ALTER INFO

Nucléaire civil iranien: un acte d'émancipation


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


"Ils {les grandes puissances} humilient les autres peuples et souhaitent une relation semblable à celle des vassaux au Moyen Age entre les nations. (...) Ne voient-ils pas que nous nous approchons de la fin des Empires? (...) Je déclare officiellement que l'âge des relations fondées sur la Seconde Guerre Mondiale et l'ère du matérialisme fondé sur l'arrogance et la domination est terminé".

Mahmoud Ahmadinejad- Assemblée Générale des Nations Unies 2007


webmasterlecafepoliticien@live.fr
Mardi 30 Septembre 2008

Nucléaire civil iranien: un acte d'émancipation
Le dossier nucléaire iranien est devenu au fil des mois et des années l'un des principaux sujets d'actualité, revenant régulièrement en Une de nos journaux, au rythme des menaces israélo-américaines, des inspections de l'AIEA et des déclarations iraniennes.
Le premier pays à s'être muni de l'arme atomique est les Etats-Unis au terme d'un programme secret , le Projet Manhatan. Dans les années qui ont suivi, d'autres nations ont pu maitriser la technologie: l'URSS, l'UK, la France et la Chine. Prenant pleinement compte du danger de la prolifération d'une telle arme, les deux principales puissances (URSS, USA) de l'époque prirent alors l'initiative de mettre sur pied un Traité de Non-Prolifération. Ce Traité, fondamentalement discriminatoire, inégalitaire et injuste, prévoit que les pays d'ores et déjà nucléarisés pourraient continuer à disposer de leurs armes. Les autres pays signataires devaient quant à eux promettre de ne pas développer le nucléaire militaire mais pouvaient en contre partie librement disposer de la technologie civile.
L'Iran après la Révolution Islamique a souhaité développer indépendamment de tout autre pays le nucléaire civil. Des prétentions que les occidentaux ont décidé de nier. En effet, les Etats-Unis ainsi qu'une poignée d'autres pays, se présentant comme les égaux de la Communauté internationale, ont sans aucun fondement, sans aucune preuve estimé que l'Iran envisageait le développement du nucléaire militaire auquel elle a renoncé en signant le TNP (Traité de Non Prolifération).
La République Islamique constituerait selon eux une menace pour la paix et pourrait se révéler dangereuse si elle en venait à disposer d'une telle arme. Des allégations qui se tiennent alors que l'Iran n'a jamais menacé aucun pays et tandis que les Etats-Unis multiplient les menaces d'interventions contre l'Iran. Israël également a très clairement menacé le pays. Le régime sioniste est non-signataire du TNP et détient l'arme atomique, il n'a donc aucune légitimité dans sa volonté de priver la République Islamique de son droit inaliénable. Faut-il également préciser que l'État Hébreu ne respecte pas de nombreuses résolutions onusiennes qui lui sont imposées. Un État aussi peu démocratique, aussi peu respectueux de ses voisins et du droit international a-t-il le droit d'exiger quoique ce soit d'un pays comme l'Iran? La réponse est non, pas en menaçant systématiquement le peuple iranien, ni en organisant des essais militaires clairement dirigées contre la République Islamique.
Quoiqu'il en soit l'Iran continue de coopérer pleinement avec l'Agence de l'énergie atomique tout en dénonçant les tentatives occidentales d'ingérence dans l'organisation indépendante. Le dernier rapport de l'AIEA confirme d'ailleurs que rien ne permet d'assurer que l'Iran poursuit un projet militaire et ce même si le pays continue (et c'est bien son droit) d'enrichir de l'uranium et d'installer des centrifugeuses. Le programme civil prévoit l'installation de 20 centrales nucléaires dans tout le pays pour 2020. Comme le précisait Saeed Jalili, chargé du projet, au cours d'une interview sur Euronews le 27 janvier 2008, "même en multipliant par dix le nombre des centrifugeuses disponibles, cela ne suffirait pas à fournir l'énergie d'une seule centrale nucléaire". Il est donc tout à fait normal que le pays souhaite poursuivre la mise en service progressive de centrifugeuses supplémentaires.
Le développement de la technologie nucléaire: un acte émancipateur

Dans la même interview, Saeed Jalili précise que l'Iran souhaite développer sa technologie en toute indépendance. C'est ce qui irrite le plus le groupe des pays qui lui refuse son droit. Le moyen de maintenir l'asservissement des peuples est de s'ériger en "monopoliseur". En détenant le monopole de la technologie nucléaire, l'Occident assure sa position de supériorité en maintenant les autres nations à un état de dépendance vis-à-vis de lui-même.

Le développement du nucléaire civil est donc un acte émancipateur. Parce que l'Iran ne peut avoir la garantie de recevoir le soutien de ces Etats qui rechignent même à lui fournir des avions commerciaux et des pièces détachées, il a décidé de se libérer de la contrainte en brisant le joug. La République Islamique rompt le cycle de l'assistanat et s'affirme en mettant un terme à la dépendance comme stratégie de postcolonisation.

Les nombreuses sanctions votées au Conseil de Sécurité n'ont donc pas pour dessein de se prémunir d'une prétendue menace iranienne pour la paix mais bien de stopper ce qui pourrait bien constituer un précédent. L'Iran a en effet assurer qu'il fournirait sans condition tout État désireux de développer un programme nucléaire civil pacifique. Le nucléaire est donc une moyen symbolique de bousculer l'hégémonie occidentale. L'Occident a su dominer le monde plusieurs siècles durant grâce à son avance dans les domaines scientifiques puis technologiques. Or cette domination parait aujourd'hui plus que jamais fragilisée avec entre autres les programmes spatiaux indien, chinois et même iranien. La processus de multipolarisation du monde et le progrès des nations passent donc aussi par le développement scientifique.

Le groupe des 5+1 a (malgré la pression positive de la Chine et de la Russie pour chercher une issue diplomatique) voté à l'ONU des sanctions contre Téhéran. Jamais le pays n'a pourtant été convaincu de ce dont on l'accuse. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad déclare dans une interview à France Télévisions: "Nous ne voulons pas de bombe, c'est inutile et notre religion nous l'interdit. Les Américains ont un important arsenal mais leurs bombes les sauve-t-il du bourbier irakien? L'État d'Israël qui a la bombe a-t-il gagné au Liban? Les gouvernements qui dépensent de l'argent pour construire des bombes atomiques trahissent leur peuple."
L'AIEA n'a jamais pu montré que l'Iran poursuivait un objectif militaire. Les services secrets américains soucieux de ne pas rééditer des erreurs tels que celles qui ont mené à l'invasion de l'Irak ou de l'Afghanistan ont confirmé:

« l’Iran ne prépare pas d’arme nucléaire »

Services secrets américains, 2 décembre 2007

Pour conclure, force est de constater que ces sanctions illégales et ces pressions n'ont aucun effet sur la République Islamique qui poursuit son programme nucléaire civil pacifique. L'Iran ne veut pas se munir de la bombe atomique mais les mensonges (opérés notamment par une campagne de désinformation médiatique en Occident) et les vaines manœuvres pour isoler l'Iran (les pays non-alignés (plus de 100 Etats souverains ) soutiennent le programme civil iranien) ne traduisent que la peur de l'Occident de perdre sa position hégémonique.

Le Cafe Politicien- http://lecafepoliticien.blogspot.com/



Mardi 30 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par UN chouka le 30/09/2008 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces grimaces sont visibles meme a des milliers de kilomètres ,
tout comme l'est celle du chomage en europe et ayeur !!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par raskolnikov le 30/09/2008 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans les conditions actuelles de l'état d'agressivité d'Israel envers tous les pays de la région il est tout à fait normal qu l'Iran se défende .Pourquoi personne ne veut et ne demande de controler les armes nucléaires detenus par l'entité sioniste et on leur laisse tout loisir de développer ce qu'ils veulent
Pour le moment
L'Iran n'a ataqué personne
Israel massacre en permanence les palestiniens en 2006 s'est attaqué à un état souverain le Liban
donc l'agressivité on voit d'ou elle vient
et en tant qu'état souverain et soucieux de la protection de son peupluy il est normal qu'il prépare sa défense

3.Posté par anonyme le 30/09/2008 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourquoi qu'Areva leur vendrait pas directement du combustible pour leur centrales ?? Pas besoin de construire de centrifugeuses supplementaire en plus on serait assure de la transparence de l'utilisation du combustible et on peux meme retraiter leur combustible use. Vu qu'Areva va cooperer avec la Lybie et l'Algerie pour qu'ils aient le nucleaire civil, on aurait pu faire pareil avec la RII. Et puis on pourrait aussi vendre des centrales a Chavez qui voulait aussi du nucleaire civil au Venezuela plutot que ca soit les Russes qui foutent des centrales type Chernobyl la bas...
Bon j en rajoute pas parce qu'on va me taxer de nucleairophile. mais vaut mieux une centrale nucleaire qu une centrale a charbon.

4.Posté par pierr3 le 30/09/2008 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mon cher monsieur,le jour ou areva pour une raison quelquonque ne veut pas livrée le fameux conbustible les centrales lybiene s'arreteront,par conte si on produit soie même son conbustible on est a l'abris cher MR. QUELQUE PART C EST UNE ARNARQUE DEGUISEE.

5.Posté par belh le 30/09/2008 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Anonyme, tu arais préféré des centrales genre Tricastin, et encore on ne connait pas tout?

6.Posté par belh le 30/09/2008 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De plus on ne peut jamais faire confiance aux "langues fourchues", ce sont des menteurs de la pire espèce.

7.Posté par LeCafePoliticien le 30/09/2008 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Anonyme,
Si vous aviez lu l'article, vous n'auriez pas posé cette question.
Pourquoi les nations auraient elles indéfiniment à dépendre des Occidentaux et surtout de leur bon vouloir.

C'est noir sur blanc dans le texte:
i[b[
Parce que l'Iran ne peut avoir la garantie de recevoir le soutien de ces Etats qui rechignent même à lui fournir des avions commerciaux et des pièces détachées, il a décidé de se libérer de la contrainte en brisant le joug. La République Islamique rompt le cycle de l'assistanat et s'affirme en mettant un terme à la dépendance comme stratégie de postcolonisation.
]b]i

8.Posté par Blackhole le 01/10/2008 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis belge et donc ni pro, ni anti iranien et je me pose la question suivante:
Selon quel principe moral ou éthique l'occident aurait-il le droit d'empêcher un pays quelconque (L'Iran dans notre cas) de s'équiper en énergie nucléaire civile et d'être indépendant en matière de combustible (uranium).
Je poursuis le raisonnement: si l'Iran voulait de plus passer au nucléaire militaire, quel serait l'argument de pays tels que USA, UK, Russie, France, Inde, Pakistan, Israël,...qui détiennent eux-même la bombe à opposer à l'Iran (à part c'est nous les bons et vous les méchants). A mais oui, c'est ça qu'il a dit le debleyyoouuu: l'axe du mal!. Ouf, on est sauvé, Il y quelqu'un sur terre qui sait qui est gentil et qui est méchant (il doit surement le demander le matin à son miroir magique...)

PS: faut quand même se rappeler qu'il n'y a qu'un seul pays au monde qui ait jamais utilisé la bombe A,. Merde alors c'était le gentil !!!



9.Posté par C est pas possible le 01/10/2008 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je touve qu on devrait interdire l'iran ainsi que tout pays de produire de l energie nucléaire. En effet cette energie est une veritable plaie pour la vie de notre planete, l humanité et sa descendance. Quand est ce que les gens se reveillerons et se rendront compte de la dangerosité des déchets, des bombes potentielles ainsi que de celle inhérente au fonctionnement de toute centrale! c'est tout simplement SCANDALEUX !!!!!!!!!!!

10.Posté par Blackhole le 01/10/2008 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse au poste 9:

En fait, je suis d'accord avec toi au niveau du nucléaire et de ses méfaits. Mais pour cela il faut des alternatives sérieuses pour la production d'électricité et d'énergie. Elles existent mais les brevets sont dans les coffres-forts des gouvernements, des militaires et des compagnies énergétiques et pétrolières (énergie libre ou du point zéro, moteur à eau, fusion à froid, MHD, Z-machine...)

Mon commentaire était plutôt orienté sur le plan du droit d'un peuple de disposer de lui-même....et du caractère absurde, discriminatoire, inégalitaire et injuste du TNP.


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires