Géopolitique et stratégie

Moscou ne respecte pas ses engagements



Mercredi 29 Septembre 2010

Moscou ne respecte pas ses engagements
Encore une fois, la Russie a manqué de remplir ses engagements: le système défensif S-300 n'a pas été livré à l'Iran.
Aux yeux des experts et analystes russes, un tel geste traduit le peu de cas qu’accorde Moscou à ses engagements et devoirs internationaux. Dans ce contexte, Mikhaïl Deliaguin, président et fondateur de l'Institut d'Etudes sur la Mondialisation, IPROG a dit lors d'un point de presse à Moscou que l’abstention de son pays de livrer le système de défense balistique S-300 à l'Iran n’est qu’un acte de trahison, évoquant ni plus moins, le suivisme du Kremlin avec les politiques iraniennes de la Maison Blanche. Rappelant que la remise du système S-300 ne concerne pas les sanctions anti-iraniennes de l'ONU, cet expert russe a constaté qu'il s'agit plutôt d'un geste de la part du président russe, Dmitri Medvedev pour montrer l'engagement de la Russie envers le président américain. Toujours dans le même contexte, citons le directeur du Centre russe d'études de l'Iran contemporain, Rajab Safarov, pour qui, le refus de Moscou de livrer les S-300 à l’Iran est sa plus grande erreur durant ces quelques dernières années. Il a rejeté les justifications des responsables russes qui avaient parlé des conditions extraordinaires découlant de la résolution 1929. A ses yeux, de tels argument ne tiennent pas debout, et ce geste ne ferait que nuire au prestige et à la crédibilité des Russes sur la scène internationale, sans compter la perte de quelque milliards de dollars. Par ailleurs, le président de l'association de l'amitié Iran-Russie, Alexander Palishok a évoqué l'importance des relations irano-russes ainsi que les intérêts de part et d’autre, pour dire que la Russie doit livrer à l'Iran le système anti-missile S-300. "Toute mesure censée rapprocher les deux pays, sera en faveur du renforcement de la paix et de la sécurité de la région et empêchera la présence et l'intervention des étrangers dans la région", a-t-il fait remarquer. L'Iran et la Russe ont signé en 2005 un contrat de 800 millions de dollars à propos de la vente d'un système anti-missile S-300, mais Moscou a à maintes reprises suspendu la mise à exécution de ce contrat, sous pressions israélo-américaines. Il y a quelques temps, le président russe a annoncé que Moscou ne livrerait pas le système de défense balistique S-300 à l'Iran conformément à la résolution 1929 du Conseil de sécurité, alors que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a, officiellement, affirmé le 22 juin 2010, que l'adoption de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité contre l'Iran ne concernait pas l'accord sur le système de défense antibalistique S-300, car ce système ne fait pas l'objet de la dite résolution. Pour le rappel, d'après l'article 3 de la résolution 1929, les clauses envisagées par le texte ne concernent pas les contrats, signés avant l'adoption de cette résolution, mais les futurs accords à signer.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 29 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par Azuma le 29/09/2010 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec cette trahison, peu de pays auront envie d'acheter des armes chez les russes... Ils ont dû avoir d'excellentes contreparties américano-sionistes (financées je suppose, comme souvent, avec l'argent des pétro-monarchies du Golfe...)

2.Posté par Marion le 29/09/2010 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait cela confirme le bras de fer entre Medvedef tiraillé par ses origines juives et Vladimir Poutine, qui j'espère reprendra la main sur la conduite de la politique russe, sinon il en sera définitivement finit de la Grande Russie ... C'est dommage car la Russie est une grande nation avec une histoire forte et je pense que les russes ont énormément a apporté à notre monde, surtout à travers le rôle de garde fous ...

Nous avons besoin de la Russie, comme de la Chine, de l'Iran et de toutes ces nations montantes qui devraient je l'espère apporter une forme de stabilité et surtout de dissuasion face à ces occidentaux à qui ont ne peut plus faire confiance tant ils sont devenus fous

3.Posté par joszik le 03/10/2010 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas seulement cela....
Lors d'une rencontre informelle entre les responsables militaires Russes et Américains, un responsable américain, comme à l'accoutumé lors d'un avertissement préventif pour éviter d'en arriver à des moyens extrêmes entre les deux blocs (système qui avait été mis en place lors des conflits URSS/USA) avait prévenu qu'un évènement dramatique allait survenir qui allait dissuader la Russie de fournir des armes et de commercer à l'Iran.
Quelques semaines après... la canicule et les incendies ont finis par l'emporter sur joueurs d'échec caucasiens et leur idéologie d'hommes intègres.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires