Proche et Moyen-Orient

Nasrallah :nous avons des données qui accusent Israël dans l’assassinat d'Hariri


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G



Mercredi 4 Août 2010

Nasrallah :nous avons des données qui accusent Israël dans l’assassinat d'Hariri
Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a révélé détenir des données qui accusent Israël d’avoir tué l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri le 14 février 2005.
«  Dans les fois passées, nous évoquions la probabilité que le martyr Hariri ait été tué par Israël, mais sachez que nous avons des données qui vont ouvrir de nouvelles perspectives pour l’enquête et qui accusent l’ennemi israélien en personne » a-t-il clamé haut et fort lors d’une cérémonie qui a réuni des dizaines de milliers de Libanais, en présence de représentants du chef de l’état, du chef du parlement et du Premier ministre, réunis dans la banlieue sud de Beyrouth, pour commémorer la victoire du Liban contre l’ennemi israélien durant la guerre de juillet 2006. Et de préciser qu’il révélera ces données durant la conférence de presse qu’il tiendra le 9 août prochain.
Concernant l’agression israélienne perpétrée ce mardi dans la localité d’Adayssé, et les heurts qui ont éclaté entre les deux armées israélienne et libanaise, Sayed Nasrallah a révélé que les résistants étaient en pleine mobilisation et attendaient le feu vert pour porter assistance à l’armée. Signalant que la prochaine fois, la résistance ne restera pas les bras croisés.
Sur le troisième thème de son discours, celui de la prochaine guerre contre l’ennemi sioniste, le numéro un du Hezbollah s’est démarqué des fois précédentes au cours desquelles ils révélait au grand jour les ripostes militaires que la résistance est en train de préparer en cas d’attaques israéliennes, balistiques, maritimes, ou terrestres, déclarant entre autre l’équation de l’aéroport de ben Gourion à Tel Aviv, contre celui de Rafic Hariri au Liban.
Concernant les capacités anti aériennes de la résistance, les seules qu’il n’a pas évoquées, Sayed Nasrallah a préféré garder ce qu’il a  qualifié être «  l’ambigüité constructive », empruntant apparemment le procédé à l’ennemi israélien lequel l’applique pour son programme nucléaire militaire.    
 
Idées essentielles du discours
 
Nous fêtons aujourd’hui la quatrième commémoration de la grande victoire réalisée par le Liban grâce à son peuple, son armée et sa résistance, contre l’armé la plus terroriste et la plus dangereuse au Moyen Orient. ..
 
Je voulais commencer par la guerre de juillet, mais ce qui s’est passé aujourd’hui sur la terre de l’héroïsme, de la persévérance et des sacrifices aux frontières avec la Palestine occupée,…, m’incombe d’aborder cet affrontement héroïque que notre armée nationale a mené …
Le 1er titre de mon discours sera lié à la poursuite de l’agression israélienne contre le Liban qui n’a jamais cessé depuis l’arrêt des hostilités, le 14 août 2006, de ses exemples, et des responsabilités qui en incombent aussi bien à l’état, qu’au peuple et à la résistance
Le deuxième titre abordera le dossier de l’assassinat du martyr Rafic hariri, du Tribunal spécial pour le Liban, et des visites et sommets arabes au Liban à ce sujet..
Quant au troisième titre, il aurait trait à la guerre contre l’ennemi sioniste et aux équations qui en ont découlé.
 
Premier titre :
L’agression israélienne persévère contre le Liban, elle ne s’est jamais arrêtée, ce sont seulement les hostilités militaires qui ont été interrompues. Mais il est de différentes formes d’agression contre le Liban, contre son peuple, contre sa souveraineté, contre sa stabilité et sa sécurité…
Le premier exemple en est les violations israéliennes incessantes de la souveraineté libanaise, depuis le 14 aout 2006, ce sont plus de 7000 violations israéliennes  qui ont été répertoriées, sans que le monde ne bronche, ni le Conseil de sécurité, …
Chaque fois qu’ils venaient nous demander de respecter les résolutions onusiennes, nous leur répliquions que ce sont eux qui devraient le faire, que ce sont les israéliens qui devraient le faire…
Auxquels s’ajoutent les incursions israéliennes dans les territoires libanais, durant lesquelles les militaires de l’ennemi rentrent à leur guise et capturent comme bon leur semble des citoyens libanais …
 
Aujourd’hui, nous avons observé un exemple de ces violations israéliennes ; mais fort heureusement, une unité de l’armée, malgré le peu de moyens à sa disposition, en comparaison avec ce que les ennemis disposent et dont les soldats sont retranchés dans leurs fortifications, alors que nos soldats sont sans abris, une unité les a donc affrontés avec un courage et une bravoure louables. Elle a perdu des martyrs, ce qui n’est pas la première fois… il y a eu également un martyr de la presse libanaise et ce n’est pas la première fois que les médias libanais ont des martyrs…
Cet événement n’est pas minime…
Nous devons nous demander comment nous l’avons traité et en tirer comment nous devons faire dans le futur…
Dès le début de la confrontation, la résistance était en pleine mobilisation : nous avons demandé aux combattants de se tenir prêt,  et de rien en faire en attendant les ordres…
Sachez que la résistance s’est mise au service de l’armée, nous avons contacté la direction de l’armée et lui avons dit que la résistance était prête à tout, qu’elle lui portera assistance et lui accordera son soutien
Nous avons téléphoné au chef de l’Etat, au chef du Parlement et au Premier ministre et les avons mis au courant …
Ces dernières heures étaient naturellement très sensibles et nécessitaient un comportement calme et pondéré…
Or, le message libanais de l’armé  baptisé de sang était clair pour l’ennemi :
Le Liban, tout le Liban n’acceptera nullement toute atteinte à sa souveraineté
Le message d’aujourd’hui est claire : Le Liban ne vous craint pas et n’a nullement pour de vous ; il est tout entier prêt à vous combattre et à vous affronter...
Vous avez vu, l’insolence de l’ennemi est arrivée à un tel stade qu’il a imputé à l’armée et au gouvernement libanais la responsabilité  de ce qui s’est passé, et de plus il a exprimé sa surprise devant cette réaction forte de la part de l’armée libanaise.
Mais à quoi donc s’attend cette ennemi : ces soldats sont les fils de cette terre, sont les enfants de la cette patrie, il est normal qu’ils réagissent ainsi…
 
Le 2ème message étant celui de la complémentarité de la résistance avec l’armée…
Et le 3ème message est que les habitants son attachés à leurs terres et sont restés sur place sans broncher et ne sont pas allés se cacher dans les abris comme cela  été le cas de l’autre côté, chez les israéliens…
Ceci a été possible grâce à l’équation du peuple, de l’armée et de la résistance, consacrée par la guerre de juillet et par ses victoires
Nous saluons l’héroïsme de l’armée, de son commandant, et de ses officiers et ses soldats
Nous dans la résistance ne pouvons nous contenter de voire l’armé face à ces heurts sanglants
Aujourd’hui, nous avons suivi la situation et nous avons vu qu’il y a eu des martyrs, militaires et civils, des positions qui ont été bombardées, qu’il y a eu des blessés…
Oui, les résistants étaient sur le qui vive, à Kfar Kella, à Edayssé, et les gens ont bien raison de se demander pourquoi nous n’avons pas intervenu, et avons nous gardé notre sang froid
 Nous avions en tête de nombreuses considérations
Celles liées à la situation sur le terrain, concernant l’armée ;… ; celles liées à la situation politique interne, face à ceux qui ont mauvaise foi au Liban, et qui auraient pu s’atteler à dire que la résistance veut surenchérir à l’armée ; d’aucuns  auraient pu dire que le Hezbollah n’a fait qu’attendre l’occasion pour intervenir et faire exploser les choses sur fond du TSL
D’autres auraient pu dire que le Hezbollah est entré en guerre, et en fonction des déclarations syriennes et iraniennes sur une prochaine guerre dans la région…Et certains auraient pu affirmer que c’est une riposte iranienne aux sanctions votées au sein du Conseil de sécurité…
Hélas, j’étais de ceux qui étaient sous la pression de ces considérations…
Mais sachez que nous étions sur le qui vive, et finalement les choses se sont terminées..
Mais il est certes vrai que ce qui s’est passé est en dehors de notre comportement habituel..Oui cela est bien vrai
Cette fois-ci, les combattants sont restés des  spectateurs…
Mais sachez que les soldats de l’armée sont nos fils et nos frères et ils sont de point de vue nationale le symbole de la dignité de tous les libanais.. Il n’est certes pas permis que nous restions comme des spectateurs  à les voir ainsi comme aujourd’hui..
La prochaine fois si une agression a lieu, la résistance ne restera pas les mains croisées.
Toute main israélienne qui s’osera contre notre armée sera coupée par la résistance !!!
Que personne n’aille dire que Sayed ou le Hezbollah s’accapare la décision de la paix et de la guerre au Liban
Quand les corps des soldats sont déchiquetés, cela doit être la décision de toute partie honorable de participer pour les défendre…
L’armée défend la résistance et la résistance défend l’armée..
Cà c’est l’équation
Parmi les exemples de la poursuite des agressions israéliennes contre le Liban est les bombes à fragmentation qui ont disséminés par l’ennemi israélien dans le Liban sud. Il y a eu 44 martyrs femes et hommes et des enfants…Beaucoup de blessés ont été amputés des pieds et des mains…
 
L’armée libanaise et les ONG assistent la résistance pour démanteler quelques 200.000  bombes à fragmentation, amis jusqu’à présent il y a encore un million d’autres bombes…Combien ça devrait prendre de temps et combien de martyr ce la va coûter pour s’en débarrasser…
Ceci nécessite une pression politique et diplomatique de la part du gouvernement pour poursuivre Israël qui a toujours joui d’une impunité inébranlable…
 
3ème titre est lié au dossier des agents et des collaborations qui s’se sont infiltrés dans tous les secteurs clé du Liban : dans les  secteurs militaire, politique, économiques, et dans celui des communications …
Le plus grave est celui des communications car il lui permet de recueillir des informations qui lui font défaut, ce qui est très important. Cette infiltration lui accorde une capacité de contrôle très forte
Face à ceci, il faut signaler que le Liban a lui aussi réalisé un exploit sécuritaire, en découvrant plus de 100 espions et agents en deux années : certains sont très anciens, d’aucuns ont hélas des postes très importants, hormis ceux qui ont pris la fuite
La découverte de ces espions est un coup virulent contre l’ennemi
Il faut donc poursuivre l’action dans tous les secteurs et en particulier celui des communications
Et il ne faut en aucun cas, quelque soient les critères, aucun calcul, aucune considération n’est admise
Le fait de se taire sur une espion est quelque chose de très dangereux car c’est lui accorder le moyen de faire passer des infos très importantes pour porter atteinte à tous les libanais…
 
Aussi nous demandions la peine capitale pour ces agents, dieu merci elles ont été prononcées… 
Aujourd’hui, en votre nom, je me permets de demander qu’elles soient mises à exécution, car nous sommes dans une véritable guerre, surtout ceux qui ont donné des infos durant la guerre de 2006. Ils ne doivent nullement rester vivants…
Car l’ennemi sans info est un éléphant aveugle qui ne peut rien réaliser
Concernant le titre lié à la poursuite de l’occupation des fermes de Chébaa, des collines de Kfarchouba j’en exige de mettre au point une stratégie de libération
J’en conclus pour dire que l’état qui est en responsable et c’est un rôle que nous lui reconnaissons, et nous n’avons cessé de se plaindre de son absence… L’état est donc le premier concerné  pour mettre au point une vision stratégique claire pour faire face à l’agression et libérer les terres…
Nous pouvons avoir ce qu’il y a de meilleur et nous avons l’une des expériences modernes les plus grandes pour réaliser les exploits…
 
 
Quant au deuxième titre, j’ai dit plusieurs fois que Liban fait face à plusieurs formes d’agressions
L’une d’entre elles, celle que nous connaissons depuis quelques années..
Durant les dernières semaines, nous avons tous entendu les propos d’Ashkenazi sur l’imminence de l’émission de l’acte d’accusation du TSL qui va accuser le Hezbollah, Ashkenazi n’est pas n’importe qui, c’est le chef d’état-major de l’armée la plus importante dans la région..
Nous avons tous entendu les médias israéliens, qui attendent les exploits du TSL … et qui évoquent avec un grand bonheur le sort qu’il réserve pour la résistance : ils emploient des termes comme la grande explosion, l’impasse de la résistance…
C’est pour cela que nous avons tiré la sonnette d’alarme pour prévenir les Libanais et les amis du Liban de la  gravité de ce qui se prépare contre le Liban..
Nul doute que le fait de soulever une question aussi sensible, a suscité un débat dans le pays…Tout le monde en parle, dans les salons, mais pas dans les médias..
Puis il y a eu la visite commune pour le Liban du président syrien Bachar ElAssad et du roi saoudien Abdallah et que nous avons accueilli avec beaucoup de bonheur, car  nous ressentons ce bonheur pour tout rapprochement, notamment syrien et saoudien et dont les bénédictions se répercutent sur le Liban et inversement…
Il y a eu aussi la visite de l’émir du Qatar pour  les villages de la confrontation et les gens ont exprimé avec sincérité leur amour pour ceux qui les assistent et les soutiennent politiquement…
 Et le Liban attend la visite du président iranien Mahmoud Ahmadinejad qui aura lieu après le mois de Ramadan, à l’Aïd Al-Fitr
Le sommet libano-syrien-saoudien a pour souci de protéger le Liban de ce qui se prépare : nous avons compris que des efforts seront déployés pour couper les ponts à ce qui se prépare pour la Liban et que nous devons collaborer entre nous et attendre les résultats…
Nous sommes favorables à ces efforts, et nous affirmons que nous voulons la vérité et nous voulons la justice qui est aussi bien un droit pour la famille du martyre que pour tous les  Libanais qui ont beaucoup souffert des répercussions de cet assassinat…
Et nous voulons préserver la stabilité de notre pays et la sécurité civile
C’est pour cela que ns avons tiré le signal d’alarme…
 



 
Je vous avez promis de tenir une conférence de presse avant le début du mois de Ramadan, elle aura lieu le lundi 9 aout.
 
Dans cette conférence  je ne parlerai pas d'hypothèse  mais j'accuserai, preuves à l'appui, "Israël" d'avoir assassiné le Premier ministre martyr Rafic Hariri le 14 février 2005".
 
Je vais présenter des éléments qui vont dévoiler des pistes importantes au niveau de l'enquête en vue de parvenir à la vérité. Ça c'est la première partie.
 
 
Dans la 2ème partie, nous allons vous exposer notre évaluation et comment nous comprenons les choses conformément aux preuves tangibles, quelle est notre évaluation à l'égard de la commission d'enquête internationale, du TSL, et de l'acte d'accusation.
 
 
 
Certains voient que le fait de parler du TSL et de son acte d'accusation embrase les tensions au Liban, et il faut dans cette période calmer les tensions et d'accorder une chance aux efforts arabes.
 
 
Cette deuxième partie est déjà prête mais elle sera reportée jusqu'à dernier ordre. Deux semaines, un mois, plus ou moins…
 
 
 
Ce lundi, je parlerai, de la première partie. J'aimerai vous dire quelque chose. Durant les derniers mois, nous avons déployé un grand effort après que la façon de gérer les choses s'est clarifiée.
 
 
 
Nous sommes retournés à notre archive, nous possédons un grand archive sur le conflit entre la résistance et Israël. Et nous remercions Dieu que cet archive est resté sauve après la guerre de juillet. Nous avons formé une équipe spéciale chargée de revoir tous les détails. Ils ont  travaillé de longues heures et pendant des mois et sont parvenus à des résultats.
 
 
Durant la conférence de presse de lundi 9 aout à 8:30, je vous présenterai une preuve concrète et audiovisuelle sur les tentatives d'Israël, à travers ses agents, de profiter de la rivalité politique qui existait entre Rafic Hariri et le Hezbollah pour convaincre son entourage, au Liban et à l'étranger, que le parti avait l'intention de l'assassiner.
 
Lors de cette conférence de presse, je m'adresserai à vous et à l'opinion public, non pas pour appeler une commission d'enquête ici ou là-bas pour qu'elle prenne en considération la piste israélienne. Mais, aujourd'hui à l'occasion de votre victoire lors de la guerre de juillet, chacun de nous a le droit d'accuser.  Avant ils disaient vous n'avez pas le droit d'accuser. Mais, mes chers vous avez émis des accusations, sans preuves à l'appui, durant quatre ans, en vous basant à des analyses politiques, et vous avez parlé d'accusation politique!
 
Par contre, moi je possède des preuves et des indices prouvant cela. Aujourd'hui, je vous dis que nous accusons l'ennemi israélien d'assassiner le premier ministre, le martyr, Rafic Hariri, le 14 février 2005. 
 
Je présenterai lors de cette conférence de presse, des vidéos, des documents et des données, qui vont dévoiler des pistes importantes au niveau de l'enquête en vue de parvenir, au moins, à la vérité.
 
Et je répondrai, par conséquent, à tous ceux qui nous ont dit: prouvez vos accusations à l'encontre d'"Israël".
 
 
Je vous exposerai des données, basées sur des documents et des chiffres. Et je serai obligé, pour la première fois, de révéler l'un des importants secrets sur l'une des grandes opérations dans l'histoire de la résistance islamique au Liban, afin de prouver la crédibilité des données, que je vous exposerai.
 
 
Certes, après cette conférence de presse, le gouvernement libanais, qui est concerné, ne peut pas dire qu'il n'est pas concerné de parvenir à la vérité et à la justice. Et ne peut pas non plus dire que ce sujet est dans les mains du tribunal international.
 
Si le gouvernement voit que cela aide, il doit chargé n'importe quelle partie, sécuritaire, judiciaire ou conjointe.
 
Nous sommes prêts à leur fournir ces données, ces documents, les copies originales et tout ce qu'ils veulent et de coopérer dans ce sens.
 
Si des efforts sérieux et une coopération sont déployés dans ce sens, nous n'allons pas sauver seulement le Liban et la région d'une zizanie israélienne aveugle, mais nous serons en mesure de découvrir le véritable tueur et de rétablir la justice, en tant que Libanais, inchallah.
 
 
Dans ce contexte, et avant de passer au troisième titre, je dois ajouter et affirmer et cela n'est pas lié au tribunal international et à l'enquête internationale et ne porte atteinte à personne. Le TSL prétend qu'il n'a pas la compétence d'étudier l'affaire des faux témoins, nous acceptons cela ou pas, c'est un autre sujet.
 
Beaucoup de Libanais et moi je réitère notre appel à la formation d'une commission d'enquête libanaise, judiciaire, parlementaire, ministérielle, ce que vous voulez.
 
Nous ne voulons sanctionner personne, nous ne voulons juger personne, nous ne voulons couper la tête de personne. Nous voulons que cette commission poursuive ces faux témoins et discerne les identités de leurs auteurs. Peut-être cela aidera à déceler la vérité.
 
Où est le problème, si nous faisons cela en tant que Libanais indépendamment du tribunal international et du procureur général.
 
Nous les Libanais, nous avons tous été touchés par l'affaire des faux témoins. Nous n'avons pas le droit en tant que citoyens libanais de demander à notre gouvernement de former une commission d'enquête, sous n'importe quelle forme, qui aide à parvenir à la vérité, à établir la justice, à protéger le Liban, la résistance et la paix civile?  Moi, je vous dis, cette soirée, que le Hezbollah serait à la tête des militants dans cette affaire.




(  A SUIVRE)

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 4 Août 2010


Commentaires

1.Posté par visiteur le 05/08/2010 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi attendre l'escarmouche de la frontière sud pour annoncer une telle accusation? Il y' a assurément quelque chose de pas clair là-dedans.

2.Posté par yaz.dz le 05/08/2010 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chaque chose elle vient avec son temps visiteur , et nous les Musulmans , savons mieux que quiquonque sur cette terre , son utulité (le temps)..!.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires