ALTER INFO

NI DIEU, NI CESAR, NI TRIBUN!


Dans la même rubrique:
< >


Michel Peyret
Samedi 30 Janvier 2010

NI DIEU, NI CESAR, NI TRIBUN!

La liberté de penser est l'objet de luttes, comme d'ailleurs les autres libertés.


"Rien n"est jamais acquis à l'homme..., comme le constate Aragon, et souvent je pense qu'il conviendrait de faire revenir "le bon roi Henri" pour assurer dans un nouvel Edit de Nantes le droit de penser, de croire, et même de s'habiller, pour éviter de nouvelles guerres de religion.


A défaut de roi, comme en d'autres domaines, il nous faut repartir de Marx: "La production des idées, des représentations et de la conscience, est d'abord directement et intimement mêlée à l'activité matérielle et au commerce matériel des hommes: elle est le langage de la vie réelle", dit-il dans "L'Idéologie allemande".


Il n'y a donc pas de "Créateur" des idées, "ni Dieu, ni César, ni Tribun", ainsi que le proclame l'Internationale. J'ajoute: ni parti politique qui jouerait ce rôle de "Créateur".


Les hommes, par leur travail, créent les réalités de la société dans laquelle ils vivent et les idées qui sont dans cette société.


Ces idées sont souvent contradictoires, elles s'affrontent, comme s'affrontent, non pas la gauche et la droite qui ne peuvent créer que des maladroits et des malagauches, mais les exploiteurs et les exploités, les seuls que connaisse Marx.


Autrement dit, les capitalistes et les prolétaires, les propriétaires des grands moyens de production, d'échanges, des établissements financiers et bancaires...et les salariés.


Là où est la propriété, là est le pouvoir, qui se concentre en l'Etat, instrument de dominations.


Là est aussi la lutte des classes, l'exploitation, la domination, les aliénations du, ou des, peuples.


Les exploités, les esclaves d'hier et d'aujourd'hui, ne demandent à personne le droit de se révolter, ils se révoltent!


A qui Spartacus ou Toussaint Louverture avaient-ils demandé l'autorisation de révolter? Ils se révoltaient pour obtenir ce qui n'existait pas. Plus tard, ils ont fait traduire dans des lois, institutions, constitutions, certains acquis de leurs luttes.


Mais, jusqu'alors, aucune Constitution n'a supprimé ni la propriété, ni l'esclavage salarial. Au mieux, ou au pire, tout a été étatisé. Et l'Etat, on le sait d'expérience, est un "bon patron", c'est l'Etat-patron!

Il faut donc aller au communisme, à l'appropriation sociale, au dépérissement de l'Etat, ce que Ndzana Seme ne connait pas.


Et pourtant? Le peuple souverain? Mais où? Mais quand?


Voyons, en 2005, le peuple français dit NON au traité constitutionnel européen, si le peuple est souverain, à partir de ce moment, le Traité n'existe plus, ni d'ailleurs l'ensemble des traités européens qui étaient repris par le texte. Ils sont forclos et l'UE n'existe plus.


Le peuple français n'est jamais revenu sur sa décision, il ne s'est jamais renié, on ne le lui a pas demandé d'ailleurs et, s'il est souverain, il n'y a que lui qui peut remettre en question les décisions qu'il a prises.


Et pourtant, toutes les forces politiques l'ont invité à aller voter le 7 juin dernier pour élire le Parlement d'une UE qui n'existe plus selon sa volonté souveraine.


La constitutionnaliste Anne-Marie Le Pourhiet considère que le Président Sarkozy, qui a conduit toute cette affaire, s'est rendu ainsi coupable de deux coups d'Etat et qu'il devrait être traduit en Haute Cour de Justice.

Elle a certainement raison...


En tout cas le peuple français lui donne raison en boycottant massivement les élections du 7 juin!


Le peuple français, les autres peuples européens, attendront-ils toujours que l'on respecte leurs décisions souveraines?


Ou bien prendront-ils les dispositions nécessaires pour les faire respecter?


Et pour cela pourraient-ils compter sur l'ONU?


Mais qui décide en fait à l'ONU sinon le Conseil de Sécurité où les "cinq grands", c'est-à-dire les cinq grands pays capitalistes, colonialistes et impérialistes, jouent un rôle majeur?


Là aussi et encore, la voix des peuples va devoir se faire entendre pour démocratiser vraiment cette institution;


Dans l'immédiat, un grand progrès consisterait à donner le pouvoir de décision à l'Assemblée générale de cette ONU.


Mais même M.Ndzana Seme, s'il semble partisan du souverain droit des peuples à l'insurrection armée, ne propose pas cette disposition légitime, qu'il convient de rendre légitime!


Alors? Alors, prolétaires de tous les pays...



Samedi 30 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par Larguet le 30/01/2010 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceci prouve qu'en France ou en Europe les libertés et la démocraties, c'est aléatoire.

Vous êtes donc à la même enseigne que les pays dits "pays dictateurs" et que certains pays occidentaux aiment à vilipendez alors qu'ils dans un état plus pire.

Je préfère donc un régime dictateur (qui annonce sa couleur d'avance) car je sais à quoi m'attendre qu'un régime qui se dit libéral alors qu'en douce en catimini il me fauche les pieds, sans que je sache à quoi m'attendre.

2.Posté par brigitte le 30/01/2010 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le peuple est souverain seulement quand ça arrange le "maitres" qu'il le soit. Dans les autres cas, on ne lui demande pas son avis.

3.Posté par Larguet le 30/01/2010 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les citoyens n'ont qu'un semblant de liberté.

Toutes les rênes sont entre leurs mains, ils tirent sur la bride quand ils veulent vers la direction qu'ils veulent faire emprunter.

Et quand ces rênes ne suffisent pas, ils ont les attentats terroristes. Eh oui, pourtant c'est la réalité, quand vos gouvernants sont coincés vis à vis de leurs citoyens, ils font commettre des attentats terroristes, le peuple n'aura d'autres choix que fléchir.

4.Posté par Ibnkhaldoun le 31/01/2010 01:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En Europe c'est l'ère du totalitarisme post-démocratique qui prend la forme d'un despotisme doux qui peut à tout moment devenir plus répressif que les dictatures fascistes.
Restrictions des libertés sous prétexte de raison d'État , manipulations et contrôle des médias, corruption, platitude et servilité au profit des seigneurs des finances, les gouverneurs de l'Europe iront jusqu'au bout pour préserver l'ordre imposé par la minorité de seigneurs élus.
Les gouverneurs de l'Europe ne sont que des pantins à la solde de leurs seigneurs. L'article ci-haut de Michel Peyret, est loin de se placer dans la rubrique Tribune libre, c'est tout simplement un fait divers qu'on rencontre tous les jours dans l'actualité politique européenne.
Il ne s'agit pas, donc, de relater ce genre de faits divers, il est impératif de pousser un tant soit peu les limites de l'analyse pour démystifier les véritables auteurs du sort tragique réservé aux européens qui sont manifestement désenchantés et en perte de repères.

5.Posté par ben le 31/01/2010 04:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

preparez vous a l'ere du dejjel.....

6.Posté par Romano le 15/11/2010 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la liberté de penser consiste,chez nous, à critiquer... qui on veut et tout ce qu'on veut sauf ...de titiller même timidement le lobby sioniste et les agissements d'Israël.C'est le puissant lobby sioniste qui a instauré une chape de plomb sur tout l'Occident ...On s'y soumet sous peine d'être traité d' ANTISÉMITE ,perdre son boulot et être envoyé au goulag de l'exclusion médiatique à vie...alors vive la liberté de penser qu 'on nous offre.....Le lobby sioniste est puissant pourquoi?... parce qu'il dispose d'une cinquième colonne bien installée dans chaque pays occidental et pour laquelle ISRAËL IST ÜBER ALLES ! la nationalité locale qu'elle porte lui sert de strapontin et c'est tout....

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires