Palestine occupée

Non au nettoyage ethnique ! Des colons attaquent une famille palestinienne à Sheikh Jarrah et blessent 7 personnes


Dans la même rubrique:
< >

Les colons qui se sont récemment emparés de la maison de la famille Gawi, expulsée par la force de chez elle à Sheikh Jarrah le 2 août 2009, ont attaqué hier le campement palestinien installé à l’extérieur. Selon les sources locales, sept palestiniens ont été blessés, et quatre arrêtés. L’attaque a commencé entre 8h et 8h30, lorsque le chauffeur d'un camion de livraison de meubles pour la maison occupée, accompagné de quatre colons, a agressé un gamin de 5 ans de la famille Gawi, qui jouait à côté.


ISM
Mercredi 21 Octobre 2009

Non au nettoyage ethnique ! Des colons attaquent une famille palestinienne à Sheikh Jarrah et blessent 7 personnes
Les colons ont alors attaqué la petite tente où vit la famille Gawi depuis son expulsion. A ce moment là, il y avait sous la tente principalement des femmes et des enfants. Une Palestinienne, violemment frappée par le chauffeur du camion, a été transportée à l’hôpital. Une bagarre s’en est immédiatement suivie, impliquant au moins 15 colons. Plusieurs membres de la famille ont été légèrement blessés et une adolescente de 15 ans du voisinage a été blessée par la chute d’un poste de télévision quand les colons ont fait tomber la tente.

Lorsque la police est arrivée, ils n’ont pas essayé de stopper l’attaque des colons contre la famille et ont arrêté 4 palestiniens. 2 ont été relâchés et deux autres, Khalet Gawi et Saleh Diab, ont été transportés à l’hôpital. La police leur a demandé de revenir le lendemain au poste pour interrogatoire. 4 colons ont été emmenés pour interrogatoire et immédiatement libérés.

Les familles Gawi et Hannoun, qui comprennent 53 personnes, dont 20 enfants, sont sans logis depuis leur expulsion par la force de chez elles le 2 août 2009. Les forces israéliennes ont encerclé les maisons des deux familles à 5h30 du matin et, brisant les fenêtres, ont traîné tous les habitants dans la rue. La police a également démoli la tente de protestation installée à côté, dressée par Um Kamel à la suite de l’expulsion forcée de sa famille en novembre 2008.

Actuellement, les trois maisons sont occupées par des colons et un agent de sécurité israélien patrouille dans le secteur 24 heures sur 24. Les familles Hannoun et Gawi, laissées sans aucun autre logement depuis août, continuent de protester contre leur expulsion illégale depuis le trottoir en face de leurs maisons, soumises aux attaques constantes des colons et au harcèlement de la police.

Le quartier Karm Al-Ja’ouni, à Sheikh Jarra, abrite 28 familles palestiniennes, toutes réfugiées depuis 1948, et dont les maisons leur ont été données par l’UNRWA et le gouvernement jordanien en 1956. Elles sont toutes menacées d’expulsion, comme les familles Hannoun, Gawi et al-Kurd.

L’objectif des colons est de transformer tout le quartier en une nouvelle colonie juive et de créer un continuum juif qui coupera de fait la Vieille Ville des quartiers palestiniens du nord.

L’implantation de colonies juives à Jérusalem Est et en Cisjordanie est illégale selon de nombreuses lois internationales, dont l’article 49 de la 4ème Convention de Genève.

2 août : expulsion de la famille Hannoun



2 août au soir : l’armée sioniste attaque les manifestants



3 août : interview de M. Hannoun (en anglais)



La famille Hanoun dort dans la rue, devant sa maison volée (reportage AlJazeera)





Source : Palsolidarity  
  Traduction : MR pour ISM


Mercredi 21 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par tayeb le 21/10/2009 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais c 'etait pas les nazis qui avaient ce genre de pratique
donnnnccc nazi = sioniste

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires