailleurs toujours prôné que cette affaire reste dans le cadre de l'AIEA.


À l'instar de la Chine, la position russe ne semble pas non plus obtenue, contrairement à ce que les allégations occidentales font croire, en évoquant exclusivement les réticences chinoises. Mercredi, dans un discours prononcé à l'Université mondiale de l'économie à Tachkent, le chef de la diplomatie Serguei Lavrov a affirmé que " le problème nucléaire iranien ne pouvait être résolu que par les voies politique et diplomatique". Selon l'agence de presse iranienne Fars Lavrov a même considéré "qu'il est nécessaire  de faire participer l'Iran qui jouit d'une impacte importante au Proche et Moyen Orient à la quête des solutions aux problèmes de cette région": il est indispensable de le faire participer et non de l'isoler", a-t-il insisté. De quoi fragiliser encore plus les allégations françaises.

Serait-ce un retour à la case départ pour les puissances occidentales ou un retournement de veste de la Chine et de la Russie, au moment de l'ultimatum américain et français?
Pour les responsables iraniens, premiers concernés, les propos occidentaux, surtout ceux de Kouchner, ne sont que bavardages

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 25 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par Daddymoon le 25/12/2009 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé ben , un retour vers une future prise de parti de la part des Etats .

cet évènement me fait penser à un épisode d'après seconde guerre mondiale...
Les Etats Russie et Chine se rengageraient alors pour la cause Iranienne ...

C'est peut être une folle idée mais cette histoire de diabolisation de l'Iran &sanctions vont nous emmener en Guerre..

Et Obama qui aux yeux de tous, renforce la présence Américaine dans la région ^^.
lol >.> De nouvelles preuves "dites" irréfutables.., Ou encore une catastrophe/ sacrifice et un nouveau Colin Powell ; et c'est repartit ..; avec la France dans le package .
Peace à vous

2.Posté par MOMO le 25/12/2009 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La France = epsilon , qu'elle soit ou non dans le package ne change pas la solution finale de l'équation.

La France est non négligeable uniquement aux yeux des Français.

3.Posté par Daddymoon le 25/12/2009 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

genre ^^!
La France et son territoire se retrouveraient une fois de plus une sorte de champs de bataille européen ?
Je ne pense pas ... On ne répète pas l'histoire a ce point , xD ?

sad...

4.Posté par Etoile jeune le 25/12/2009 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis 2001 et l’ère de Bush, l’Occident avec tous les mensonges et guerres qu’il a provoqué est discrédité dans le monde. Maintenant en continuant toujours de raconter des mensonges et diaboliser un autre pays innocent, l’Occident, la Chine et la Russie ensemble ont en train de perdre face à l’Iran logiquement parlant.

5.Posté par Leila Abu Moussa al Tahtani ben Yahya al Qatari le 25/12/2009 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

بسم الله الرحمن الرحيم
Dans l’histoire de la République Islamique en Iran pendant 30 ans, il y a eu plusieurs miracles déjà.
Les sionistes via tous leurs outils tels que les USA, l’ONU, l’Occident, et des sanctions, ont tout essayé mais ils ne sont pas arrivés à faire plier l’Iran et Incha-ALLAH ne vont pas arriver.
Mais oui, la date de péremption des sionistes est désormais primée.

6.Posté par dik le 26/12/2009 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est vraiment à craindre, c'est, au final, une neutralité sino-russe laissant les américains s'empêtrer dans un nouveau bourbier. Et celui-là ne serait pas des moindres. Toute autre chose que l'Afghanistan qui résiste toujours depuis des lustres dont les huit dernières années contre les américains. Sans parler de l'Irak et d'autres intéressés au conflit, notamment Israël. Des millions de morts et des centaines de millions de malheureux lorsque le baril de pétrole s'envolera à 200 $ et toutes les conséquences sur l'environnement. Ce serait la nouvelle version du prix Nobel de la paix!

7.Posté par abdallah le 26/12/2009 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La stratégie des occidentaux n'est pas de faire voter les sanctions par la Russie et la Chine, mais d'obtenir leur "neutralité", c'est-à-dire que l'un de ces deux pays n'opposent son droit de veto comme le font les USA chaque fois que le Conseil de d'insécurité se prononce sur les crimes sionistes. Les Russes avaient commis l'erreur de laisser les USA utiliser l'ONU à leurs fins lors de la guerre de Corée. Si cette erreur se répète l'Occident risque de leur damer le pion à jamais.

8.Posté par Roca le 26/12/2009 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en parallel aucun mot n'est pipé au sujet des dieu sait combien d'ogives nucleaires Israel possede, un etat non signataire de la non proliferation contrairement a l'iran et qui envoie chier tout le monde avec l'appuie des memes idiocratie occidentales, mais c'est normale dans cet age des tenebres post moderne cette conception de la justice

9.Posté par malik le 26/12/2009 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

y a une rumeur qui circule il parait bouteflika hospitalise en France ,si y a de l'info je suis preneur .

10.Posté par Ibnkhaldoun le 26/12/2009 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La grandeur d'un pays ne se mesure que par sa capacité de jouer un rôle positif dans la gestion des conflits internationaux. Or la France de Sarkosy a choisi, jeu de rôles oblige, de prendre le relais de la mauvaise image des USA de Bush et de jouer ainsi le rôle de l'ogre. Entre temps, Obama épaulé par le prix Nobel pour " la GUERRE" espère améliorer un tant soi peu l'image des USA ternie par son prédécesseur et son équipe de psychopathes. De leur côté, la Russie et la Chine continueront leur valse et engrangerons le maximum de profit de cette pièce de théâtre mélodramatique. quant à nous, nous nous réjouissons que Alerinfo nous a consacré cet espace pour nous lamenter. Nous avons nous aussi notre mur des lamentations.

11.Posté par abdallah le 27/12/2009 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez svp de faire hors sujet. Les gens veulent échanger sur les thèmes traités dans les articles et faire de ce site un lieu d'analyses, de prospectives. Les thèmes abordés sont capitaux. C'est notre avenir, notre liberté qui sont en jeu.
Merci de votre compréhension.

12.Posté par Le meilleur des mondes le 27/12/2009 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cours en ligne » Pensée Juive
Ahmadinejad : Quand ? Comment ? Pourquoi ?


http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/pensee-juive/506_ahmadinejad-quand-comment-pourquoi.php

13.Posté par Mulan le 27/12/2009 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Ibnkhaldoun,

LOL !

14.Posté par goc le 27/12/2009 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'occident doit comprendre deux choses
1 - Les russes n'ont toujours pas digéré leur défaite en Afghanistan à cause des américains (qui armaient en douce les rebelles), et toute l'arme russe ne cherche qu'une chose, faire payer le prix fort aux USA en les obligeant à s'embourber au MO (Irak-Afghanistan-Iran).
2 - Les chinois sont passé de l'état de" pays colonisé et bafoué", à "maitre du commerce mondial". Et eux aussi ils veulent régler des vieux comptes, surtout le PCC qui se rappelle que l'occident avait lancé une expédition internationale contre Mao. Les chinois sont plus lents mais pas moins déterminés, le temps a moins d'importance que pour nous.

Enfin si on croit que la Chine est liée aux USA par le $$, c'est faire une erreur stratégique, car leur seul marché intérieur est suffisant à son développement. Le pays pourrait se payer le luxe d'une crise économique mondiale majeure et attendre des jours meilleurs.

15.Posté par lejeune le 29/12/2009 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais pourquoi l’iran chercherait à avoir le nucléaire ?
De toute façon les usa ne peuvent pas se permettre
d'envahir l'iran avec des forces militaires ou si ?

merci de m'expliquer je vous serai reconnaissant

16.Posté par dik le 29/12/2009 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lejeune

Mon petit doigt me dit qu'à cause de la pollution, un prix incertain et même l'extinction des réserves, le pétrole pourrait suivre le sort du charbon à moyen terme. Seuls les pays maîtrisant la technologie nucléaire, non seulement s'en sortiraient, mais aussi en vendraient à leurs prix. Le nucléaire sera donc aussi stratégique que le blé ! Et on ne dispose de la technologie nucléaire du jour au lendemain. Il faut s'y prendre à bras le corps durant des décennies, et encore, si ceux qui en ont déjà le permettent!

Modération : Bizness is bizness

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires