EUROPE

Non au rehaussement des relations entre l'Europe et Israel


Dans la même rubrique:
< >


oummoualbatoul@hotmail.com
Jeudi 11 Décembre 2008

Non au rehaussement des relations entre l'Europe et Israel
Grande-Synthe, le 10 Décembre 2008
 
 
 URGENT : APPEL A ACTION
  
 Ce lundi 8 décembre, sous l’impulsion de la présidence française de
l’Union Européenne, le  Conseil des Ministres européens ont décidé de
revaloriser les relations politiques entre l’Union Européenne et Israël !
 Hommes et femmes, toutes et tous, nous vous demandons, de protester,
massivement, en adressant votre désapprobation à cette revalorisation (par
mail, courrier ou fax : voir coordonnées en fin de page), au Ministre des
Affaires étrangères, Karel de Gucht. Des réunions auront encore lieu d’ici
jeudi…, il y a donc urgence !
 Karel de Gucht a toujours été défavorable à ce rehaussement, jusqu’à
aujourd’hui. A croire que le Sionisme, à travers la présidence française, a
pour mission de valoriser cette relation Europe-Israël.
 Ce Sionisme, comme toujours, exerce une pression sur les députés actuels au
Parlement Européen. Son chantage consiste à ne soutenir, pour les futures
élections européennes, que ceux qui soutiennent Israël. 
 Or, cet État rejette toutes les résolutions des Nations Unies et bafoue les
Droits de l’Homme.
 
 Lettre ouverte à  l’attention de Karel de Gucht,
 Ministre des Affaires étrangères
  
  
  
 Objet : Décision concernant le « rehaussement » des relations UE-Israël
  
 Monsieur le Ministre,
  
 Nous sommes consternés d’apprendre la décision que vous avez prise hier
avec vos homologues européens, lors du Conseil des Ministres européens,
d'accélérer la revalorisation du statut d'Israël sur le plan politique.
  
 Il est sidérant qu’un tel avantage soit octroyé à un Etat qui viole de
manière persistante le droit international, en développant continuellement la
colonisation du Territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est, en
poursuivant la construction du Mur, reconnu illégal par la Cour internationale
de Justice et l’Union européenne, et en commettant de nombreuses violations
des droits de l'Homme et du droit international humanitaire à l’égard de la
population palestinienne.
  
 Ce mercredi 3 décembre,  le Parlement européen a voté pour le report du
vote du protocole UE-Israël permettant une plus large participation d'Israël
aux programmes communautaires européens. Ce report était justifié par
l’absence totale, de la part du gouvernement israélien, d’allègements de
la colonisation et de l’occupation des territoires palestiniens. Bien au
contraire, on assiste à une aggravation dramatique de la situation sur le
terrain particulièrement à Gaza où la population subit une punition
collective inadmissible et contraire à toutes les conventions internationales.
  
 Devons-nous vous rappeler qu’il pèse sur les Etats parties aux Conventions
de Genève de 1949 et aux traités internationaux en matière de droits de
l’Homme une obligation de faire respecter par les autres Etats les droits que
consacrent ces instruments ?
  
 Nous vous appelons à revenir sur cette décision qui ne pourrait être
interprétée que comme une prime à la violation du droit international et un
renoncement aux valeurs défendues par l’Union européenne.
  
 Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos salutations
distinguées.
 
 
 Le Centre Zahra France soutient et s’associe par la présente déclaration
à cette démarche.
  
  
 Communiqué de presse de  Véronique De Keyser, Députée européenne belge
(PS)
  
 "Une décision hâtive et une erreur politique de la Présidence française"
déclare la députée européenne Véronique de Keyser.
  
 La décision prise ce lundi par la Présidence française de  brusquer le
rehaussement du statut d'Israël est une erreur lourde commise par le
Président Sarkozy, déclare Véronique De Keyser.
 "Des centaines de mails  nous sont parvenus ces derniers jours manifestant
l'incompréhension des citoyens européens devant cette décision.
 Le Parlement européen n'a pas de droit de regard sur la revalorisation
politique  d'un pays, il ne peut se prononcer que sur la participation de ce
pays aux programmes communautaires.  Et sagement, dans le respect de ce que les
citoyens européens, le Parlement avait décidé d'ajourner son vote jusqu'à
ce que les choses changent sur le terrain" déclare Véronique De Keyser.
 Le Conseil, divisé sur la question, mais pressé par l'équipe du Président
Sarkozy, a foncé et pris le mors aux dents.
 Le Secrétaire d'Etat, Pierre Jouyet, avait déclaré en séance plénière
du Parlement: " Nous aurons ainsi plus d'influence sur Israël pour apporter
des améliorations sur le terrain".
 Si l'histoire ne lui donne pas raison - et l'impasse dans laquelle se trouve
le processus d'Annapolis ne plaide pas en sa faveur. On aura signé un chèque
en blanc à Israël, et pas nécessairement à ceux qui, dans ce pays, veulent
la paix. En attendant, le blocus de Gaza continue!
 
 
 Pour tout renseignement: Véronique De Keyser: 0475.69.12.24
  
  
 Déclaration de Francis WURTZ, Président du groupe GUE-NGL au Parlement
européen, après la décision des ministres des Affaires étrangères
d'intensifier les relations Union Européenne-Israël
  
 "Les décisions prises par les ministres des Affaires étrangères hier dans
le sens de la revalorisation substantielle des relations Union
européenne-Israël consistent à l'évidence une tentative de contourner le
vote du Parlement européen (3 décembre dernier) visant à reporter toute
décision à cet égard tant que la politique du gouvernement israéliens et les
réalités de terrain n'auront pas changé en ce qui concerne le processus de
paix au Proche-Orient.
  
 J'appelle les parlementaires ainsi que les ONG concernées et plus
généralement nos concitoyens à manifester leur désaccord avec cette attitude
du Conseil et leurs exigences du respect de la position du Parlement
européen".
 
 
 GUE/NGL Press 
 Gianfranco Battistini +32 475 64 66 28 
 www.guengl.eu 
 
 
 
 
 Adresse SPF Affaires étrangères
 15 rue des Petits Carmes
 1000 Bruxelles
 Fax : 02/513.25.97
  
 Cellule stratégique Affaires étrangères
 Jean-Luc Bodson, Chef de cabinet adjoint (Cellule Afrique, Amérique latine,
Moyen-Orient)
 Jean-luc.bodson@diplobel.fed.be
  
 Cellule Moyen-Orient et Afrique du Nord
 Arnout Pauwels, Représentant Permanent Adjoint
 Crises au Moyen-Orient et desk-officer Israël, l'Autorité palestinienne,
Liban, Syrie
 Arnout.pauwels@diplobel.fed.be  
  
 Françoise Gustin
 Directrice Moyen-Orient et Afrique du Nord 
 Francoise.gustin@diplobel.fed.be 
  
 Représentation permanente au Conseil de l’UE
 Olivier Quinaux
 Olivier.quinaux@diplobel.fed.be 


Jeudi 11 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par souad le 11/12/2008 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse de mon député.

Chère Madame,


Je vous remercie pour votre message dans lequel vous m'avez fait part de votre inquiétude quant à la perspective que le Parlement européen s'apprête à se prononcer en faveur de la participation d'Israël aux programmes communautaires alors même que la situation vécue par les Palestiniens se détériore gravement.



De retour de mission dans le cadre des activités de l'assemblée parlementaire paritaire UE-pays ACP, je n'ai pas été en mesure d'y répondre plus tôt mais sachez que le mercredi 03 décembre dernier, le Parlement européen a décidé de reporter à janvier 2009 le vote sur cette participation d'Israël aux programmes communautaires.



En tant que socialiste, j'ai considéré qu'avant d'offrir au gouvernement israélien un accès illimité aux programmes européens de recherches scientifiques, académiques et techniques, nous devions nous assurer qu'il mettra fin à la construction de nouvelles colonies et aux nombreuses formes de violation des droits de l’Homme qui contribuent à aggraver la situation humanitaire dans les territoires palestiniens. Pour ce qui me concerne, il très clair que la participation d'Israël à ces programmes communautaires serait impensable tant qu'Israël n'aura pas mis fin au siège de Gaza et qu'il n'améliorera pas concrètement la situation des Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem.



Avec mes sentiments les meilleurs,



Alain Hutchinson,

Eurodéputé socialiste belge


2.Posté par rachi le 11/12/2008 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins les députés belges répondent. Quant à nos députés européens français de vrais enfoirés.! Aucun ne m'a répondu , il y aura bientôt des élections je saurais m'en souvenir...

3.Posté par laury le 11/12/2008 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

réponse a Rachi ,vous avez raison les prochaine élection Européenne vont être très chaude.

4.Posté par bernard 01 le 11/12/2008 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cela fait longtemp qu'ISRAEL est un observateur privilégié dans les commissions européennes,quand au vote de janvier 2009,il sera enteriné,car aucun de nos politiques francais nosent en parler au peuple FRANCAIS.La crise qui se prépare en EUROPE ocultera ce vote.

5.Posté par bledmiki-99 le 12/12/2008 02:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je n'ai même pas réussis à aller sur leurs sites, ni ministres, ni députés, ni un seul élu.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires