Géopolitique et stratégie

Mottaki conseille à Obama d'apprendre à « connaître le Moyen-Orient qui s'éveille »



Vendredi 23 Janvier 2009

Mottaki conseille à Obama d'apprendre à « connaître le Moyen-Orient qui s'éveille »
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a conseillé au nouveau président des Etats-Unis, Barack Obama, d'apprendre à « connaître le Moyen-Orient qui s'éveille".

Le ministre iranien des Affaires Etrangères a appelé le successeur de George W. Bush à porter un nouveau regard sur le Proche-Orient en affirmant que le «regard traditionnel ne donnera rien».


Le ministre des affaires étrangères répondait aux journalistes a l'aéroport de Mehrabad mardi soir après avoir reçu le message du président de l'Organisation de la Conférence Islamique (OIC) Abdoulaye Wade au Président Mahmoud Ahmadinejad.


Le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, a déclaré qu'il espère que le nouveau président américain Barack Obama instaurera un nouveau type de relation avec Téhéran.


Le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, a déclaré que l'Iran préférait attendre "les actions politiques" du nouveau président américain Barack Obama pour porter un jugement sur ses intentions à l'égard de l'Iran et du Proche-Orient.


Les Etats-Unis n'ont jamais adopté une position correcte vis-à-vis de l'Iran et se sont toujours comportés en "fauteurs de troubles", a déclaré le ministre iranien.


"Mais si Obama choisit une voie juste, répare les dommages du passé, met fin aux hostilités et à l'hégémonie et corrige les fautes politiques passées, la position de l'Iran vis-à-vis des Etats-Unis cessera d'être hostile", a ajouté le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki à la veille de l'investiture de Barak Obama comme 44ème président des Etats-Unis.


"Nous espérons que des fenêtres d'espoir seront entrouvertes, mais les faits nous enseignent que nous n'avons pas de raison d'être optimismes" a ajouté le ministre iranien des Affaires étrangères.


Barak Obama avait déclaré en début de mois que l'Iran constituerait un des grands dossiers auquel son administration devra s'atteler et que Washington doit "afficher sa volonté de s'engager sur la voie diplomatique" avec Téhéran.


Mottaki conseille à Obama d'apprendre à « connaître le Moyen-Orient qui s'éveille »
Hossein Sobhani Nia, vice-président de la Commission de Sécurité Nationale et Politique Etrangère du parlement iranien, a déclaré aujourd'hui mercredi dans une entrevue avec l'IRNA : « Les Etats-Unis devraient savoir qu'ils ne peuvent pas influencer l'Iran par des guerres psychologiques ni semer la discorde entre le gouvernement et le peuple iranien qui a démontré durant ces années qu'aucun complot ourdi par des éléments étrangers ne saurait exercer d'influence. »
« Après avoir mené une guerre contre l'Iran, les ennemis sont arrivés à la conclusion que le pouvoir militaire n'agit en rien sur le peuple iranien, donc ils ont décidé de mettre en place des guerres psychologiques et une propagande médiatique pour miner les bases de la Révolution par le biais du peuple même, mais ils n'ont jamais remporté de succès en s'appuyant sur notre nation », a-t-il martelé.


Hossein Sobhani Nia a souligné que ces méthodes ont été appliquées dans beaucoup de pays sous l'ère de G.W Bush, mais que « les Etats-Unis devraient savoir que l'ère de la domination et des injustices dans d'autres pays a touché à sa fin et qu'aujourd'hui les peuples sont plus éveillés que jamais ».


Le député iranien a souligné que le nouveau président américains, Barack Obama, ne devrait pas répéter les erreurs de l'Administration Bush, et que « Barak Obama peut être sûr que les actions psychologiques ne produisent pas des effets dans tous les pays et notamment en Iran, dont le peuple résiste face aux sottes actions des Etats-Unis. »

Ali-Reza Davari :« Barak Obama devrait faire le premier pas et répondre au message de Mahmoud Ahmadinejad »

Ali-Reza Davari, spécialiste de politique internationale, a déclaré aujourd'hui mercredi dans une entrevue avec l’IRNA que le nouveau président américain, Barack Obama, pour démontrer sa bonne foi, devrait faire le premier pas avec l'Iran et répondre au message de félicitation que lui a envoyé son homologue iranien, Mahmoud Ahmadinejad.

«Mahmoud Ahmadinejad a transmis hier soir un message de félicitation à Barak Obama. C'est maintenant à Barak Obama de répondre pour démontrer sa bonne foi. Soyez sûr que le président américain est conscient de la position dont jouit la République Islamique d'Iran dans la région et c’est pourquoi il devrait tenter d’améliore les relations de son pays avec Téhéran.


Barak Obama est conscient qu'il ne peut pas faire l’impasse de l'Iran en ce qui concerne la doctrine de sécurité de son pays » a poursuivi Ali-Reza Davari.


Concernant la cérémonie et le discours d'investiture qu'a donné le nouveau président américain, il a déclaré hier que « ses mots traduisent une nouvelle attitude dans la politique étrangère américaine, et spécialement, face à la République Islamique d'Iran. Contrairement à George W. Bush, Barak Obama se présente avec une branche d'olivier dans la main. Compte tenu des nombreux défis auxquels il va être confronté, Barak Obama a inauguré une nouvelle conception dans laquelle apparaît sa façon de voir un Iran différent de la vision de son prédécesseur. »

Barak Obama souhaite mettre de manière responsable un terme aux guerres en Irak et en Afghanistan , a-t-il poursuivi, ce qui indique que les démocrates sont parvenus avec une nouvelle thèse. Nous avons vu y compris comment Hillary Clinton, qui va occuper la charge de secrétaire d'État, a démontré dans plusieurs déclarations les différentes attitudes du nouveau gouvernement.


« Peut-être que certains pensent qu'avec le changement de gouvernement aux Etats-Unis, la seule chose qui va changer ce sont les personnes, mais les mots d'hier de Barak Obama démontrent qu'il n'est pas ainsi, qu’il a choisi de s’écarter de la politique du « poing » et de tendre les mains.


Je crois que Barak Obama a été élu pour apporter un changement. Dans son intervention d'hier, il a beaucoup parlé de négociations et a directement parlé de dialoguer avec la République Islamique d'Iran, même s’il a de même annoncé que dans ses négociations il veillerait toujours aux intérêts des Etats-Unis.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Vendredi 23 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par rachbond le 23/01/2009 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama ne fait que mettre en place les plan de " brezinski " un copain du CFR , la tête pensante qui a vendu la guerre du Vietnam aux américains.

Leur truc c'est mettre en avant la démocratie pour faire la guerre. Obama va lâcher le moyen orient et va se tourner vers le pakistan et vous imaginez la suite ................

Monter l'inde contre le pakistan et ainsi affaiblir les chinois en les privant d'un allier Pakistanais.
tout ça sous couverture de defendre la démocratie financer des révolutions orange qui vont mener vers la guerre.

Espérons que certains politiques bloqueront cette machination diabolique.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires