Palestine occupée

Nouvelles révélations sur les crimes commis par les Sionistes à ‎Gaza



Mercredi 5 Mars 2008

Suite au retrait des militaires du régime sioniste de ‎certaines parties de la Bande de Gaza, de nouvelles révélations ‎ont été faites sur les atrocités et les crimes commis par les ‎soldats israéliens. Après plusieurs jours d'occupation terrestres ‎de plusieurs parties de la Bande de Gaza, la vaillante et ‎courageuse résistance des habitants de cette région a contraint ‎les militaires sionistes à abandonner, enfin, leurs positions, et à ‎se retirer de la Bande de Gaza. Cependant, l'armée israélienne ‎continue de bombarder la Bande de Gaza, à l'aide de son ‎aviation et de son artillerie. Durant ces derniers jours, des ‎centaines de civils palestiniens ont trouvé le martyre. Les ‎femmes, les enfants et les personnes âgées ont été les principales ‎victimes de la barbarie des soldats israéliens. La tragédie de ‎Gaza a dévoilé, encore une fois, la nature sauvage et sanguinaire ‎du régime sioniste. Les révélations faites sur les crimes de ‎guerre et les crimes contre l'humanité, commis, par les soldats ‎israéliens, ont révélé aux habitants du monde le vrai visage ‎d'Israël. Durant ces opérations militaires, dans les zones ‎résidentielles de la Bande de Gaza, et pour empêcher les ‎combattants de la résistance palestinienne de leur faire front, les ‎soldats sionistes se sont servi des civils comme d'un bouclier ‎humain. Les militaires barbares du régime sioniste ont détruit un ‎grand nombre de maisons et ont occupé de nombreux ‎immeubles qu'ils ont transformés en prisons provisoires, pour ‎torturer ou interroger les civils qu'ils avaient capturés, au cours ‎de leurs attaques de ces derniers jours. Les Sionistes voulaient ‎empêcher la couverture médiatique de leurs attaques contre la ‎Bande de Gaza par des médias et des journalistes indépendants ; ‎c'est pourquoi ils n'ont pas hésité à attaquer les équipes de ‎reportages, à tel point que plusieurs journalistes ont été blessés ‎par balles, pendant l'opération militaire du régime sioniste, dans ‎la Bande de Gaza. Malgré le silence des gouvernements ‎occidentaux et des organisations internationales, l'opinion ‎publique régionale a vivement réagi contre les crimes commis ‎par les Sionistes. En tout été de cause, même si le Conseil de ‎sécurité n'a rien fait pour arrêter les crimes du régime sioniste, la ‎haut-commissaire des Nations-unies pour les Droits de l'homme, ‎Mme Louise Arbour, a vivement critiqué le régime de Tel-Aviv ‎et a demandé l'arrêt immédiat des atrocités du régime sioniste, à ‎l'encontre les habitants de la Bande de Gaza. ‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 5 Mars 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires