Propagande médiatique, politique, idéologique

New Hampshire : les médias ont tenté de truquer les primaires



Vendredi 11 Janvier 2008

New Hampshire : les médias ont tenté de truquer les primaires
Tout le monde le croit, tout le monde le sait, mais personne n’ose le dire : les instituts de sondage et les médias qui ont accepté de les suivre, ont tenté grossièrement de manipuler les résultats de la primaire du New Hampshire contre Hillary Clinton.

Leur objectif n’est pas cependant de favoriser la candidature de Barack Obama. En soutenant le moins crédible des démocrates, les lobbies de Wall Street, tentent d’ouvrir la voie à l’émergence de la candidature indépendante de l’actuel maire de New York et boursicoteur, Michael Bloomberg

Trois jours avant la primaire, des sondages publiés par CNN-WMUR et par USA Today - Gallup donnaient à Obama 5 % à 13 % d’avance sur Hillary. Le lundi avant l’élection, CNN prétendait qu’Obama battrait Clinton, 39 % contre 30 % ; un sondage Zogby donnait à Obama 10 points d’avance alors que ses collègues de CBS prétendaient qu’il avait une avance de 7 %.

Les grands journaux s’y sont mis aussi. Le Washington Post rapportait lundi dernier que les sympathisants de Hillary « craignaient que sa stratégie de campagne puisse lui coûter la nomination démocrate » et étaient de plus en plus près à quitter le bateau !

En Europe, des journaux tels que Bild Zeitung rejoignaient pleinement cette offensive déclarant que Obama avait emporté la victoire avant même que l’élection ait pu avoir lieu !

New Hampshire : les médias ont tenté de truquer les primaires

La « majorité oublié » rallie Clinton, les bobos votent Obama

S’inspirant de l’appel de Franklin Delano Roosevelt « à l’homme oublié », Hillary Clinton, dans son discours après la victoire au New Hampshire et tout le long de cette campagne, s’est adressée au « peuple invisible »

Et c’est grâce au soutien de beaucoup plus d’électeurs d’en bas de l’échelle que Barack Obama qu’elle a pu emporter la primaire démocrate de cet Etat.

« J’ai rencontre des familles dans cet Etat et à travers tous les Etats-Unis qui ont vu leurs logements saisis, des hommes et des femmes qui travaillent jour et nuit mais ne peuvent pas payer leur factures », Hillary a déclaré à ses partisans, des hommes et des femmes qui « espèrent ne pas tomber malades car ils ne peuvent pas se payer l’assurance médicale, des jeunes gens qui ne peuvent pas aller à l’Université pour réaliser leur rêves ».

« Trop d’entre eux ont été invisibles pendant trop longtemps. Eh bien, vous n’êtes pas invisibles pour moi ».

« Je crois profondément à l’Amérique, à l’esprit de ’pouvoir faire’, à notre capacité de faire face à des défis et à résoudre n’importe quel problème. Je crois dans ce que nous pouvons faire ensemble. ( ...) Il n’y aura plus d’Américains invisibles. Nous allons donc prendre ce que nous avons appris ici dans le New Hampshire, poursuivre notre combat et présenter nos arguments. Nous sommes engagés dans un combat long ».

Hillary s’est engagée à témoigner « qu’à travers le pays les gens savent quels sont les enjeux, ; ils savent que nous devrons tous répondre et agir pour réaliser la promesse de l’Amérique, (...) la promesse que la classe moyenne croîtra et deviendra une fois de plus prospère, la promesse que le gouvernement sera celui du peuple, par le peuple, pour le peuple, non pas juste celui de quelques élus privilégiés ».

Des sondages des sorties des urnes réalisés par un consortium d’agences de presse ont montré que Hillary Clinton a obtenu un nombre beaucoup plus important de voix de personnes dont le revenu est en sous de 50 000 dollars par an, que son opposant Parmi ceux dont les revenus sont plus élevés que 50 000 dollars (47 % contre 32 %).

Obama a obtenu 41 % comparé à 35 % pour Hillary. Obama a fait appel aux électeurs plus fortunés et à ceux qui peuvent se payer une éducation universitaire beaucoup trop chère aux Etats-Unis pour le commun des mortels. 40 % de son électorat a fait des études supérieures, contre seulement 35 % pour Hillary Clinton. Aussi, ils sont 41 % des syndicalistes à voter pour elle contre 31 % pour Obama.

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Vendredi 11 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par Frans Leens le 11/01/2008 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui a trompé qui dans l'élction du New Hampshire

Les témoignages sur les fraudes lors des primaires submergent le Net aux USA. Comme disait Staline: le plus important dans les élections, c'est ceux qui comptent les votes. Les USA ont compris la leçon Russe.

Voir le site : www.democraticunderground.com/discuss/duboard.php?az=show_topic&forum=132&topic_id=4017000 ://

Le sondage avant le scrutin donne "Obama va gagner", il recoupe le sondage sortie des urnes qui recoupe le comptage manuel sur une partie des bulletins de votes. Comme ce sont des machines qui comptabilisent la majorité des votes, Clinton gagne...

A un autre endroit, 3 électeurs d'une même famille ont voté Ron Paul alors que Ron Paul fait 0 voix dans leur bureau de vote.



2.Posté par bébert le 11/01/2008 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette campagne risque d"étre riche en rebondissements, les jeux sont trés ouverts.
que cela soir coté démocrate , non seulemnt Clinton , Obama, mais Edwards....
Mais aussi coté républicains, Gulianni et lles autres......et tous les coups fourrés en perspectives. Et des événements tant intérieur, qu'extérieur. de plus Bush à encore un an presque pour agir, et faire pencher l'élection.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires