Politique Nationale/Internationale

Moscou ne voit aucune raison de s'attendre à une attaque des Etats-Unis contre l'Iran



Ria Novosti
Vendredi 6 Avril 2007

Moscou ne voit aucune raison de s'attendre à une attaque des Etats-Unis contre l'Iran
Les contacts entre la Russie et les Etats ne fournissent aucune raison de s'attendre à une frappe des Etats-Unis contre l'Iran dans les prochains jours, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères, Alexandre Lossioukov, interrogé par RIA Novosti.

"Nos discussions avec la partie américaine ne signifient aucunement qu'il faille s'attendre à cela", a dit le diplomate en commentant les informations parues dans la presse selon lesquelles les Etats-Unis pourraient attaquer l'Iran le matin du 6 avril.

"Je suis plus que certain que demain matin il n'y aura aucune frappe et à cet égard il n'y a pas lieu de verser dans la panique. Il n'existe aucun signe annonciateur d'une telle chose", a souligné le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

Plusieurs médias avaient annoncé qu'une opération militaire baptisée "Morsure" serait lancé contre l'Iran à 4 heures le matin du 6 avril et qu'elle devrait durer un peu plus de 12 heures. Au cours de cette période il était prévu de porter des frappes massives au missile et à la bombe contre les sites nucléaires de la République islamique. Les Etats-Unis n'envisageraient pas de mener des opérations terrestres dans ce pays.

En attendant, le renseignement militaire russe a observé un regain d'activité des forces aériennes américaines le long de la frontière de l'Iran.

"Ces derniers temps le renseignement militaire a obtenu des données attestant une activation des préparatifs des forces aériennes américaines en vue d'opérations tant aériennes que terrestres contre l'Iran", a annoncé à RIA Novosti une source militaire russe haut placée. Selon elle, le Pentagone cherche le plan optimal qui permettrait aux Américains de mettre l'Iran à genoux avec un minimum de pertes.

Pour la première fois depuis quatre ans la présence des forces navales américaines dans le golfe Persique a retrouvé le niveau qu'elle avait la veille de l'invasion de l'Irak en mars 2003.

Les Etats-Unis ont transféré dans le golfe Persique un groupe aéronaval d'attaque conduit par le porte-avions Dwight D. Eisenhower accompagné du destroyer Anzio.

Un deuxième groupe aéronaval conduit par le porte-avions Stennis se trouve dans le nord de la mer d'Arabie. 30 navires américains et 15 bâtiments appartenant aux partenaires de coalition des Etats-Unis patrouillent dans cette zone contrôlée par la 5e Flotte de l'US Navy.


Vendredi 6 Avril 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires