FRANCE

Nous avons un nouveau mess@ge...


De Patrice Sanchez ;


JBL1960
Mardi 5 Décembre 2017

Nous avons un nouveau mess@ge...

De Patrice Sanchez ;

L'auteur de RENAISSANCE D'UNE APOCALYPSE CÉRÉBRALE

Un de ces messages qu'il n'est pas possible d'éluder.

À chaque fois que j'ai l'impression de me noyer, pire de couler à pic, et par une synchronicité qui parfois me fout les j'tons, vraiment, physiquement, tant elle prouve que nous sommes bien, TOUS, INTER-RELIÉS comme l'expression Lakota/sioux l'exprime parfaitement : Mitakuye Oyasin.

Je reçois un nouveau message de Zénon, de Résistance71 ou dans ce cas, de Patrice Sanchez, qui me donne la force de donner un puissant coup de talon, qui me permet de refaire surface et de retrouver l'air libre et nécessaire à ma propre renaissance...

~~~~▼▼▼~~~~

Le pacte de la course à l'échalote et à l'oignon !

Je lisais un article sur le Bitcoin et sa bulle spéculative qui ne saurait tarder à exploser, à faire Pschittt à la manière de pétales des tulipes hollandaises s'envolant aux quatre vents sous l'effet d'une tempête Homérique. (1) (2) Cette monnaie anonyme est totalement inique et ce sont assurément les prolégomènes à une débâcle financière annoncée, la première débâcle de la nouvelle monnaie numérique et la énième porte ouverte à toutes les magouilles des maîtres de l'immonde qui n'en finissent pas de mener l'humanité à la catastrophe. Je m'interroge depuis de nombreuses années sur notre Monde plus qu'orwellien, sur notre destin collectif auquel nous n'avons plus aucune prise, car force est de reconnaître que nous sommes chahutés, transbahutés et médusés, totalement à la dérive tels des radeaux sur une mer de plus en plus démontée. Ce petit jeu plus que machiavélique n'a rien d'humain et je vais tenter de me démarquer de toutes les théories que j'ai pu lire depuis de nombreuses années en y allant de mon interprétation personnelle et disons le tout de go, une interprétation carrément complotiste et métaphysique ! Dans notre Monde dichotomique, je verrais le principe du Bien et du Mal, ou Dieu et Satan selon nos croyances, ayant conclu un pacte dans le but de donner une leçon d'humanité à l'animal Homme face à sa soif inextinguible de puissance et de démesure. J'ai appelé ce petit jeu qui s'apparenterait à une partie d'échecs universelle : Le pacte de la course à l'échalote et à l'oignon. Ouvrons les yeux, observons et prenons du recul. En notre époque matérialiste individualisée à outrance, où tout est fait pour nous diviser et nous couper de nos racines humaines profondes, nous sommes tous persuadés de détenir la vérité chacun selon notre niveau de conscience et de perception, et nous sommes enfermés dans nos mondes illusoires, cloisonnés selon le principe de «l'oignon de Tor » ( ce logiciel qui rend les pérégrinations sur internet anonymes en se servant d'une multitudes de serveurs connectés pris au hasard ), à un point tel que nos psychologies et nos valeurs morales ont disparues au profit de la loi de la jungle et du plus fortuné. (3) Nous ne sommes plus dirigés que par nos émotions et nos égos avec les avancées du progrès technologique promu par des médias et la société du spectacle «lobotomisatrice » de masses, ce progrès qui a atteint à présent des sommets d'inhumanité avec l'intelligence artificielle, à un niveau tel que bientôt l'homme risque de devenir obsolète s'il ne s'en remet pas aux délires des transhumanistes avec leurs augmentations des capacités neuronales par la chirurgie des implants cérébraux. Les destinées du troupeau humain consisteraient-elles en l'inéluctabilité de notre anéantissement comme l'on mènerait du bétail à l'abattoir, n'aurions-nous pas d'autre horizon indépassable que celui d'une apocalypse annoncée ? J'en suis arrivé à l'intuition prégnante que cette fin de notre Monde est un passage obligé, une leçon de morale universelle pour remettre l'humanité dans le droit chemin, pour la pousser à réagir et pour qu'enfin, elle se secoue les neurones. Nous sommes-nous questionnés sur ce que serait un Monde sans ce dualisme qui emprisonne nos consciences et nos esprits, un Monde qui ferait avant tout appel à l'amour et à l'entraide ? Un Monde d'harmonie, et enfin ... un Monde Humain. Car avons-nous réfléchi aux possibilités que nous offrirait cette soudaine libération d'énergie créatrice dans nos cerveaux débarrassés une bonne fois pour toute de nos satanés égos qui empoisonnent et parasitent bien souvent nos vies, ces passions tristes qui nous rendent héminégligents par pur réflexe pavlovien, ou pire encore, par appât du gain ? (4) Et pourtant ... Nous sommes tous inter-reliés par les particules élémentaires créatrices de réalités, ce monde merveilleux de l'infiniment petit si fascinant, les physiciens l'ont démontré et de tous temps des hommes de bonnes volontés ont prouvé qu'ils pouvaient accomplir de grandes choses, il suffit de penser au pouvoir de «l'inconscient collectif » des hommes de science, qui dans les temps anciens alors qu'ils n'avaient pas la possibilité d'échanger leurs informations, aura permis de réaliser des prouesses d'inventions synchroniques inimaginables pour le bien de l'humanité ... ou bien encore, souvenons-nous en temps de guerres, les peuples tous unis se serrant les coudes dans un même but pour ainsi retrouver la liberté grâce à l'entraide et à l'amour du prochain. «Aide-toi et le ciel des particules élémentaires t'aidera » ! Volonté et puissance de nos pensées lorsque celles-ci sont associées à la bienveillance des particules élémentaires peuvent nous permettre d'accomplir des quasi-miracles, c'est pourquoi je ne saurais me faire à l'idée d'être victime malgré-moi d'une seconde apocalypse collective cette fois-ci, sans me battre comme je me suis battu pour revenir dans le monde des vivants, après avoir dû endurer une hémorragie cérébrale apocalyptique il y a vingt-deux ans... Avant tout, commençons par nous réapproprier nos univers intimes qui ne demandent qu'à nous accompagner de leurs bienveillances, je puis vous assurer que ce changement radical de pensée transformera nos existences individuelles et collectives du tout au tout avec les sentiments, les intuitions et les émotions merveilleux que ne manqueront pas de nous délivrer nos cœurs et nos esprits. Par-delà bien et mal, redevenons Humains ... rien qu'Humains.

Patrice Sanchez
Le grand écrivain Russe Alexandre Soljenitsyne avait tout résumé dans son discours prophétique de 1978 intitulé, « Le Déclin du courage » : « Ce n’est que par un mouvement volontaire de modération de nos passions, sereine et acceptée par nous, que l’humanité peut s’élever au-dessus du courant de matérialisme qui emprisonne le monde. Quand bien même nous serait épargné d’être détruits par la guerre, notre vie doit changer si elle ne veut pas périr par sa propre faute. Nous ne pouvons nous dispenser de rappeler ce qu’est fondamentalement la vie, la société. Est-ce vrai que l’homme est au-dessus de tout ? N’y a-t-il aucun esprit supérieur au-dessus de lui ? Les activités humaines et sociales peuvent- elles légitimement être réglées par la seule expansion matérielle ? A-t-on le droit de promouvoir cette expansion au détriment de l’intégrité de notre vie spirituelle ? Si le monde ne touche pas à sa fin, il a atteint une étape décisive dans son histoire, semblable en importance au tournant qui a conduit du Moyen-âge à la Renaissance. Cela va requérir de nous un embrasement spirituel. Il nous faudra nous hisser à une nouvelle hauteur de vue, à une nouvelle conception de la vie, où notre nature physique ne sera pas maudite, comme elle a pu l’être au Moyen-âge, mais, ce qui est bien plus important, où notre être spirituel ne sera pas non plus piétiné, comme il le fut à l’ère moderne. Notre ascension nous mène à une nouvelle étape anthropologique. Nous n’avons pas d’autre choix que de monter ... toujours plus haut. » Permettez-moi de vous délivrer mon témoignage d'espoir et d'espérance : Tout s'écroule sous nos yeux et nous sommes médusés, pétrifiés ... je ne peux décidément me résoudre à accepter ce sort réservé à l'humanité, c'est pourquoi malgré la situation catastrophique de notre planète, j'ai fait mienne la formule de René Guénon que j'aime à citer : « Ceux qui pourraient se sentir tentés de se livrer au découragement devraient se rappeler que rien de ce qui s'accomplit dans ce monde ne peut être inutile, que la confusion, l'erreur et l'obscurité ne peuvent jouir que d'un triomphe trompeur et purement éphémère, que toute sorte de déséquilibre partiel et transitoire doit nécessairement contribuer au grand équilibre du tout, et que rien ne peut finalement prévaloir contre la puissance de la vérité... » Une chose est, à mes yeux, certaine : nous n'avons pas, individuellement, la possibilité d'influer significativement sur les destinées de notre malheureuse planète en l'état actuel de sa situation calamiteuse. En revanche, nous pouvons prendre notre destin en main et commencer par nous entraider en laissant parler notre cœur, en positivant, en nous montrant, bons, généreux, sans calcul aucun, sans rien attendre en retour. Et je suis convaincu que tôt ou tard, nous en récolterons les fruits. « Mon athéisme de départ ayant évolué, après mon accident vasculaire cérébral, vers ce que j’appellerai volontiers « ma pensée auto-créationniste d’inspiration nietzschéenne » j’ai pris conscience au fil du temps qu’il existait un principe supérieur universel, ces particules élémentaires créatrices de réalité qui sont à l'origine de toutes choses. Et donc j’ai pu comprendre que ma propre cogitation faisait jaillir de tels principes, en sorte que c’est par mon travail introspectif, ma volonté inébranlable et ma foi en l'avenir que j'ai réussi à influer sur ma destinée malgré et par-delà le pronostic dramatiquement sombre du corps médical. Nous pouvons être maîtres de notre destin. Et, reliés que nous sommes les uns aux autres par-delà la diversité de nos croyances et toutes nos différences, nous pouvons tous être acteurs de nos vies... Puissions-nous nous rassembler tous devant cette évidence expérimentée depuis la nuit des temps par des hommes de bonne volonté. » Ces signes du destin que je décrypte depuis quelques années grâce à mon lâcher prise, m'ont réservé dernièrement une avalanche de synchronicités qui m'auront inspiré un courriel envoyé à Madame la directrice de l'Institut des hautes études scientifiques et techniques. « Je viens de lire votre éditorial : Innovez ! Et faire avec l’inconnu et l’incertain (5) Permettez-moi de vous faire découvrir mon témoignage d'espoir et d'espérance, mon innovation avec ma méthode psychologique holistique d'inspiration nietzschéenne qui m'aura offert la possibilité de percer le secret de l'inconnu et de l'incertain de mon existence, ce témoignage s'intitule : Renaissance d'une apocalypse cérébrale ou mon odyssée sous le soleil de Zarathoustra. Nietzsche remerciait son père pour lui avoir légué une constitution souffreteuse dans « Ecce homo », ce qui lui avait donné l'opportunité d'abandonner sa carrière de professeur de philologie au profit d'une existence cogitative et « de rumination », ainsi il aura pu passer à la postérité avec son grand œuvre et plus particulièrement son Zarathoustra ... Eh bien, il me faut savoir gré à mon karma grâce auquel ma vie aura basculée dans le néant, c'était en 1995, le jour de la fête des amoureux, je n'avais pas 30 ans et je venais de me retrouver paralysé des quatre fers à la suite d'une rencontre hémorragique apocalyptique. Je n'ai pas accepté ce si cruel destin qui s'imposait à moi et une fois achevée ma longue et douloureuse période de deux ans de rééducation, j'ai entamé un combat acharné pour revenir dans le monde des vivants, ce fût la naissance d'une odyssée physique et psychologique de plus de 20 années au cours de laquelle j'aurais été à la rencontre de mon incroyable destinée, car je peux clamer haut et fort que mon handicap hémiplégique m'aura poussé à me transcender tant et si bien que depuis quelques années les secrets de mon existence, le mystère de ma vie, se sont dévoilés. Je n'ai fait que m'inspirer des anciens maîtres de sagesse, tel Pythagore qui faisait l'éloge de la patience, de la cogitation et de l'examen de conscience pour atteindre « le connais-toi toi-même »... C'est encore Nietzsche qui disait dans « le gai savoir » : « Il faut que nous soyons de ceux qui apprennent et découvrent le mieux tout ce qui est loi et nécessité dans le monde : il faut que nous soyons physiciens, [...] c’est pourquoi : vive la physique ». Au cours de cette très longue période cogitative, j'ai élaboré une méthode psychologique d'auto- analyse grâce à laquelle j'aurais progressivement pris conscience que je pouvais maîtriser mon destin en ayant une approche globale du monde qui m'entoure, tandis que je me représentais imaginairement l'univers fascinant de l'infiniment petit de « ma nouvelle Religion des particules élémentaires », méthode que je résume avec cette sentence humaniste : Par-delà toute croyance ou irréligion, aimons-nous et entraidons-nous les uns les autres, nos particules élémentaires qui nous relient Tous et qui peuvent être créatrices de réalités lorsqu'elles sont associées à nos pensées éthiques et morales n'auront assurément pas fini de nous étonner et de nous émerveiller...Je vois notre monde, notre humanité, dans un tel état de déréliction et de désespérance que je me faisais un devoir moral de vous apporter mon témoignage d'espoir. J'avais publié mon histoire en novembre 2016 aux éditions l'Harmattan : « Renaissance d'une apocalypse cérébrale » ou mon odyssée sous le soleil de Zarathoustra et sous les bons auspices du philosophe Pierre Héber-Suffrin ; depuis lors, mon existence qui est tout sauf un long fleuve tranquille aura réservé un second épilogue à mon périple odysséen : une renaissance Amoureuse ! (6) Renaissance amoureuse, par-delà toutes considérations psychologiques, philosophiques, religieuses ou athées, j'en suis arrivé à la conclusion définitive que seul l'amour pourra sauver l'humanité, cet amour passion qui m'aura permis d'occulter dans ma vie antérieure le spectre de l'absolument volumineuse malformation artério-veineuse diagnostiquée 5 ans avant l'horreur absolue, cette épée de Damoclès qui attendait son heure pour accomplir son œuvre dévastatrice et irréversible ; c'est ce même amour passionnel grâce auquel je me serais accroché à la vie comme un beau diable dans mon existence d'après, car je me dois de confesser que ce sont les Femmes merveilleuses rencontrées tout au long de mon odyssée qui m'auront donné la force et le courage de toujours aller de l'avant tel un Sisyphe poussant son rocher ! Je viens de passer une longue période plongé dans mes pensées introspectives en même temps que mon projet d'écriture était sur le point de se finaliser, ce furent des années d'une existence extrêmement dure où je me serais imposé une discipline austère mais tellement riche intellectuellement et spirituellement, et grâce au lâcher prise et à l'approche de la physique quantique, j'aurais progressivement réalisé que je pouvais influer consciemment sur le cours de mon facétieux destin par l'entremise des synchronicités. Cependant je sentais mon âme et mon cœur terriblement secs tandis qu'un état apathique s'était emparé de moi depuis la parution de mon livre ... Je n'ai trouvé d'autre alternative pour m'en sortir que de retomber amoureux ! Une nouvelle fois, mon destin associé à mes pensées éthiques et morales m'aura ménagé une rencontre synchronique, et cette relation amoureuse extraordinaire avait provoqué une soudaine libération d'énergie spirituelle, un tourneboulement de mes sens tel qu'il aura régulé mes fonctions organiques de manière stupéfiante et inimaginable. Je m'étais questionné à d'infinies reprises sur ma récupération quasiment miraculeuse, sur ces innombrables synchronicités qui auront parsemé mon parcours de vie depuis ma renaissance, comme la plus merveilleuse d'entre toutes qui aura été de réussir à m'affranchir de toute dépendance, d'avoir pu remarcher enfin seul après 12 interminables années à avoir dû être tributaire de mes proches pour le moindre de mes déplacements. J'attribue « ces miracles » à la passion amoureuse autorégulatrice et réparatrice, c'est cette même passion amoureuse qui m'aura offert la possibilité de « déplacer des montagnes » depuis ma renaissance. 22 ans après mon hémorragie cérébrale, je suis la preuve incarnée que l'amour peut être plus fort que tout et après être devenu ce que je suis, la passion amoureuse est une fois de plus venue me chavirer pour clore en apothéose mon Odyssée. Cette Odyssée amoureuse que je voudrais retenir par-delà la Renaissance de mon apocalypse cérébrale, je la dédie à toutes les Femmes que j'ai aimées... « Si vous avez jamais dit « oui » à un plaisir, ô mes amis, alors vous avez en même temps dit « oui » à toute douleur. Toutes choses sont enchaînées, enchevêtrées, liées par l’amour – Si vous avez jamais voulu qu’une fois fût deux fois, si vous avez jamais dit : «Tu me plais, bonheur ! Moment ! Instant !», Alors vous avez voulu que tout revienne ! – tout de nouveau, tout éternellement, tout enchaîné, tout enchevêtré, tout lié par l’amour » (7). Contrairement à Zarathoustra qui s'évertuait à prêcher dans le vide du désert, je me contenterais de laisser un témoignage à la manière « d'un passeur de lumière », mon témoignage d'espoir, pour dire que sur cette satanée, mais ô combien merveilleuse planète, vivait un homme à l'esprit libre comme le vent et qu'il aura fait de sa vie, par-delà bien et mal mais avec la complicité de ses particules élémentaires associées à ses pensées, une incroyable et extraordinaire odyssée. Je ne saurais terminer mon témoignage sans honorer la mémoire de mon sauveur et mon recréateur, le Professeur de Neurochirurgie Patrick Grellier. »

  1. https://www.wsws.org/fr/articles/2017/11/30/bitc-n30.html
  2. http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/08/05/tulipes-quand-les-bulbes-degenerent-en-bulle_3457521_3234.html
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tor_(r%C3%A9seau)
  4. Héminégligence : http://www.cite-sciences.fr/archives/francais/ala_cite/expo/tempo/defis/FAQ/q3rep07.html
  5. http://www.ihest.fr/les-actualites/actualites-de-l-ihest/innovez-et-faire-avec-l- inconnu-et-l- incertain
  6. Renaissance d'une apocalypse cérébrale. Éditions l'Harmattan
  7. Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, IV, Le chant du noctambule.

Texte mis à jour à la demande de l'auteur le 5 décembre 2017

~~~~▲▲▲~~~~
Merci Patrice pour ce cadeau de lecture, comme toujours vos mots transpercent l'obscurité de ces jours sombres. Ils sont incandescents, d'eux-mêmes, et nous éclairent dans cette brume hivernale de jour comme de nuit. Remplaçant les étoiles masquées par l'épais brouillard nuageux de cette longue nuit de décembre. Pour tout simplement nous faire comprendre, que c'est le moment de nous choisir...

JBL1960



Mardi 5 Décembre 2017


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires