ALTER INFO

Nucléaire Iranien : Débusquer Les Mensonges, Révéler Les Intentions De Netanyahou

Nucléaire Iranien : Débusquer Les Mensonges, Révéler Les Intentions De Netanyahou : Lier Processus De Paix En Palestine Et Demantelement Du Programme Nucléaire Iranien


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Jeudi 26 Février 2009

Nucléaire Iranien : Débusquer Les Mensonges, Révéler Les Intentions De Netanyahou
Maintenant la bonne nouvelle c'est que le Président retire finalement les troupes d'Irak - - - Sortie d'Irak, Entrée en Iran

Les Services Secrets ont tout faux, encore une fois

La capacité en matière d'arme nucléaire de l'Iran = Zéro ! Pire encore pour les poules mouillées des médias et du gouvernement, ils n'ont pas l'intention d'avoir d'armes nucléaires.

Des fonctionnaires fédéraux se répandent en supputations à propos de la découverte par l'AIEA que l'Iran a sous estimé la quantité d'uranium enrichi à taux réduit (LEU) qu'il a produit. C'est un mélodrame fondé sur l' ignorance et rempli de mises en garde par le Département d'Etat que certaines mesures non spécifiées doivent être prises rapidement contre l'Iran.

L'AIEA dit que la sous estimation par l'Iran de sa production de LEU résulte d'une erreur technique de mesure, et que cela a été soigneusement enregistré par des caméras contrôlées à distance et installées pour superviser le stock. Si les Iraniens avaient l'intention de transporter de l'uranium enrichi sur un site secret pour continuer le processus, les inspecteurs de l'AIEA le découvriraient immédiatement. De plus, l'Iran a ralenti son programme d'enrichissement d'uranium.

Ceux qui optent une nouvelle fois pour une autre guerre américaine méconnaissent complètement les faits quand ils suspectent des menaces d' Armes de Destruction Massive. L'uranium enrichi à taux réduit NE PEUT PAS être utilisé pour fabriquer une bombe nucléaire. LEU est enrichi à 4%, tandis que l'HEU, l'uranium enrichi à taux élevé nécessaire pour la fabrication d'armes nucléaires doit contenir 90% ou une quantité encore plus élevée d'uranium. Il est nécessaire ensuite de procéder à un enrichissement important pour avoir une bombe nucléaire, ce qui demanderait de 2 à 5 ans. L'Iran n'a pas choisi cette voie, qui nécessite la construction d'installations massives pour héberger des nouvelles centrifugeuses détectables par satellite. L'Iran devrait pour se faire acheter des centrifugeuses sur le marché noir international, ce qui serait rapidement découvert pas la CIA s'ils choisissent de faire connaître les renseignements dont ils disposent.

Le nouveau gouvernement israélien de va-t-en guerre et ses flagorneurs à la Maison Blanche et au Congrès s'activent pour une guerre contre l'Iran qui détruira ce qui reste de l'économie mondiale. Elle est entrain de se construire sur des spéculations sans fondement et des mensonges et sera livrée des profondeurs de notre Deuxième Grande Dépression, en utilisant nos enfants au chômage.

Vous êtes prévenus.

Terry Lodge 23/02/09 www.counterpunch.org. Terry Lodge est un avocat de Toledo, Ohio. email : tjlodge50@yahoo.com.

Il n'y a pas lieu de s'inquieter sur le nucléaire de l'Iran selon Sergei Kiryenko directeur de Rosatom

"Il n'y a pas lieu pour l'Occident de s'inquiéter sur la coopération nucléaire entre la Russie et l'Iran" déclare le directeur de Rosatom, l'entreprise publique nucléaire russe.

Sergei Kiryenko a répondu à l'opposition occidentale à la coopération nucléaire entre Moscou et Téhéran lors d'une conférence conjointe tenue ce mercredi à la centrale nucléaire de Bushehr avec le directeur de l'AEO (Atomic energy Organisation) de l'Iran Ghola-Reza Aqazadeh.

" La coopération entre l'Iran et la Russie est fondée sur les normes et conventions internationales et on doit dire que rien n'est fait en dehors du cadre de la Non Prolifération" a expliqué le responsable russe en réponse à une question d'un correspondant de Press TV, Gisoo Misha Ahmadi.

Kiriyenko a ajouté que ceux qui cherchent à trouver des excuses pour entraver le programme nucléaire iranien devraient " se résigner alors qu'ils sont témoins du niveau de progrès réalisé à la centrale électrique nucléaire de Bushehr. "

" La coopération de la Russie avec l'Iran pour la construction de la centrale électrique nucléaire de Bushehr n'est pas matière à jeux politiques" a-t-il fait remarquer.

Ces remarques font suite à des propos tenus lors d'une interview du ministre iranien des affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, avec Ria Novosti, suggérant que l'Occident avait lancé une campagne de désinformation contre le programme nucléaire iranien pour obliger la Russie à mettre fin à son aide nucléaire en Iran pour des raisons de compétition.

"Certaines puissances ont cherché à questionner la nature de la coopération nucléaire Téhéran- Moscou. On doit noter que leur objectif c'est d'entrer en compétition avec la Russie sur le marché du nucléaire iranien" avait déclaré Mottaki début février.

L'Occident affirme que l'Iran a suffisamment de réserves de gaz et de pétrole pour produire de l'énergie et que par conséquent elle n'a pas besoin de réacteurs nucléaires.

Cependant, Kiryenko a dit que la Russie croit que sous la supervision de l'agence de contrôle de l'ONU et en respectant les règles de Non Prolifération, tout pays a le droit d'utiliser l'énergie nucléaire à des fins pacifiques.

"Nous pensons que la structure de la centrale de Bushehr elle-même est en conformité totale avec la Non Prolifération" a dit le responsable russe.

Il a ajouté que la coopération de la Russie dans la construction de la centrale de Bushehr écartait tout doute sur les intentions nucléaires de l'Iran, car tout le projet est transparent dans son intégralité.

"Quiconque pense que ce projet peut être utilisé pour la prolifération d'armes nucléaires peut venir ici et voir de lui-même".

Le démarrage de la centrale de Bushehr est considéré comme un pas en avant dans les efforts de l'Iran pour développer la technologie nucléaire, le pays insistant que c'est prévu pour un usage pacifique.

Le premier jour du test de la centrale dans la ville de Bushehr située au Sud Ouest de l'Iran, Aqazadeh a dit que la centrale deviendrait opérationnelle dans quelques mois.

Sans fournir une date précise, le responsable iranien a dit que si le test se passe" en douceur" la centrale serait opérationnelle "plus tôt".

CS/HGH 25/02/09 www.presstv.ir

Bibi ( Netanyahou) veut lier le processus de paix en Palestine au demantelement du programme nucléaire iranien

L'un des commentateurs du quotidien israélien Haaretz, Aluf Benn, dans un article publié aujourd'hui, écrit que Netanyahou mérite de gouverner Israël car depuis des années il fait campagne contre le programme nucléaire de l'Iran, affirmant que c'est la pire menace existentielle pour Israël.

Netanyahou a été l'un des plus actifs pour engager une campagne de sanctions économiques contre l'Iran, arpentant les corridors du Congrès et des bureaux des Lobbies Sionistes à Washington pour faire passer le message jusqu'aux plus hauts lieux US de décision. Bibi connaît Washington comme sa poche, il y a été ambassadeur, et y a gardé de nombreux contacts.

Bibi pense que ses prédécesseurs auraient pu faire plus pour restreindre la menace iranienne et lui-même veut convaincre le président américain, Barak Obama, que sa présidence sera jugée en fonction des résultats qu'il obtiendra sur cette question. Lors de l'entretien qu'il a eu avec lui l'été dernier quand Obama s'est rendu en Israël, Bibi a dit à Obama " l'objectif est plus important que la méthode". Il est convaincu qu'Obama après avoir "dialoguer" passera à des méthodes plus musclées, qu'il a à sa disposition de nombreuses façons de frapper l'Iran, et que, contrairement à son prédécesseur, il aura plus de légitimité pour utiliser la force, parce qu'il aura d'abord "négocier" et ensuite parce qu'il est sur le point de désengager une grande partie des troupes américaines d'Irak. Jusqu'à présent, les Américains craignent que des frappes contre l'Iran soient suivies de représailles iraniennes contre leurs troupes en Irak, soit directement par les Gardes de la Révolution Islamique, soit indirectement par les groupes armés Shi'ites irakiens très proches de Téhéran.

Netanyahou considère que ce qui va se passer entre les US et l'Iran est la clé des progrès qui seront faits dans le processus diplomatique, concernant les "concessions " israéliennes - suspension provisoire de la construction de nouvelles colonies israéliennes - dans les territoires occupés.

Bibi pense qu'en matière d'affaires étrangères il y a lieu d'appliquer la règle de la réciprocité et qu'il n'est pas prêt à donner sans recevoir en retour. C'est du donnant donnant. Quelques gestes pour faire croire que le processus de paix n'est pas mort, alors que Netanyahou et sa coalition d'extrême droite s'opposent à la création d'un état palestinien. Bibi se prépare à convaincre Obama que la création d'un état palestinien n'étant pas sur son agenda, il ne faut pas le "pousser", que cela ne fera que durcir la position de sa coalition d'extrémistes sionistes.

Netanyahou est à l'origine d'un rapport rédigé en 1996 et intitulé "une rupture nette : une nouvelle stratégie pour renforcer la nation", en cours d' éxécution. Ce document met en lumière les projets belliqueux et hégémoniques de l’état sioniste à l’échelon régional, concrétisés par ses actions coloniales et conquérantes, ses attaques "préventives", son mépris de l’environnement géopolitique et humain dans lequel il s’est établi par la force, son influence clairement revendiquée sur la politique étrangère américaine et les guerres d’agression menées par les USA.

Actuellement, la paix mondiale n'est pas menacée par le programme nucléaire iranien, mais par la nouvelle coalition d'extrême droite qui se met en place à Tel Aviv avec à sa tête Netanyahou et qui dispose, elle, de l'arme nucléaire, une première dans l' Histoire.



Mercredi 25 Février 2009
Traductions et synthèse Mireille Delamarre
http://www.planetenonviolence.org/



Jeudi 26 Février 2009


Commentaires

1.Posté par anna le 26/02/2009 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce bibi c'est la pire des saloperies. Si j'etais lui j'aurais honte et j'espere qu'un jour il va payer cher son arrogance. Il faut avoir peur d'israel mais pas de l'Iran.

2.Posté par BoudjemaaA le 28/02/2009 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Natanyahoo, les occidentaux ne sont que des esclaves et c'est vrai. Il va bientôt devenir le chef suprême des proxénètes et il veut que l'humanité entière se prostitue. ll est entrain de construire un mur tout autour de la parcelle de boue qu'il avait volé aux vrais descendants du Grand prophète Jacob, les palestiniens ; il veut en faire un asile de fou pour enfermer dedans, les blancs aux yeux bleus qui se prennent pour des enfants de Jacob, le sémite brun.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires