Actualité en ligne

Nicolas Sarkozy en visite au Maghreb



Ria-Novosti
Mardi 10 Juillet 2007

Nicolas Sarkozy en visite au Maghreb
Nicolas Sarkozy débutera mardi une visite en Algérie et en Tunisie pour y discuter de son projet d'Union méditerranéenne, a indiqué le service de presse de l'Elysée.

Selon le porte-parole de l'Elysée David Martinon, le président français a l'intention de confirmer les relations d'amitié profondes qui lient la France à ces pays et de présenter le projet d'Union méditerranéenne, une des lignes de force de sa politique étrangère.

M. Martinon a souligné qu'il s'agissait de la première visite de M. Sarkozy hors de l'Union européenne. Accompagné du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, il rencontrera son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, avant de se rendre en Tunisie pour une rencontre avec le président Zine El Abidine Ben Ali.

Le projet d'Union méditerranéenne s'adresse à plusieurs pays méditerranéens, parmi lesquels l'Algérie, la Tunisie et le Maroc. La Turquie pourrait également intégrer une telle union, car si elle ne peut prétendre à devenir membre de l'UE selon le président français, elle pourrait néanmoins bénéficier de relations privilégiées avec elle.

Le porte-parole de l'Elysée a précisé que ce projet d'union entendait créer un espace commun entre les différents pays dans un objectif de solidarité, de coopération, de sécurité, de développement, d'intégration énergétique, ainsi que de gestion concertée de l'immigration.

Selon lui, aucun accord ne devrait cependant être signé au cours de cette visite, Nicolas Sarkozy considérant lui-même que ce projet n'est pas définitif et les différents pays pouvant parfaitement l'accepter ou le rejeter.

L'Algérie en particulier, qui ne s'est pas encore définitivement positionnée par rapport à l'Union méditerranéenne, attend des explications politiques plus concrètes sur le contenu du projet. Le président tunisien a quant à lui salué ce projet qu'il tient pour particulièrement important pour les pays méditerranéens.

Certains analystes laissent entendre qu'une Union méditerranéenne pourrait entrer en concurrence avec l'Union du Maghreb arabe dont sont membres l'Algérie, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.

La dernière visite de Nicolas Sarkozy en Algérie remonte à 2006. Le porte-parole de l'Elysée a rappelé que l'intérêt du président français pour le Maghreb n'était pas nouveau et a cité ses nombreuses visites en tant que ministre de l'Intérieur, ministre de l'Economie ou président de l'UMP.

Dernièrement, les relations entre la France et l'Algérie se sont légèrement refroidies, après la polémique autour d'une loi votée le 23 février 2005, reconnaissant le "rôle positif" de la colonisation française. A la suite de ce différend, le traité d'amitié qui devait être signé entre les deux pays à la fin de l'année ne l'avait pas été.

David Martinon a souligné que les relations d'amitié reposaient avant tout sur des actions concrètes et non des déclarations.


Mardi 10 Juillet 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires