MONDE

Non à la Conférence de Bahreïn !


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 14 Septembre 2019 - 00:30 QUIZ sur le 11 Septembre (vidéo)

Jeudi 12 Septembre 2019 - 00:10 11-Septembre : 11 ans d’enquêtes par Panamza


Aux masses de notre Nation arabe et à notre peuple résistant palestinien
Aux masses étudiantes
Aux masses pour la liberté et la justice dans le monde
Salutations et fermeté


La Voix des Etudiants Palestiniens
Lundi 24 Juin 2019

Le nouveau monde tente aujourd’hui, sous l’impulsion des États-Unis, d’éliminer tous les mouvements de libération et tous les mouvements de libération nationaux luttant pour la liberté et la justice sociale. L’imposition à l’impérialisme américain, le contrôle politique et économique ne passeront que par la mort de tout le monde libre.

La cause palestinienne est le champ de conflit entre « Israël » et l’Amérique, d’une part, et entre les peuples de la Nation arabe et les peuples du monde qui se battent aujourd’hui pour obtenir la liberté de son sort en tant que peuple opprimé. Par ailleurs, l’administration américaine tente aujourd’hui, avec « Israël », de trouver une formule et une solution finales au « problème » palestinien par le biais de ce projet. Avec l’approbation et la bénédiction des régimes arabes, dirigés par les gouvernements réactionnaires du Golfe qui sont plongés dans le processus de normalisation, de subordination et de trahison ; en plus des autres partis arabes représentés en Égypte, au Maroc et en Jordanie, dont la position reste floue quant à leur participation ou non à la conférence.

La conférence de Bahreïn est la première conférence économique de ce type à investir dans les territoires palestiniens, ce qui en fait l’une des premières mesures explicites visant à la liquidation finale de la question palestinienne par le biais d’un projet de règlement au niveau de la région et du monde. Nous sommes confrontés à un accord qui ne respecte pas les droits minimaux de notre peuple palestinien et même les «miettes» de l’État palestinien ne sont pas reconnues comme faisant partie du prochain projet politique et représentent donc un défi pour tous les Palestiniens.

L’échec de tous les projets précédents visant à mettre fin à notre cause et notre lutte n’ont pas échoué sans les luttes et les sacrifices de nos peuples palestinien et arabe. Nous nous trouvons aujourd’hui dans une phase charnière et dans un projet dangereux qui nous oblige à intensifier nos luttes et nos sacrifices pour notre liberté et notre libération. Ce sont des étapes pratiques qui seront appliquées sur le terrain de la confrontation jusqu’à la victoire. Nous ne vendrons pas notre Patrie et ne renoncerons pas à tous nos droits, même si nous donnons notre sang pour notre lutte. Nous rejetons tous les projets économiques contre notre pays. Nous ne vendons pas nos pays, ni en riyals ni en dollars. Nous, les étudiants de Palestine, soulignons les points suivants:

1. La résistance à la Conférence économique de Bahreïn et aux sessions et décisions ultérieures de ce pays est un devoir national et humanitaire dans le processus de libération de l’humanité du colonialisme, de l’exploitation et de l’hégémonie.

2. Honte à tous les pays participants, en premier lieu aux États arabes, qui ont déclaré leur totale hostilité à l’égard du peuple palestinien, des peuples arabes et de tous les peuples du monde libre. Cette participation n’a été obtenue que par un long processus de retrait des dirigeants arabes face aux revendications des États-Unis et du mouvement sioniste. Ce qui a été initié et lancé par le régime égyptien à Camp David, Oslo et Wadi Araba avec la normalisation politique, économique et culturelle, qui met la responsabilité des masses arabes dans la lutte contre les dirigeants arabes, fidèles aux intérêts américains dans la région .

3. L’échec du processus de négociation et la fermeture de l’horizon devant le projet politique actuel des dirigeants palestiniens soulignent la nécessité de reconstruire l’OLP pour inclure toutes les forces palestiniennes sur la base de la Charte nationale palestinienne de 1968, qui garantit la Palestine de la rivière à la mer dans l’unité et la cohésion des forces palestiniennes sur la base de l’affrontement à la force coloniale sioniste.

4. La confrontation populaire à l’intérieur et à l’extérieur de la Palestine avec les participants à la conférence de Bahreïn est aujourd’hui absolument nécessaire, ce qui ne peut être obtenu que par la réorganisation de notre peuple dans le cadre de syndicats populaires, de syndicats d’étudiants et de femmes, de partis politiques et de mouvements sociaux qui peuvent assurer le niveau de confrontation au maximum. Au sein d’une plus large coalition de toutes les forces qui rejettent et résistent à tous les projets coloniaux américains et sionistes de la région.


La Voix des Etudiants Palestiniens : The Voice of Palestinian Students - صوت طلبة فلسطين

Traduction : Collectif Palestine Vaincra


Lundi 24 Juin 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires