Diplomatie et relation internationale

Mottaki réagit aux démarches anti-iraniennes du régime sioniste


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Vendredi 14 Août 2009

Mottaki réagit aux démarches anti-iraniennes du régime sioniste
" Terreur, occupation et discrimination alimentent la politique du régime sioniste.", a déclaré le Chef de la diplomatie iranienne, Manoutchehr Mottaki lors de sa rencontre à La Paz, avec son homologue bolivien David Choquehuanca.

En allusion à la tournée du ministre des Affaires étrangères du régime sioniste dans des pays latinos, et son avertissement quant à la présence de l'Iran en Amérique latine, Manoutchehr Mottaki a souligné que la RII saluait la montée des gouvernements indépendants dans cette région, d'autant plus qu'elle est contre des bases militaires installées en Amérique latine ou dans d'autres régions du monde.
Les propos de Mottaki traduisent les prises de position transparentes de la RII envers le sort des nations, reposant sur les deux principes que sont le rejet de l'interventionnisme et le respect de la souveraineté des nations.

Sans nul doute, les relations entre l'Iran et les pays latinos, avec leur histoire jalonnée de longs combats contre l'ingérence étrangère, s'inscrivent dans ce même cadre. Et c'est notamment ce même point qui a fait réagir le Chef de la diplomatie iranienne aux propos tendancieux des milieux sionistes sur les relations entre l'Iran et les pays latinos.

"De tels agissements relèvent de la politique interventionniste. La véritable menace dans la région, voire dans le monde, c'est le régime sioniste qui s'est transformé au berceau du terrorisme et de l'insécurité", a ponctué Mottaki.

La Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, s'est récemment dit inquiète de l'essor des relations politico-économiques entre l'Iran et les pays latino-américains. Selon Clinton, les acquis, ces dernières années, de l'Iran en Amérique latine sont un véritable sujet de préoccupation pour Washington. Il est vrai que l'éveil des nations et les évolutions, survenues en Amérique latine, ont suscité l'inquiétude des puissances du monde, d'autant plus que les pays latinos se sont engagés sur le chemin du juste et de la lutte contre l'hégémonie.

Aujourd'hui, l'attitude interventionniste des milieux sionistes et des Etats-Unis sont en effet une réaction à l'arrivée au pouvoir des gouvernements démocratiques en Amérique latine. Les prises de positions courageuses du président Hugo Chavez envers l'attaque d'envergure du régime sioniste contre Gaza et sa décision de rompre les relations diplomatiques avec un tel régime factice en disent long sur ce sujet.

Aux yeux des observateurs politiques, l'éveil des nations de la région et les changements démocratiques dans les pays de l'Amérique latine ont mis au défi les intérêts illégitimes des Etats-Unis dans cette région qui était leur chasse gardée, et c'est cette réalité qui a provoqué la colère des Etats-Unis et du régime sioniste.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Vendredi 14 Août 2009


Commentaires

1.Posté par Fredd le 15/08/2009 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ceux qui veulent rayer de la carte un pays entier avec du nucléaire...

C'est pas les musulmans!
http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires