PRESSE ET MEDIAS

Natalya Estemirova: une balle dans la tête, une balle dans le coeur


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Fausto GIUDICE
Vendredi 17 Juillet 2009

Natalya Estemirova: une balle dans la tête, une balle dans le coeur
Natacha Estemirova a été enlevée à la sortie de son domicile, à Grozny, en Tchétchénie, mercredi matin à 8h 30. Son corps sans vie, criblé de balles, a été retrouvé à 16h 30, dans une forêt près de Nazran, dans l'Ingouchie voisine.

Natacha avait 50 ans. Elle dirigeait l'antenne locale de l'ONG russe Mémorial, qui dénonce inlassablement les violations des droits humains dans le Nord-Caucase.

L'ubuesque "président" tchétchène Ramzan Kadyrov s'est même permis de dénoncer le "caractère inhumain" de cet assassinat et de promettre de "superviser personnellement" l'enquête sur l'assassinat.

«Je sais, je suis sûr de l'identité du coupable du meurtre de Natalia Estemirova, nous le connaissons tous - son nom est Ramzan Kadyrov», a déclaré dans un communiqué mercredi soir Oleg Orlov, le responsable de Mémorial. Ramzam Kadyrov «menaçait Natalia, l'insultait et la considérait comme une ennemie personnelle», a-t-il poursuivi.

Natacha avait été l'une des principales informatrices d'Anna Politkovskaïa. Après l'assassinat de la journaliste de Novaïa Gazeta, en octobre 2006, elle était devenue la première récipiendaire du prix Anna-Politkovskaïa, en 2007. Elle avait également reçu un prix du Parlement européen et avait été proposée pour le prix Sakharov. Elle avait été désignée pour participer à un conseil des droits de l’homme en Tchétchénie, mais elle avait été écartée par Kadyrov, parce qu’elle refusait de porter le voile conformément à la charia instaurée en Tchétchénie.

Elle enquêtait sur plusieurs affaires louches, dont le meurtre d’une dizaine de jeunes filles, victimes de crimes dits d’honneur, la disparition d’un étudiant expulsé d’Egypte, le meurtre la semaine dernière d’un présumé indépendantiste ainsi que les incendies de maisons de parents de rebelles.

Le président russe Dmitri Medvedev a réclamé une enquête. Il y aurait là de quoi rire, si ce n'était pas si tragique.

Source : Basta ! íßÝí , Journal de marche zapatiste

Article original publié le 16/7/2009

Sur l’auteur

Fausto Giudice est rédacteur du blog Basta ! et membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cet article est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=8187&lg=fr




Vendredi 17 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par romain le 17/07/2009 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voilà le sort de ceux et celles qui voulaient un tant soit peu de justice en russie & tchétchénie

on dirait que ce kadyrov , poutine & compagnie ne sont pas dans la logique " justice , droit de l'homme" comme aucun pays du monde .. hypocrisie générale

2.Posté par VIRGILE le 17/07/2009 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous assistons actuellement à une série grossière (et très meurtrière) de false flag. La rapidité avec laquelle le "coupable" est dénoncé me paraît plus que suspect. Laissons le temps aux investigations et aux conclusions, s'il est possible.

Ceci écrit, comme pour Anna Politkovskaïa (et autres Témoins courageux), j'ai un immense chagrin pour Natacha Estemirova et sa famille, ayant une affection particulière pour ce peuple Russe, qui a tant et tant souffert de cette 2e guerre mondiale (plus lourd tribu payé en vérité) sans compter les ravages faits par ces Juifs Bolchéviks...

Tout comme pour la stupide et criminelle attaque de l'Ossétie (ex-satellite russe) par Sakachvili, finalement, on découvre que c'est une manœuvre Sorros(MI6/CIA) et du Mossad (Israël pourvoyant en armes et ministres les Géorgiens, dont le Ministre de la Défense géorgien qui fut israélien !!!), tout ce qui touche à la stabilité et la souveraineté des Russes devient suspect car ils sont "résistants" aux américano-sionistes.

En Vérité Natacha Estemirova n'était pas un danger pour Moscou, tout au plus une emmerdeuse. A qui profite le crime d'après vous ? Aux Tchétchènes ? La bonne blague !!!

3.Posté par une tchétchène le 30/11/2009 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour Virgile : jsuis désolé mais vous dites vraiment n'importe quoi ! Estemirova n'était pas "juste" une emmerdeuse . il n'y a rien de false flag dans cet assasssinat Kadyrov la tuée psk elle dérangeait avec bien sur l'autorisation de poutine car kadyrov ne peut rien faire en tchétchénie sans l'autorisation de cette ordure .
d'ailleurs je suis choquée par la façon dont de nomreux sites anti-nwo ( du moins qui se présenten comme tant anti-nwo) décrivent le conflit russo-tchétchène et russo-géorgien et lur parti pris pour la russie et poutine qu'ils présentent comme étant des victimes de la désinformation occidentale ;
il suffit de voir comment ils représentent la Russie pour savoir pour qui ces sites travaillent vraiment

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires