FRANCE

Nicolas Sarkozy : coup d'État ?


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 9 Novembre 2019 - 13:20 A QUOI SERVENT LES ZEMMOUR ?


Appel solennel aux fonctionnaires intègres et démocrates et tout particulièrement aux magistrats, policiers et militaires, ainsi qu’aux populations juive et musulmane des banlieues parisiennes.
Communiqué de Politique de Vie à l’attention des parlementaires français, des électeurs et de la presse étrangère.


Lundi 7 Novembre 2005






M. Nicolas Sarkozy, actuel ministre de l’intérieur français, prépare à ce jour un coup d’État militaro-policier, avec la complicité passive et contrainte de Messieurs Chirac et De Villepin.

Cette tentative de haute trahison de la souveraineté nationale et d’atteinte majeure à la sûreté de l’État et à la sécurité du peuple français vise à satisfaire les intérêts de deux puissances étrangères, à savoir les États-Unis et Israël, dont les gouvernements sont actuellement en situation de plus en plus difficiles face à leurs propres populations.

Les actes récents de M. Sarkozy relèvent de l’intelligence avec une puissance étrangère et méritent une arrestation immédiate par les forces de l’ordre capables de rester fidèles aux principes fondamentaux de la démocratie et de l’État Français.

L’objectif du processus séditieux actuellement mis en œuvre par M. Nicolas Sarkozy et ses "conseillers" est d’entraîner l’État Français à entrer en guerre aux côtés des États-Unis et du gouvernement sioniste de l’État d’Israël contre la Syrie et le Liban, puis l'Arabie Saoudite et l'Iran. Ce processus fait suite aux attentats de New York mis en œuvre en septembre 2001 par des éléments séditieux de l’armée et du gouvernement américain, ainsi qu’aux attentats de Madrid et de Londres, qui, tous, obéissent aux mêmes buts : terroriser les populations en désignant le monde arabo-musulman comme bouc-émissaire et ce, aux fins d’instaurer lois liberticides et gouvernements totalitaires en lieu et place des démocraties occidentales.

Le millier de voitures mises à feu depuis 8 jours, les attentats contre des usines, magasins, bus, entrepôts etc. sont mis en œuvre par une organisation très efficace qui utilise des hommes de main dont certains sont directement membres de services de l’État Français, et repose sur des militants activistes du sionisme le plus violent et anti-sémite.

Les musulmans ne sont en aucune façon responsables de ces actes de violence, même si quelques jeunes naïfs se lassent prendre au piège des manipulations de l’organisation très structurée et performante qui met en œuvre ces violences.

Cette nuit du 4 au 5 novembre, vers 23 heures, 122 incendies de voiture étaient déjà dénombrés, essentiellement en région parisienne. Il est étrange qu’au bout de 9 nuits d’émeutes, il n’y ait toujours aucune arrestation significative des auteurs. Que fait donc la police, à part provoquer les musulmans en prière et arrêter quelques jeunes qui regardent trop la télévision ?

Ces violences, à ce jour uniques en Europe, ne sont pas le fait d’une stratégie islamiste ou d’une génération spontanée de révoltes individuelles de jeunes mal dans leur peau, mais bien le résultat d’une stratégie élaborée et très déterminée des forces sionistes, particulièrement puissantes en France, un des rares pays qui forme, protège et soutient des groupes politiques activistes interdits en Israël même.

Le problème actuel des « banlieues » est d’abord et avant tout un problème de politique étrangère : la France est toujours en guerre avec le peuple algérien depuis 50 ans, les nostalgiques rêvent toujours de « casser du bougnoule » et le bushisme en perdition a un besoin vital de justifier ses guerres ignobles qui massacrent et spolient les peuples arabo-musulmans.

Ce jour, 4 novembre, notre ami Smaïn Bedrouni, avec qui je travaille très régulièrement, a reçu des menaces de mort particulièrement violentes suite à l’article que nous avons publié le 2 novembre sur la base de ses investigations. Le lien entre les deux faits est évident et incontestable. Ces menaces ne l’empêcheront évidemment pas de révéler les tenants et les aboutissants de l’affaire dite "November 1950", bien connue des plus hautes autorités de l’État et de nombre de parlementaires. "November 1950" est l'équivalent des réseaux Gladio mis en place par "la structure" atlantiste pro-sioniste en Europe.

Nous demandons solennellement à la population musulmane et plus largement à tous les jeunes de région parisienne de mettre tout en œuvre, sans violence mais avec force et détermination, pour empêcher la poursuite des exactions actuellement en cours et, notamment, en organisant une surveillance étroite des territoires à risques.

Nous demandons aux populations juives et musulmanes de s’allier le plus étroitement possible pour faire face à cette montée des violences qui nuisent lourdement à ces deux communautés et d’identifier et dénoncer publiquement et médiatiquement le plus rapidement possible les activistes sionistes, indignes du peuple juif, qui mettent actuellement en œuvre les violences que l’on connaît.

Nous leur demandons de photographier ou filmer avec leurs téléphones portables les mercenaires sionistes en action et de relever et photographier les plaques d'immatriculation des véhicules banalisés de la police utilisés dans les départements 77, 78, 91, 92, 93, 94 et 95, avec indications des lieux et heures. Nous recueillons toutes les témoignages possibles pouvant servir à identifier les terroristes qui utilisent les moyens de l'État. Merci de nous contacter par e-mail : urgence@lvo.info

Nous demandons solennellement aux policiers et militaires intègres de se mobiliser pour identifier et dénoncer publiquement et médiatiquement ceux des leurs qui participent à ces violences en les mettant en oeuvre ou en protégeant leurs auteurs.

Nous demandons enfin aux magistrats démocrates et intègres de considérer ce texte comme une dénonciation adressée publiquement à la justice et de mettre en œuvre immédiatement les procédures utiles à la manifestation de la vérité, notamment en faisant entendre M. Nicolas Sarkozy, tout particulièrement sur l’adoubement reçu par lui auprès des organisations sionistes new-yorkaises et par M. Sharon lui-même.

Nous faisons enfin savoir très clairement à M. Nicolas Sarkozy, dont nous savons qu’il lit attentivement nos textes, qu’il a perdu. Pour une raison simple : il n’a pas les nerfs assez solides pour mener à bien son entreprise de prise de pouvoir totalitaire sur la France. Ni la puissance perverse suffisante.

Médiocre, petit Nicolas, ton plan, médiocre. Tu as juste oublié que tu étais très étroitement surveillé. Je crois que tu commences à comprendre que nous sommes pour toi de bon conseil : démissionne avant d'être obligé de prendre la fuite.




Christian Cotten, enquête de Smaïn Bedrouni.
politique de vie


Lundi 7 Novembre 2005


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires