FRANCE

NICE: TERRITOIRE/LABORATOIRE TOTALITAIRE CRIFO/SARKOZIEN!...



daniel.milan@neuf.fr
Samedi 28 Octobre 2006

NICE: TERRITOIRE/LABORATOIRE TOTALITAIRE CRIFO/SARKOZIEN!...
A Nice, tout y est toujours pire qu'ailleurs en matière de répression à l'égard de tout opposant au système totalitaire...

Un système entre les mains d'un Procureur en place depuis huit ans à Nice, qui dirige, organise d'une main de fer, toute répression contre les opposants, pour tenter de les faire taire...

Sa venue a fait taire toute rumeur de pédophilie et de suspicion franc-maçonne affairiste touchant certains milieux...

On l'a dit opposé à la Franc-maçonnerie des affaires, mais entretient d'excellentes relations avec la Franc maçonnerie idéologique pro-sioniste du Grand Orient de France... et est de tous les Dîners du CRIF régional...

Il est aux ordres des polices de la pensée qui en France, émettent des lettres de cachet...

Il est à l'origine des conditions de mon interpellation le 1er octobre 2001, par des policiers de Nice, et de ma mise en garde à vue 48 heures, pour un commentaire de l'actualité antisioniste et anti-américain...

Un "interpellation" exécutée en violation des droits, du droit et des droits de l'homme et 48 heures de "garde à vue" durant lesquelles, je subirai humiliations, tabassages, tortures et prises de photos anthropométriques et d'empreintes digitales, sur demande du procureur de la République de Nice, Eric de Montgolfier, comme me l'ont affirmé les zélés policiers de la cité des Moulins, dont le chef a été promu Capitaine par Sarkozy en 2003, lors de son passage a Nice, où il a assisté au Dîner du CRIF, auquel était présent ce procureur...

Un procureur qui m'a fait inculper pour "rébellion" pour "justifier" mon interpellation et qui a classé "sans suite" ma plainte contre les policiers tortionnaires...

C'est aussi sur la base des riquisitions prises par ce procureur que ma plainte avec constitution de partie civile, qu'une ordonnance de non lieu (confirmée en appel) a été prise par le juge Dorcet (Considéré par un enquête d'Inspection judiciaire comme un proche du procureur Eric de Montgolfier, sur la base d'un "faux en écritures publiques" (imputation d'une fausse date à un certificat médical authentique constatant les traces de tortures subies, pour l'écarter du dossier!)...

C'est aussi à l'instigation de ce procureur que j'ai été de nouvelles fois, en Juin 2003 et en Septembre 2004, interpellés et mis en garde à vue sous deux prétextes : En Juin 2003, pour "outrage à la justice" et "dénonciation calomnieuse" (Je réclamais ..."Justice" devant le Palais de Justice armé d'une chaise et de pancartes... Puis en Septembre 2004, pour "outrages envers la police et les magistrats" pour avoir apposé des autocollants en ville comportant les photos de mes traces de tortures (une partie!)...

Je n'ai plus de nouvelles de ces accusations/pressions depuis... Pressions sans effet sur moi d'ailleurs...

Plusieurs autres affaires graves de violences policières qui se sont déroulées à Nice, ont été classées sans suite, malgré des témoignages et des certificats médicaux!

A Nice, depuis l'arrivée de de Montgolfier on ne poursuit, semble-t-il pas les policiers auteurs de violences... Seulement les victimes... et on organise l'impunité des policiers, avec la complicité des "droits de l'homme"...
Comme l'a aussi démontré "l'affaire Touhami Ben Salem" (Cet ex-Imam avait été tabassé en ville par des policiers en mai 2002, sous prétexte qu'il était mal garé et qu'il se serait "rebellé" : un classique policier et judiciaire...

Beaucoup de victimes, hélas, à Nice, ne vont pas jusqu'au bout de leurs procédures...

Tout le monde n'a pas la détermination d'un Daniel Milan et on peut le regretter...

Hier encore, et c'est l'objet déterminant de la rédaction de cet article, alors que je me rendais au Palais de justice, pour voir où en était ma plainte pour "faux en écritures publiques" commis par des magistrats de Nice ou d'Aix-en-Provence (qui est toujours "sur le bureau" du juge Guéry) j'ai eu le plaisir de voir qu'un Collectif Justice pour Tous était en train de s'installer devant le palais de justice, pour y dénoncer les disfonctionnement. J'y ai reconnu Nadia Aouassi, la responsable de l'association locale "La Même Justice pour Tous" que j'ai salué... Ce collectif avait reçu l'autorisation de la préfecture pour s'installer devant le Palais de Justice...

Hier soir, vers 22heures, Nadia Aouassi m'a téléphoné pour m'informer qu'elle avait été mise en garde de vue de 13 heures à 20heures, ainsi que la responsable du Collectif Justice Pour Tous de la région parisienne sur ordre du procureur de la République de Nice et que telle une grande criminelle elle avait dû subir les prises de photos anthropométriques, d'empreintes digitales et de son ADN! (Je pensais que la prise de cette dernière était réservée aux criminels sexuels !!!

Comme vous le voyez à Nice, TOUT EST POSSIBLE avec le Procureur de la République de Nice, représentait de l'Etat Crifien/Sarkozien...
Y compris le pire auquel je m'attend tous les jours!

Daniel Milan, Nice, ce 28 octobre 2006, 14h06.

Contact: 0621543225

MERCI DE REPRODUIRE CET ARTICLE POUR FAIRE SAVOIR CE QUI SE PASSE A NICE.



Dimanche 29 Octobre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires