Palestine occupée

Ni médicaments, ni sel, ni eau chaude dans le camp de détention de Kitziot


Par Khaled Amayreh


fullin13@caramail.com
Mardi 14 Août 2007

 Ni médicaments, ni sel, ni eau chaude dans le camp de détention de Kitziot

Les autorités pénitentiaires israéliennes du camp de détention de Kitziot -simili Treblinka ont pris des mesures répressives contre les milliers de détenus politiques palestiniens, ont rapporté les prisonniers lundi.


Selon Abu Muhammed, prisonnier à Kitziot, les autorités israéliennes utilisent "tout acte de répression et de coercition imaginable" contre les prisonniers politiques palestiniens, y compris la confiscation des médicaments, de l'eau chaude et du sel.

"Lorsque les autorités carcérales nous ont séparé il y a quelques semaines, elles espéraient que les prisonniers se combattraient les uns les autres, et que l'atmosphère morose qui prévaut entre le Fatah et le Hamas en Cisjordanie et à Gaza prévaudrait également dans les prisons et les camps de détention".

"Cependant, le fait que leur objectif ignoble ne se réalise pas parmi les prisonniers, et que les détenus du Fatah et du Hamas continuent à maintenir de bonnes relations, a mis les autorités israéliennes en fureur. De là les dernières actions de répression", dit Abu Ahmed lors de ma conversation téléphonique avec lui.

Abu Ahmed (il ne donne pas son véritable nom pour des raisons évidentes) a dit que ses compagnons de cellule sont soumis à une extrême négligence médicale, y compris la confiscation des médicaments vitaux.

"Il y a des prisonniers qui ont de l'hypertension, du diabète, des maladies cardiaques, et d'autres des maladies chroniques. On empêche ces gens d'avoir des médicaments et on ne leur donne que des analgésiques et des tranquillisants, c'est tout."

Lorsque je lui demande pourquoi, à son avis, les autorités pénitentiaires israéliennes se comportent de cette façon, Abu Ahmed dit : "Les Israéliens veulent tout simplement nous faire souffrir et nous humilier parce qu'ils n'ont pas réussi à propager les tensions entre le Fatah et le Hamas parmi les prisonniers, qui ont maintenu un semblant de relations de camaraderie."

Le chef des prisonniers affilié au Fatah a dit que la qualité de la nourriture donnée aux quelques 2.500 détenus palestiniens du camp de détention de Kitziot "est très très mauvaise".

"Notre nourriture est très malsaine, elle manque de variété et des composants nutritionnels essentiels. On nous donne beaucoup de glucides, mais très peu de viande et de légumes."

En juin dernier, à la suite de la prise de contrôle de la Bande de Gaza par le Hamas pour prévenir une guerre civile imminente, les autorités carcérales israéliennes ont séparé les prisonniers selon leur affiliation politique.

La mesure a été prise contre la volonté des prisonniers et mise en oeuvre par la force.

Les officiels israéliens ont dit que cette action draconienne avait pour but de prévenir toute violence entre les partisans du Hamas et du Fatah.

Cependant, les prisonniers eux-mêmes ont dénoncé cette ségrégation forcée, la considérant comme une tentative d'incitation des prisonniers à se combattre et donner la fausse impression d'un rupture profonde entre le Fatah et le Hamas.

De plus, Israël appréhendait apparemment les contacts politiques entre prisonniers, qui auraient pu mener à une réconciliation entre le Fatah et le Hamas.

Israël détient au moins 11.000 militants politiques et résistants palestiniens dans de nombreux camps de détention et prisons à travers l'Etat sioniste.

Beaucoup d'entre eux sont détenus sans charge ni procès pour des périodes très longues.

Le mois dernier, Israël a libéré 255 prisonniers appartenant au Fatah, comme partie des "mesures" destinées à "renforcer" le gouvernement de Ramallah de Mahmoud Abbas contre le gouvernement démocratiquement élus du Hamas.

Toutefois, depuis lors, l'armée d'occupation israélienne a arrêté deux fois plus de Palestiniens.

Source : Palestine Info
Traduction : MR pour ISM


Mardi 14 Août 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires