MONDE

Mutation H1N1 : l’insoutenable légèreté informative des autorités médicales


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 15 Avril 2014 - 08:46 Efficacité des vaccins: stop au simplisme!


Nouvel effet de manche de l’OMS. Dans son communiqué du 27 novembre, l’organisation indique, avec le souci bien visible de noyer tous les détails, que la mutation D222G (qui est la D225G dans la numérotation H3) « a été détectée sporadiquement dans des virus de plusieurs autres pays depuis avril ». Une première reconnaissance officielle qui ne figurait pas dans leurs précédents rapports, l’OMS admet implicitement les lacunes de ses informations, ou, plutôt, sa désinformation.


dmp7712@voila.fr
Lundi 30 Novembre 2009

Mutation H1N1 : l’insoutenable légèreté informative des autorités médicales
Chez nous, les autorités médicales suivent la même escroquerie ; la même « mutation 222 » identique à celles reportées en Norvège a été détectée en France sur un prélèvement d’un patient décédé en septembre, selon le Dr Françoise Weber. Un retard expliqué par un travail d’identification « beaucoup plus long ». Il aura fallu que la population française attende 2 mois, à l’annonce de l’INVS le 27 novembre (même jour que le communiqué de l’OMS, quel synchronisme) pour savoir que le « 222 » (222 : noter l’approximation de l’information, là où Recombinomics emploie le très précis D225G), c’est-à-dire le D225G, était présent sur le territoire.
 
Un phénomène minimisé par la directrice de l’InVS : « La découverte de ces mutations entraîne chez nous une très grande vigilance, mais on ne peut pas encore parler d’inquiétude particulière ». Mais mieux vaut être prudent. Ces 2 annonces tombant tout pile au moment du lancement de la campagne de vaccination auprès des écoles, collèges, lycées, et auprès de la population standard. Quelle chance, « Les trois spécialistes s’accordent à dire que les vaccins restent efficaces contre le virus muté » et « C’est une raison supplémentaire pour se faire vacciner rapidement avant que ce virus supplémentaire ne trouve le moyen de s’échapper et de devenir plus invasif », selon le Pr Hannoun.
 
Y a-t-il vraiment lieu de ne pas avoir « d’inquiétude particulière » ? Ce qui n’apparaît nulle part dans les médias français, c’est que, en France, le virus muté H1N1 D225G est le même que celui se propage en Ukraine pour aboutir à « la destruction totale des poumons ». Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là. Outre que, selon le Dr Niman (voir son document de référence, publié par l’american society of microbiology), le vaccin actuel serait inutile contre cette mutation, le centre londonien de l’OMS, Mill Hill, vient de cataloguer la mutation ukrainienne comme un « réacteur faible ». Selon Niman, « cela devrait tomber dans la catégorie des nouvelles extrêmement mauvaises. Cela signifie que non seulement le D225G dirige le H1N1 vers les poumons, mais il permet au virus d’échapper à la fois à la réponse immunitaire naturelle et au vaccin ».
 
Un scandale, selon le scientifique dissident : « La traduction ci-dessus provient d’une nouvelle en France à propos de la découverte de D225G chez deux cas mortels de France, dont l’un d’entre eux était également résistant au Tamiflu. Étant donné l’incapacité de l’OMS de divulguer le statut de "réacteur faible" du H1N1 en Ukraine comportant D225G, des reportages de presse diffusent la mauvaise information, indiquant que l’activité du vaccin n’est pas affectée par D225G ». On appréciera par ailleurs dans son article que la propagation du D225G est probablement sous-estimée, vu que les échantillons d’analyse sont prélevés dans la trachée et non dans les poumons.
 
Mais dans quelle mesure le mutant échappe-t-il à la machine immunitaire ? Dans l’analyse d’une interview radiophonique de Niman, un intervenant demande :
 
« - Partant du principe que le vaccin ne touche pas le virus avec le D225G, le vaccin fournirait-il paradoxalement un avantage évolutif pour la variante D225G ?
 
- Niman : Le D225G échappe à la réponse immunitaire (naturelle et vaccinale), donc oui, vous avez absolument raison de dire que le vaccin (et l’immunité par ceux déjà infectés) sera l’objet d’une sélection pour le D225G, donc des millions qui ont été déjà infectés seront à un niveau de risque accru pour le D225G »
 
En clair : le vaccin favorise la propagation du D225G
 
Certains experts, sentant peut-être le vent tourner, commencent à jouer la prudence et prennent leur distance avec l’OMS. Dans un article du New York Times, le Dr Fukuda estime que « les scientifiques de l’OMS n’étaient pas sûrs du niveau de menace posé par une mutation séparée qui aide le H1N1 à atteindre les poumons. Les experts ont encore besoin de voir si la mutation devient plus commune ». Traduction, très décevante venant de l’immaculée science médiacale : « Faut voir ». Par ailleurs, « un cas isolé en Ukraine avec une mutation a changé de telle manière que la vaccination contre la grippe A ne l’aurait pas bien protégé », avance timidement le laboratoire médical national anglais. Les rats se préparent-ils une passerelle pour quitter l’idyllique barque OMSienne ?

 
LIENS : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Lundi 30 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Patrick le 30/11/2009 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il serait bon de rendre à Cesar ce qui lui appartient !

Source: Agoravox
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mutation-h1n1-l-insoutenable-65837

2.Posté par John Lloyds le 30/11/2009 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Il serait bon de rendre à Cesar ce qui lui appartient !"

Ben oui, César c'est moi (j'en suis l'auteur), quel est le problème? Pas le droit de publier sur plusieurs sites?

3.Posté par cielétoilé le 30/11/2009 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"non seulement le D225G dirige le H1N1 vers les poumons, mais il permet au virus d’échapper à la fois à la réponse immunitaire naturelle et au vaccin. " C'est bien ce que je pressentais et redoutais, un nouveau virus qui se comporterait un peu comme le HIV en déjouant la réponse immunitaire naturelle (et donc le vaccin) . Ils ont ouvert la boite de Pandore car l'avenir pourrait nous dire que ce virus est en fait une manipulation non naturelle et même éventuellement un OGM mélangeant les génomes de nombreux virus et donc échappant aux lois naturelles . J'espère me tromper !

4.Posté par cielétoilé le 30/11/2009 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sur un forum , quelques intervenants donnent des cours résumés à qui veut mieux comprendre ce que sont les virus H1N1 (lire l'intervention de Razzara et d'autres ) en fin de page http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/grippe-a-le-vaccin-actuel-serait-65587
Cela peut aider à mieux comprendre ce qu'il se passe , même si on n'est pas de la partie . Celui qui parle des résistances aux traitements du HIV est aussi intéressant à lire .

5.Posté par cielétoilé le 30/11/2009 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A lire http://www.zonegrippeaviaire.com/showthread.php?p=54306
sur les conséquences de non accès à certaines données = mauvaises décisions de l'OMS = risque pour la population mondiale .

6.Posté par Afterhuman le 01/12/2009 01:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Woohh il lui ont mis la dose... aie aie aie

http://www.dailymotion.com/video/xbc22v_1er-effets-du-vaccin-antigrippe_webcam

7.Posté par cielétoilé le 01/12/2009 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Afterhuman : c'est une bonne blague, MDR ! Mais heureusement , il y a de bonnes nouvelles : la grippe A est en recul aux USA comme dans beaucoup de pays européens et la version mutée n'a , semble-t'il , pas encore montré de contagiosité en France . Pour le reste, voyons ce qu'il se passera en Ukraine et si leur virus muté (et qui semble contagieux) ne viendra pas ici .Il y aurait eu , en effet, au moins 76 souches de virus (et peut-être encore plus aujourd'hui ?) . Espérons que dans le lot des 76 , il n'y ait pas le "gros lot" . Ainsi, dans quelques mois, tout cet épisode grippe A serait oublié et classé .... mais jusqu'à la troisième vague "prédite" par l'OMS de grippe H5N1 comme nous l'annonçait l'élite ukrainienne (au printemps ? avec les migrations d'oiseaux ? ) . Espérons que cela ne soit que des oiseaux de mauvais augure qui se trompent , ces élites là et rien de plus .

8.Posté par cielétoilé le 01/12/2009 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petit correctif : " plusieurs centaines de génomes de virus A (H1N1) ont été décryptés", selon Sylvie van der Werf de l'institut pasteur . Comme je n'aime que la vérité alors je rectifie le décompte , dès que j'ai quelques infos différentes .

9.Posté par cielétoilé le 01/12/2009 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour la France, cependant, une augmentation des cas d'affections respiratoires aiguës , 730 000 consultations ,cf le dernier bulletin de l'INSV : http://www.invs.sante.fr/recherche/index2.asp?txtQuery=courbe+%E9volution+grippe+A+H1N1&Submit.x=11&Submit.y=11 .
Sinon , en allant à la source , voilà ce que l'on trouve écrit sur le site gsk " ;))
adresse http://www.gsk.fr/gsk/votresante/grippe/virus.html
" * Le deuxième phénomène de variation, appelé cassure, peut être plus grave. Des changements radicaux des protéines antigéniques du virus, avec le remplacement d'une protéine par une autre, donnent naissance à un nouveau virus, totalement différent de celui qui circulait jusque-là.
Ce nouveau virus apparaît brutalement et peut gagner tous les continents, provoquant une pandémie. L'immunité pré-existante ne protège pas et un vaccin préparé avec les souches précédentes est inefficace." Ils ne disent pas qu'il y a eu "cassure" , bien sûr ,mais ils informent que si "cassure" advenait alors les vaccins pour la précédente grippe ne fonctionneraient pas .
Puisqu'ils le disent ....



10.Posté par cielétoilé le 01/12/2009 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors la version D225G , cassure ou pas cassure ?

11.Posté par Anita1945 le 04/12/2009 03:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GRIPPE A - Le Canadien Jean-Jacques CREVECOEUR

http://www.dailymotion.com/video/xak75j_jeanjacques-crevecoeur-12-septembre_news

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves

VIDEO
Hicham Hamza | 01/04/2014 | 3526 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 158


Commentaires