Palestine occupée

Nouvel exercice de l'armée d'occupation israélienne à la frontière avec le Liban


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 26 Février 2010

Nouvel exercice de l'armée d'occupation israélienne à la frontière avec le Liban
L'état-major israélien a procédé cette semaine à un vaste exercice visant à tester, selon "Israël", les capacités opérationnelles du commandement parmi les unités régulières et les réservistes en cas de guerre à la frontière avec le Liban.
   
Selon communiqué militaire, publié jeudi, les enseignements de la guerre contre le Liban (12 juillet-14 août 2006) et de l'offensive "Plomb durci" contre la bande de Gaza (27 décembre 2008-18 janvier 2009) ont été pris en compte  durant cet exercice qui a commencé dimanche et s'est achevé jeudi soir, a rapporté une porte-parole de l'armée d'occupation.
 
Divers scénarios de conflit armé ont été envisagés, ainsi que le déploiement et la coordination des forces aériennes, terrestres et navales. Ces opérations se sont déroulées avec le soutien des départements de la logistique, des renseignements, des télécommunications, le tout en liaison avec le gouvernement israélien.
 
Le chef d'état-major israélien, le général Gaby Ashkenazi, a supervisé l'exercice, le sixième du genre depuis la Seconde guerre contre le Liban en 2006.
 
"Israël n'a aucun intérêt à ce que la situation se dégrade dans la région, mais nous suivons de près ce qui se passe, et voulons être sûrs des capacités dissuasives de l'armée", a estimé Ashkenazi, cité dans le communiqué. 
 
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la guerre, Ehud Barak, ont pris part à cet exercice qui intervient quelques jours après le discours du secrétaire général du Hezbollah. Sayed Nasrallah avait répondu aux menaces israéliennes en assurant que contre chaque bâtiment que les Israéliens vont détruire dans la Banlieue, le Hezbollah en détruira plusieurs à Tel Aviv.

73% des Libanais estiment qu’une prochaine défaite d’"Israël" signifie sa fin!


Selon le résultat d’un dernier sondage d’opinion effectué au Liban, 73% des citoyens libanais croient qu’une prochaine défaite  du régime sioniste signifie son déclin.
 
C’est le centre de recherches et des informations de Beyrouth qui a effectué ce sondage sur le  dernier discours du secrétaire général du Hezbollah libanais, Sayyed Hassan Nasrallah.
" Le résultat du sondage d'opinion montre que la majorité des citoyens libanais exclut une attaque imminente d'Israël contre leur  pays", a rapporté  par la chaîne satellitaire Al-Manar.
 
Ledit sondage d'opinion a été réalisé après le discours du secrétaire général du Hezbollah libanais, prononcé à l'occasion de la commémoration annuelle des commandants martyrs, afin d’étudier ses répercussions dans les milieux médiatiques et diplomatiques.
 
Le sondage a été effectué sur 800 hommes et femmes d’ âges differents, en tenant compte de la division ethnique et communautaire du Liban.
 
La majorité de ceux qui ont été interrogés ont affirmé avoir confiance dans les capacités et la puissance de la résistance à faire face aux agresseurs sionistes, alors que seuls 14% des interrogés pensent le contraire.
 
 
 Plus de 73% des Libanais estiment que la résistance saurait faire face  aux agressions israéliennes, alors que  22% disent le contraire et 4% n'ont donné aucune réponse à ce propos.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 26 Février 2010


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 27/02/2010 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un sondage d'opinion de membres du Hezbollah ! ! sans importance
sauf qu'Israël n'a aucune intention d'attaquer le Liban. Il s'agit d'être prêt à se défendre et surtout de dissuader le Hezbollah de toute attaque.

2.Posté par richard le 27/02/2010 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas dire cela,c sur le terrain qui compte.j'espere qu'il n'y aura pas de guerre entre le liban et israel.Moi,je pense que le hezbollah est un groupe de resistance qui defend son territoire et que israel a toujours été un agresseur ,il faut etre stupide et débile pour ne pas le remarquer.Israel a un net avantage dans le combat des airs puisque tt simplement le hezbollah n'a pas d'avions de chasse ni avion tt cours .Mais sur le terrain,la force morale et physique est nettement à l'avantage du hezbollah c pour cela que l'armée israelienne a été défaite en 2006.Israel est un pays qui va s'anéantir;Le jour oû les musulmans chiites ou sunnites (iran ,syrie....) seront unis avec une capacité militaire forte (armée de l'air,bombe atomiques...),israel sera menacé et contraint à la paix ou voire meme disparaitra dans 100 ans ça sera le cas c sur .C'est pour cela que israel doit faire la paix avec les palestiniens.

3.Posté par Moukawama le 27/02/2010 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Non ROGSIM, il ne s'agit pas d'être prêt à se défendre ni même de dissuader quiconque. Ces manoeuvres ne servent qu'à rassurer les colons qui ne se sentent plus en sécurité - avec une armée criminelle en déroute depuis au moins mai 2000. Il faut endiguer le phénomène important des retours vers l'Europe et l'Amérique du Nord. Ces colons - les plus anciens - n'y croient plus. Les autres - ethiopiens, nord africains et moyen-orientaux -, les citoyens de seconde - voir troisième - zone vont suivre avant les est européens. L'entité criminelle sioniste n'aura apporté à l'humanité qu'une énième page sombre. l'Israél disparaîtra.

4.Posté par ROGSIM le 27/02/2010 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien sûr que les Israéliens et les Palestiniens doivent faire la paix; mais auparavant il faudrait que l'AP et le Hamas se mettent déjà d'accord entre eux. Pour discuter de paix il faut que le Hamas reconnaisse l'Etat d'Israël et supprime de sa Charte, la destruction d'Israël.
Heureusement qu'Israël a une force de dissuasion, c'est sa survie. je pense qu'une paix durable serait bébéfique pour tous les pays de la région...mais dangereuse pour certains: plus de bouc émissaire pour occuper les esprits, d'où risque de révoltes.
L'économie doit devenir le moteur d'une paix future; preuve la croissance actuelle en cisjordanie, grâce au échanges commerciaux avec Israël.
Les industriels palestiniens l'ont bien compris; ils laissent les fanatiques (je n'ai pas oser dire les fous) agir pendant qu'ils construisent le futur. Ce sont eux qui ont raison et ça marche. Cette coopération devrait être fructueuse.
Peut-être un jour, un marché commun du Proche- Orient, utopie ?

5.Posté par ROGSIM le 27/02/2010 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au message 3
je ne suis pas de votre avis. Il faut aller sur place pour juger et comprendre. Et tant que certains comme vous aussi souhaiterons la disparition d' Isarël, ils resteront dans leur état actuel, libres de ne pas vouloir évoluer: c'est un choix...le plus mauvais.
Certains l'ont compris, et si vous saviez ce qu'ils pensent !

6.Posté par Nicolas le 27/02/2010 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ROGSIM

L'économie doit devenir le moteur d'une paix


Vous croyez que l'économie apporte la paix ?. Moi je pense qu'elle apporte justement la guerre. La compétition économique, c'est la poursuite de la guerre par d'autres moyens.

7.Posté par Moukawama le 27/02/2010 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ROGSIM,

Deux véritables problèmes menacent la disparition de l'entité criminelle sioniste : la démographie et l'eau. En ayant échoué à s'accaparer le mont Sheikh lors de la mésaventure de l'été 2006, les criminels sionistes n'ont pas seulement pu résoudre ce problème des reserves hydriques mais ils en ont accentué un autre. Comment en étant colon sioniste puis-je continuer à rester en entité si mon armée est absolument incapable d'enrayer les ripostes de la resistance libanaise ? Les stastistiques démographiques de l'entité ont noté l'inversion des croissances. On sait déjà que la population palestinienne dans l'entité sera plus importante en 2020 que ne pourra l'être celle des colons collaborateurs aux crimes. Vous auriez posé - aux algériens et aux colons en Algérie - la question de l'avenir de la France en Algérie, on vous aurait répondu que l'avenir ne se voit pas sans la France. L'Israél disparaîtra.

8.Posté par Alif le 27/02/2010 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Israël veut vraimnt la païx,il n' a qu'à negocier avec le gouvernement issue des derniers élections democratiques palestiniens, celui du Hamas, commencer par respecter les resolutions des Nations Unis qu'il refuse toujours d'appliquer et commencer à se retirer des colonies qu'il a ocupé illegalement en rendant aux palestiniens leurs terres,maisons et biens qui sont acctuelement dan les mains des extrmistes et terroristes sionites.

Quand les israelien parlent de paix economiques,entendez propagation de le corruption au sein des palestiniens pour qu'ils renonce à leurs droits.

Quand aux divergences intetrpalestiniennes,cela ne regarde pas Israël,cet etat incompatible avec le droit international et humain.

Mythes juifs et iraeliens pour s'emparer et chaser les palestiniens de chez eux ,c'est serieu et argumenté,voir sur le lien suivant :

9.Posté par Adrien le 27/02/2010 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La colonie israélienne, en extension permanente,n'a aucune légitimité, c'est pourquoi elle recourt à des guerres éclaires, pour consolider ses vols et procéder à de nouvelles prises de guerre.

Les négociations de paix servent aux repos de ses mercenaires sionistes fanatisés, mais c'est aussi une autre manière de coloniser avec la participation de la police d'Abbas.
C'est le moyen le moins risqué pour coloniser et piller les Palestiniens.

L'entité nazisionite ne peut vivre sans combat victorieux. C'est pourquoi, elle prépare une nouvelle guerre contre le Liban, avec l'appui militaire de l'armée française, de l'Allemagne et du Pentagone.

Une provocation des terroristes nazisionistes sera certainement le début de l'offensive. Une provocation terroriste suffisamment sanglante pour aussitôt déclencher une attaque éclaire contre des civils libanais. A l'exemple de celle qu'ils ont organisé contre le WTC le 11.09.2001. Provocation qu'il leur a permis de déclencher des guerres au Moyen-Orient, de s'enrichir de manière fantastique et de s'imposer auprès de gouvernements nationaux.


L'erreur stratégique des militaires de la résistance islamque est de ne pas ouvrir de second front, de manière à prendre en étau les troupes nazisionistes.

En cas d'attaque des nazisionistes, il faut impérativement se préparer à ouvrir plusieurs fronts de manières à étrangler cette armée de criminels et d'assassins. Il faut faire savoir à l'entité usurpatrice qu'elle devra se battre sur plusieurs fronts : au Nord, au Sud et à l'Est.

Ni les étatsuniens, ni les européens ne sont prêts à aller se battre contre les Libanais, les Palestiniens, les Syriens, les Egyptiens, les Jordaniens, les Iraniens, voire les Turcs...

Le régime de Moubarak s'effondrerait aussitôt.


Les nazisionistes sont des assassins dont la spécialité est de tuer des civils désarmés puis de se retirer, tout prolongement des hostilités les conduits à devoir se battre, ce qu'ils ne sont prêts à faire pour le bon plaisir des colons et des faux rabbins restés à l'arrière.

10.Posté par ROGSIM le 27/02/2010 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A ceux qui parlent sans connaître
L'entité dont vous parler est l'Etat d'Israël,
avec un gouvernement, une reconnaissance internationale par l'ONU, l'Union Européenne, des échanges d'ambassadeurs dans la plupart des pays au monde, des institutions, un parlement, une économie qui repose sur les haures technologies, un quart de la population a un diplôme universitaire et Israël compte le plus grand nombre d'ingénieurs par habitants au monde. Ses exportations représentaient près de 42 milliards d'euros en 2007, soit une croissance moyenne de 13% depuis 2004. 90% des exportations sont des biens manufacturés, dont la moitié de haute technologie, à forte valeur ajoutée (matériel médical et électronique, aeronautique, etc.) Israël a résisté à la crise économique. Ses banques sont peu exposées aux risques, l'Etat encadre et contrôle le système bancaire, et la banque centrale dispose d'importantes réserves de devises. Le Sheqel est aussi utilisé par les Palestiniens.
(il n'y a jamais eu encore de pays "Palestine", une monnaie palestinienne jamais)
Une langue, l'Hébreu, une littérature, un cinéma productif, une place dans tous les arts, un orchestre symphonique, un opéra, des musées de renommée mondiale, ...
Demandez au 20% d'Arabes israéliens s'ils voudraient vivre dans l'un des pays limitrophe ?
Il faut aller sur place et rencontrer les gens de tout bord, après vous ne raconterz plus n'importe quoi qui font marrer et vous ridiculise sauf par des pléthores de moutons


Israël est Etat, un Etat démocratique, (avec des députés arabes à la chambre) n'en déplaise à certains et c'est vrai j'ai de l'admiration pour ce qui s'est en 60ans avec un bout de désert.

11.Posté par Aigle le 27/02/2010 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La diarrhée s'est declenchée malgré lui .........Un egout qui est pris de Diarrhée pooooooovre Alter info ...le Serveur doit faire des etincelles ........On vous foutera dehors a coups de pieds là ou il faut ( par forcement au derriere ) , bandes de Voleurs , assassins , exterminateurs qui ont la marque distinctive de la Bête : LA LACHETE ET ....TIENS JUSTE POUR TE RAPPELER TES PULSIONS QUI TE RONGENT ....LIS CELA / C'est sur Alter info mais que tu fais semblant de n'avoir pas remarqué :

Souvenirs nazis en vente à Tel Aviv


Si cela se passait dans n'importe quel autre pays, on serait en train de crier 'antisémitisme!' mais ça se passe en plein jour dans la première ville hébraïque. Et oui, il y a des acheteurs.
par Assaf Weiss, Yediot Aharonot (Sionistan) 24 janvier 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

"Si vous achetez cette médaile nazie, je vous laisse la carte postale d'Hitler à moitié prix". Le vendredi après-midi au marché aux puces de la place Dizengoff à Tel Aviv, entre des porcelaines anciennes, des disques vinyl de collection et des vêtements d'époque, j'aperçois soudain Hitler sur un timbre. A côté du timbre, se trouvent des cartes postales envoyées dans les années 1940 à leurs familles par des officiers SS, signées de la tristement célèbre salutation "Heil."

Puis je vois des médailles, des pièces de monnaie, des billets et des lettres - tous authentiques, datant tous de l'époque du IIIème Reich et exposés en pleine lulière du jour dans la première ville hébraïque, en vente contre de l'argent israélien. Chaque article comporte la tristement fameuse swatiska, le symbole qui passait devant les yeux de millions de personnes avant leur mise à mort.

J'ai la tentation d'aller demander des explications au placier du marché, qui permet qu'on fasse de l'argent avec le terrible traumatisme subi par notre nation, mais je fuis les coins sombres. Un des vendeurs explique, "Je vends des antiquités qui ont une valeur historique, et le reste ne m'intéresse pas." Il n'a aucun scrupule à faire ce commerce.

Après avoir chiné pendant une heure, je constate que les pièces de valeur ne sont même pas exposées. Elles sont dissimulées dans des sacs et des tiroirs, peut-être pour les mettre à l'abri des regards de la police ou des passants, ou par sentiment de culpabilité.

Je demande à un marchand s'il vend l'attirail S.S. Entendre ce mot semble le stresser, et il me dévisage un long moment avant d'apporter une valise et de me montrer divers articles nazis de collection qui coûtent des centaines de shekels (1 shekel = environ 0,20€, NdT)..

Il y a une trousse SS de premiers secours, conçue pour être fixée sur une motocyclette - 2500 shekels (670 dollars) à débattre. Je demande si les prix sont surévalués. "Bien qûr qu'ils le sont," dit-il en souriant. 3Le IIIème Reich est le roi des objets de collection."

Ces temps ci, il semble que soit effectivement vrai pour beaucoup de gens. Il y a neuf mois, des organisations d'extrême droite dans le monde ont commémoré le 120ème anniversaire d'Hitler. Ces commémorations étaient accompagnées de toutes sortes de ventes écoeurantes. Il est diffcile de faire de l'argent avec de la souffrance et des atrocités, alors les organisateurs s'étaient tournés vers d'autres oeuvres d'Hitler: des peintures faites par Hitler se sont vendues à des prix avoisinant 350 000 dollars.

Toutefois, transformer l'action meurtrière en articles de consommation n'est pas une activité nouvelle: Staline et Mao Tse-Toung avaient déjà leurs portraits imprimés sur des T-shirts portés par des millions de personnes soucieuses de la mode mais à l'éthique douteuse. Mais à la différence de ses collègues meurtriers de masse, Hitler n'était pas encore devenue une icône culturelle - une situation qui va bientôt changer si on en juge par les étalages du marché aux puces de Tel Aviv.

Tout en me présentant une montre d'officier nazi (1000$), un autre vendeur m'explique que son agent s'est rendu pendant des années dans des villages allemands reculés. "C'est seulement dans ces zones rurales qu'on peut encore trouver des pièces intéressantes de ce genre," dit-il. "Dans les grandes villes, vous ne trouverez rien de ce genre."

Mais dans la plus grande ville d'Israël, vous le pouvez? "Je ne vois pas ce qu'il y a de mal avec ça," dit-il. "Ce sont des objets de collection."

Et vous vendriez aussi des chaussures, des lunettes ou des vêtements portés par les Juifs qui ont été assassinés dans l'holocauste? "Non, c'est un problème différent," dit-il. "Vous serez surpris de savoir que beaucoup d'acheteurs sont des enfants de survivants. Ce sont des clients compulsifs. Je pense que c'est un cas classique de victime qui s'identifie à son agresseur."
Il poursuit par une explication su sindrome de Stockholm, caractérisé par le développement d'une empathie avec son bourreau, mais quelqu'un surprend notre conversation, et exprime un intérêt pour les articles. Son [c'est une femme, NdT] explication de cet intérêt est différente, et jette un éclairage révélateur.

"Je pense que ça a de la valeur. En ce moment précisément, avec le déni de holocauste qui se répand dans le monde, les gens devraient garder des témoignages sur cette période," dit-elle avant de sortir son porte-monnaie.

Souvenirs nazis en vente à Tel Aviv


Si cela se passait dans n'importe quel autre pays, on serait en train de crier 'antisémitisme!' mais ça se passe en plein jour dans la première ville hébraïque. Et oui, il y a des acheteurs.
par Assaf Weiss, Yediot Aharonot (Sionistan) 24 janvier 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

"Si vous achetez cette médaile nazie, je vous laisse la carte postale d'Hitler à moitié prix". Le vendredi après-midi au marché aux puces de la place Dizengoff à Tel Aviv, entre des porcelaines anciennes, des disques vinyl de collection et des vêtements d'époque, j'aperçois soudain Hitler sur un timbre. A côté du timbre, se trouvent des cartes postales envoyées dans les années 1940 à leurs familles par des officiers SS, signées de la tristement célèbre salutation "Heil."

Puis je vois des médailles, des pièces de monnaie, des billets et des lettres - tous authentiques, datant tous de l'époque du IIIème Reich et exposés en pleine lulière du jour dans la première ville hébraïque, en vente contre de l'argent israélien. Chaque article comporte la tristement fameuse swatiska, le symbole qui passait devant les yeux de millions de personnes avant leur mise à mort.

J'ai la tentation d'aller demander des explications au placier du marché, qui permet qu'on fasse de l'argent avec le terrible traumatisme subi par notre nation, mais je fuis les coins sombres. Un des vendeurs explique, "Je vends des antiquités qui ont une valeur historique, et le reste ne m'intéresse pas." Il n'a aucun scrupule à faire ce commerce.

Après avoir chiné pendant une heure, je constate que les pièces de valeur ne sont même pas exposées. Elles sont dissimulées dans des sacs et des tiroirs, peut-être pour les mettre à l'abri des regards de la police ou des passants, ou par sentiment de culpabilité.

Je demande à un marchand s'il vend l'attirail S.S. Entendre ce mot semble le stresser, et il me dévisage un long moment avant d'apporter une valise et de me montrer divers articles nazis de collection qui coûtent des centaines de shekels (1 shekel = environ 0,20€, NdT)..

Il y a une trousse SS de premiers secours, conçue pour être fixée sur une motocyclette - 2500 shekels (670 dollars) à débattre. Je demande si les prix sont surévalués. "Bien qûr qu'ils le sont," dit-il en souriant. 3Le IIIème Reich est le roi des objets de collection."

Ces temps ci, il semble que soit effectivement vrai pour beaucoup de gens. Il y a neuf mois, des organisations d'extrême droite dans le monde ont commémoré le 120ème anniversaire d'Hitler. Ces commémorations étaient accompagnées de toutes sortes de ventes écoeurantes. Il est diffcile de faire de l'argent avec de la souffrance et des atrocités, alors les organisateurs s'étaient tournés vers d'autres oeuvres d'Hitler: des peintures faites par Hitler se sont vendues à des prix avoisinant 350 000 dollars.

Toutefois, transformer l'action meurtrière en articles de consommation n'est pas une activité nouvelle: Staline et Mao Tse-Toung avaient déjà leurs portraits imprimés sur des T-shirts portés par des millions de personnes soucieuses de la mode mais à l'éthique douteuse. Mais à la différence de ses collègues meurtriers de masse, Hitler n'était pas encore devenue une icône culturelle - une situation qui va bientôt changer si on en juge par les étalages du marché aux puces de Tel Aviv.

Tout en me présentant une montre d'officier nazi (1000$), un autre vendeur m'explique que son agent s'est rendu pendant des années dans des villages allemands reculés. "C'est seulement dans ces zones rurales qu'on peut encore trouver des pièces intéressantes de ce genre," dit-il. "Dans les grandes villes, vous ne trouverez rien de ce genre."

Mais dans la plus grande ville d'Israël, vous le pouvez? "Je ne vois pas ce qu'il y a de mal avec ça," dit-il. "Ce sont des objets de collection."

Et vous vendriez aussi des chaussures, des lunettes ou des vêtements portés par les Juifs qui ont été assassinés dans l'holocauste? "Non, c'est un problème différent," dit-il. "Vous serez surpris de savoir que beaucoup d'acheteurs sont des enfants de survivants. Ce sont des clients compulsifs. Je pense que c'est un cas classique de victime qui s'identifie à son agresseur."
Il poursuit par une explication su sindrome de Stockholm, caractérisé par le développement d'une empathie avec son bourreau, mais quelqu'un surprend notre conversation, et exprime un intérêt pour les articles. Son [c'est une femme, NdT] explication de cet intérêt est différente, et jette un éclairage révélateur.

"Je pense que ça a de la valeur. En ce moment précisément, avec le déni de holocauste qui se répand dans le monde, les gens devraient garder des témoignages sur cette période," dit-elle avant de sortir son porte-monnaie.

Souvenirs nazis en vente à Tel Aviv


Si cela se passait dans n'importe quel autre pays, on serait en train de crier 'antisémitisme!' mais ça se passe en plein jour dans la première ville hébraïque. Et oui, il y a des acheteurs.
par Assaf Weiss, Yediot Aharonot (Sionistan) 24 janvier 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

"Si vous achetez cette médaile nazie, je vous laisse la carte postale d'Hitler à moitié prix". Le vendredi après-midi au marché aux puces de la place Dizengoff à Tel Aviv, entre des porcelaines anciennes, des disques vinyl de collection et des vêtements d'époque, j'aperçois soudain Hitler sur un timbre. A côté du timbre, se trouvent des cartes postales envoyées dans les années 1940 à leurs familles par des officiers SS, signées de la tristement célèbre salutation "Heil."

Puis je vois des médailles, des pièces de monnaie, des billets et des lettres - tous authentiques, datant tous de l'époque du IIIème Reich et exposés en pleine lulière du jour dans la première ville hébraïque, en vente contre de l'argent israélien. Chaque article comporte la tristement fameuse swatiska, le symbole qui passait devant les yeux de millions de personnes avant leur mise à mort.

J'ai la tentation d'aller demander des explications au placier du marché, qui permet qu'on fasse de l'argent avec le terrible traumatisme subi par notre nation, mais je fuis les coins sombres. Un des vendeurs explique, "Je vends des antiquités qui ont une valeur historique, et le reste ne m'intéresse pas." Il n'a aucun scrupule à faire ce commerce.

Après avoir chiné pendant une heure, je constate que les pièces de valeur ne sont même pas exposées. Elles sont dissimulées dans des sacs et des tiroirs, peut-être pour les mettre à l'abri des regards de la police ou des passants, ou par sentiment de culpabilité.

Je demande à un marchand s'il vend l'attirail S.S. Entendre ce mot semble le stresser, et il me dévisage un long moment avant d'apporter une valise et de me montrer divers articles nazis de collection qui coûtent des centaines de shekels (1 shekel = environ 0,20€, NdT)..

Il y a une trousse SS de premiers secours, conçue pour être fixée sur une motocyclette - 2500 shekels (670 dollars) à débattre. Je demande si les prix sont surévalués. "Bien qûr qu'ils le sont," dit-il en souriant. 3Le IIIème Reich est le roi des objets de collection."

Ces temps ci, il semble que soit effectivement vrai pour beaucoup de gens. Il y a neuf mois, des organisations d'extrême droite dans le monde ont commémoré le 120ème anniversaire d'Hitler. Ces commémorations étaient accompagnées de toutes sortes de ventes écoeurantes. Il est diffcile de faire de l'argent avec de la souffrance et des atrocités, alors les organisateurs s'étaient tournés vers d'autres oeuvres d'Hitler: des peintures faites par Hitler se sont vendues à des prix avoisinant 350 000 dollars.

Toutefois, transformer l'action meurtrière en articles de consommation n'est pas une activité nouvelle: Staline et Mao Tse-Toung avaient déjà leurs portraits imprimés sur des T-shirts portés par des millions de personnes soucieuses de la mode mais à l'éthique douteuse. Mais à la différence de ses collègues meurtriers de masse, Hitler n'était pas encore devenue une icône culturelle - une situation qui va bientôt changer si on en juge par les étalages du marché aux puces de Tel Aviv.

Tout en me présentant une montre d'officier nazi (1000$), un autre vendeur m'explique que son agent s'est rendu pendant des années dans des villages allemands reculés. "C'est seulement dans ces zones rurales qu'on peut encore trouver des pièces intéressantes de ce genre," dit-il. "Dans les grandes villes, vous ne trouverez rien de ce genre."

Mais dans la plus grande ville d'Israël, vous le pouvez? "Je ne vois pas ce qu'il y a de mal avec ça," dit-il. "Ce sont des objets de collection."

Et vous vendriez aussi des chaussures, des lunettes ou des vêtements portés par les Juifs qui ont été assassinés dans l'holocauste? "Non, c'est un problème différent," dit-il. "Vous serez surpris de savoir que beaucoup d'acheteurs sont des enfants de survivants. Ce sont des clients compulsifs. Je pense que c'est un cas classique de victime qui s'identifie à son agresseur."
Il poursuit par une explication su sindrome de Stockholm, caractérisé par le développement d'une empathie avec son bourreau, mais quelqu'un surprend notre conversation, et exprime un intérêt pour les articles. Son [c'est une femme, NdT] explication de cet intérêt est différente, et jette un éclairage révélateur.

"Je pense que ça a de la valeur. En ce moment précisément, avec le déni de holocauste qui se répand dans le monde, les gens devraient garder des témoignages sur cette période," dit-elle avant de sortir son porte-monnaie.

Ca te chatouille le nez ....morveux ???????????

12.Posté par anti dajjal le 28/02/2010 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

monsieur le vieux débri rogsim homme d'un certain age mais avec un cerveau d'un nouveau né;

israel mourra assoiffée
israel mourra envahie par les hommes et femmes libres pour reprendre sa terre
israel mourra de peur comme une partie du peuple de David ayant la trouille refusant de combattre les Goliaths

le grand israel du nil à l'euphrate restera à tout jamais dans les cartons des maudits architectes sionards

13.Posté par ROGSIM le 28/02/2010 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis peu-être "un vieux débri", mais un débri pensant qui ne pense pas comme vous !
Et c'est mon droit et ma liberté, que vous devez respecter comme j'admets que vous pouvez penser autrement que moi.

Il faut tout de même rappeler, sur plan historique et en pesant chaque mot:
Le 29 novembre 1947, l'Assemblée générale des Nations Unies votait en faveur d'un plan de partage de la Palestine mandataire en deux Etats: l'un juif et l'autre arabe (résolution 181).
Ce plan, accepté par les Juifs mais rejeté par les Arabes, signifiait implicitement une reconnaissance de la légitimité des revendications juives sur la Terre d'Israël.
Le refus des Arabes de ce plan de partage s'est manifesté par le déclenchement de la guerre.
Cette reconnaissance internationale est devenue explicite et sans équivoque, deux ans plus tard, lors de l'admission du tout jeune Etat d'Israël au sein des Nations Unies. (résolution 273).




14.Posté par isa le 28/02/2010 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ROGSIM, une petite pause café !
Parce que vous allez en avoir besoin ..

'Mein Kampf' - Hitler a utilisé
Rothschild Banker's Typewriter
http://www.rense.com/general77/meinl.htm

Vous en avez besoin de plus, no souci demandez c'est gratuit !

15.Posté par ROGSIM le 28/02/2010 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si nous restons sur le stricte plan historique pour éviter les polémiques:
La Palestine n'a jamais constitué un pays et le concept même de Palestine n'existait pas dans l'Empire ottoman.
Depuis la destruction de l'etat juif dans l'antiquité et jusqu'au Mandat britannique, le territoire connu sous le nom de "Palestine" n'vait pas de frontières. Cette région englobait des subdivisions administratives changeantes.
La Syrie fut en 1887 divisée en deux vilyets: Beyrouth et Damas, et les sandjaks d'Acre et Naplouse rattachés à Beyrouth, celui de Jérusalem étant indépendant.
Point de Palestine, doc, dans l'Empire ottoman, que ce soit au plan physique, administratif ou linguistique. Le mot même de Palestine n'était pas usité chez les Turcs et les Arabes.
Ce furent les Britanniques qui ressuscitèrent la Palestina romaine.
Il n'y avait ni Etat ni peuple palestinien. Comme le reconnut d'ailleurs le rapport Peel de 1937, qui n'était pourtant en rien favorable aux Juifs.
D'ailleurs, durant les douze siècles qui se sont écoulés depuis l'invasion arabe, la pays a quasiment disparu de la scène historique, il est resté en dehors de l'Histoire tant sur le plan économique que politique.
Même sur le plan culturel et scientifique, sa contribution à la civilisation est nulle.

On peut aussi ajouter:
Contrairement à une idée largement répandue, les Palestiniens d'aujiourd'hui ne sont pas les descendants des Philistins. Il s'agit, pour la plupar, de descendants des populations arabes et musulmanes venues s'installer sur ce territoire à l'époque de l'Empire ottoman, à partir du 16è siècle.
Si des mouvement nationalistes voient le jour, chez les Arabes de Palestine, depuis le début du 20è siècle, il s'agit la plupart du temps d'un nationalisme panarabe et non spécifiquement palestinien.
Reprenez la Charte nationale palestinienne de 1964, qui déclare à ce propos, à son article 1er, que "la Palestine est une terre arabe unie par des liens nationaux étroits aux autres pays arabes. Ensemble, ils forment la grande nation arabe"; la Charte ne parle d'ailkleurs pas de "peuple palestinien", mais du "peuple arabe de Palestine" (art.3).
Il faudra attendre quatre ans pour que la notion de "peuple palestinien" fasse son entrée dans la 2ème Charte palestinienne de 1968.

Voilà sur le stricte plan historique

16.Posté par ROGSIM le 28/02/2010 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

to isa
ce n'est pas l'heure du café...je m'en tiens au plan historique, sans dialogue stérile.
J'ai juste voulu vous fournir des précisions purement historiques: on ne refait pas l'histoire...et vous pouvez vérifier si ça vous chante ! !

17.Posté par Saber le 28/02/2010 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

13.Posté par ROGSIM le 28/02/2010 18:14

Je suis peu-être "un vieux débri", mais un débri pensant qui ne pense pas comme vous !
Et c'est mon droit et ma liberté, que vous devez respecter comme j'admets que vous pouvez penser autrement que moi.

Il faut tout de même rappeler, sur plan historique et en pesant chaque mot:
Le 29 novembre 1947, l'Assemblée générale des Nations Unies votait en faveur d'un plan de partage de la Palestine mandataire en deux Etats: l'un juif et l'autre arabe (résolution 181).
Ce plan, accepté par les Juifs mais rejeté par les Arabes, signifiait implicitement une reconnaissance de la légitimité des revendications juives sur la Terre d'Israël.
Le refus des Arabes de ce plan de partage s'est manifesté par le déclenchement de la guerre.
Cette reconnaissance internationale est devenue explicite et sans équivoque, deux ans plus tard, lors de l'admission du tout jeune Etat d'Israël au sein des Nations Unies. (résolution 273).

LES RÉSOLUTIONS DES NATIONS UNIES MAÇONNIQUES ET SIONISTES SONT FRAPPÉES DE NULLITÉ ET QUE LE SAINT CORAN AVAIT DÉJÀ IL Y A 14 SIÈCLES ANNONCE L'ARRIVÉE DE CE VOILE DE PATCHWORK POUR SEMER LA DESTRUCTION AUTOUR D'AL-ASQA ET AINSI METTRE A L'ÉPREUVE LA FOI DES CROYANTS TANT JUIFS CHRÉTIENS QUE MUSULMANS DANS L'ESPOIR DE S'ACCAPARER DES RICHESSES DU SOL DE LA TERRE SAINTE ENTRE AUTRE LE PÉTROLE ET AINSI PARAITRE COMME LE MIRACLE DES MIRACLES EN CONSTRUISANT UN TEMPLE POUR SATAN POUR LES FAVEURS DONT-IL LES A COMBLES MAIS LA SUITE DES ÉVÈNEMENTS RESTERA SECRÈTE CAR LES DÉMONS SONT DES MENTEURS ET NE CONNAISSENT PAS L'AVENIR.

LES SIONISTES ET LES MACONS N'ONT AUCUN DROIT SUR LA TERRE SAINTE CAR ILS ONT DÉJÀ FAIT ASSEZ DE DÉGÂTS A TRAVERS LA PLANÈTE.

HITLER VOULAIT AUSSI SA PART DE PÉTROLE EN ALLANT A JÉRUSALEM .

18.Posté par Larguet le 28/02/2010 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La valeur d’un pays ne se juge pas à ce qu’il produit et vends.

Les USA première puissance mondiale, regardez ou ils sont.

Un peuple sans couverture médicale, des ingénieurs et médecins logeant sous tente en plastiques installées sous des bretelles d’autoroutes.

Un boycotte bien déclenché et bien suivi, adieu la production et tout le reste.

Un pays solide a sa valeur suivant le nombre de pays amis qui se mettent à ses cotés en cas de coups durs.

Avec ce rapport Goldstone, ces criminels Israéliens sont isolés comme un chacal ou un renard à l’hallali. Ces assassins sont à l’article de la mort.

Qu’un Chavez lève le doigt, c’est plus de la moitié du monde qui se lève avec lui. Voilà la force d’un pays.

Que produit Israël, une économie de guerre, un Etat voyou qui se maintien par le meurtre, le parjure, a accaparer illégalement les terres des autres, et utiliser le terrorisme vis-à-vis d’une population désarmée.

Ce fameux fusil à lunette « Snipper » qui l’a inventé pour liquider les gens un à un, sur une longue distance.

Qui a fait trainer les accords de paix, et à chaque fois qu’il y a une signature en vue, des prétextes sont invoqués, par ces criminels de sionistes pour les faire échouer.

Le partage a été fait entre deux nations. Regardez ce qu’occupe actuellement ces voyous d’Israël. Plus de 80 % des terres sont Israéliennes, et vous avez le culot de crier victoire. Qui leur a donné ces terres en plus de ce qui leur revenait de droit. ?

A chaque fois qu’un Palestinien se lève pour se faire entendre et parler au nom de son peuple, il est soit abattu, ou emprisonné. Vous appelez ca un pays démocrate.

Pourquoi donc ce pays démocrate a-t-il recours à des exécutions et liquidations physiques, pour affirmer son existence qui est devenue aléatoire et tenant à un fil.

Si ce n’est les USA qui vous maintiennent sous perfusion, et cette Europe de vendus qui taisent vos crimes, que serait maintenant cet Israël. ?

Qu’ils s’avancent en territoire Libanais, s’ils ont cette bravoure que certains aveugles leurs donnent, et on saura de quoi il en retourne.




19.Posté par Larguet le 28/02/2010 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’effronterie, c’est le courage, le culot qu’on certains, à venir affirmer une chose ou un fait qui n’existe pas ou qui a existé sous une autre forme.

Voilà ce que le dictionnaire de la langue française donne de l’effronté.

« Caractère, attitude d'une personne effrontée ou d'un acte effronté. Audace, hardiesse, impudence, insolence, outrecuidance, sans-gêne; aplomb, culot, toupet. | Audacieux, hardi jusqu'à l'effronterie. | Regarder qqn avec effronterie. »

Qui veulent tenir des propos, qui s’avèrent être le contraire de ce que la majorité de la population, tient pour un acquis ou un fait de société.

Israël, est au banc des accusés, reconnu par plus de la moitié du globe comme étant un pays d’apartheid, de criminels, de racistes. Qui veulent fonder une nation uniquement de Juifs.

Voilà que des retardataires, des mal-informés viennent tenir et braver le contraire.





20.Posté par ROGSIM le 28/02/2010 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.youtube.com/watch?v=i4meJle3rQw

21.Posté par Larguet le 01/03/2010 01:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chasse le naturel il revient au galop.

Quand quelqu’un est habitué être fripon. Il continuera à le faire même avec ses intimes, ses alliés, quitte a être un sans gêne et mettre ses proches dans l’embarras.

Ce comportement propre à cette racaille, cette hyène de la race humaine. Il est leur, aussi bien dans leur intimité familiale, que sur les lieux de travail.

Ils sont habitués dans le faux, ci après :

Des commandos israéliens ont souvent utilisé dans le passé de faux passeports étrangers, notamment en 1997 lorsque des agents du Mossad avaient tenté en vain d'assassiner Khaled Mechaal, un dirigeant du Hamas en Jordanie, où ils étaient entrés avec des passeports canadiens.
Un des agents, qui avait été arrêté, était porteur d'un passeport appartenant à un ressortissant canadien vivant en Israël qui s'était plaint d'un vol de ses papiers d'identité.
En 2005, Israël avait présenté ses excuses à la Nouvelle-Zélande après que deux agents du Mossad eurent été condamnés à six mois de prison par un tribunal d'Auckland pour avoir tenté de se procurer illégalement des passeports néo-zélandais.

22.Posté par Larguet le 01/03/2010 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici une autre adresse, concernant ces crétins du mossad.
Cela va permettre à certains de se gargariser un peu, et d'être dans l'actualité.
Plus tard ils ne diront pas "je ne savais pas"!

23.Posté par ROGSIM le 03/03/2010 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

près de 30 personnes, c'est un voyage organisé !
sérieusement pensez-vous qu'il s'agit de l'action d'un service secret ? où ne serait-ce un règlement de compte, surtout que 2 Palestiniens auraient été arrêtés;vous verrez que l'affaire va s'arrêter doucement, tout doucement pour éviter les vagues.

Et vous ne trouvez pas que certains pays arabes et une certaine faction palestinienne n'ont pas réagi.

et la source du message 22, pas très fiable, s'agissant d'un site anti-israélien.

Les plus grands bénéficiaires, ce sont les médias qui s'en sont donnés à coeur-joie

24.Posté par Larguet le 03/03/2010 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est un voyage organisé par Khalti Aïcha. La connaissez-vous ?

Elle a été faire un tour du côté de Dubaï.

Parmi ses enfants, il y avait des pétasses, des pédés, des voleurs, et des criminels.

Les responsables de Dubaï, n’ont pas été d’accord avec la marchandise reçue.

Ils ont demandé des modèles du genre des belles femmes du genre de l’Ex URSS, qui vont en Israël à travers le désert du Sinaï. (Des malheureuses exploitées pur un Schekmerde)

Ces palestiniens ont été arrêtés suite aux rapports qu’ils ont eux avec les enfants de Khalti Aïcha, et certains sont mort par contamination par des MST.

Cet article va faire plaisir à certains.



Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires