Palestine occupée

Netanyahu consacrera une partie de son discours à l'Iran



Dimanche 14 Juin 2009

Netanyahu consacrera une partie de son discours à l'Iran
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, doit prononcer dimanche un important discours qui, selon son entourage, va exposer sa vision du processus de paix au Proche-Orient.
Selon des responsables, Netanyahu consacrera une partie de son discours à l'Iran, au lendemain de la réélection de son président Mahmoud Ahmadinejad.
Pour l’entité sioniste, les aspirations nucléaires de Téhéran menacent directement son existence.
 
Sur la question palestinienne, "le Premier ministre a l'intention d'exprimer clairement comment il envisage de faire avancer le processus de paix avec les Palestiniens", a déclaré le porte-parole de Netanyahu, Mark Regev.
 
 
"Son dessein est d'avancer sur le chemin d'une réconciliation historique et d'affirmer que toutes les parties ont un rôle à jouer pour que le processus de paix aboutisse", a dit Regev, en faisant référence aux pays arabes de la région.
 
 
Le chef du gouvernement israélien, entré en fonctions début avril, n'a pas hésité à défier Barack Obama en refusant de cesser les activités de colonisation.
 
 
Le chef du Likoud maintient que les colonies doivent s'adapter à l'expansion démographique naturelle des familles.
 
 
Pis  encore... Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ne devrait pas accepter la création d'un Etat palestinien et un gel de la colonisation, selon les médias, lors de son discours de dimanche présenté comme crucial.
 Jusqu'à présent, Netanyahu s'est refusé à accepter l'idée de la création d'un Etat palestinien, se bornant à évoquer une "paix économique" avec les Palestiniens. Il a également rejeté un gel de la colonisation en affirmant qu'une telle exigence était "inacceptable".
 Selon la radio militaire, le ministre de la Guerre Ehud Barak a prévenu qu'il fallait s'attendre à un discours "prudent et même très vague, dont il ne faut pas trop espérer", à l'occasion d'une réunion des ministres travaillistes.
  
 La radio militaire a estimé qu'il y avait peu de chances pour que le Premier ministre évoque de "façon claire un Etat palestinien". "Il est plus logique de penser qu'il va affirmer être prêt à aller très loin avec les Palestiniens, mais en assortissant le tout d'une longue liste de conditions et de réserves"

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Dimanche 14 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 14/06/2009 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

article stupide
après l'analyse du discours, l'auteur de cet article a tout faux !

pas étonné





2.Posté par ROGSIM le 14/06/2009 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il accepte d'un façon claire un Etat palestinien démilitarisé

3.Posté par Fredd le 14/06/2009 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

USS Liberty, 911, Irak et bientôt Iran....

Ce ne sont pas les musulmans!
http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires