MONDE

Mort de Ben Laden: dans les médias le doute est interdit


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 02:45 POLOGNE, LA RACISTE !

Samedi 30 Septembre 2017 - 00:20 LES INTRIGUES VATICANES ET L'ISLAM


Hallucination. Ils voient des conspirationnistes partout et des conspirations nulle part. A l’annonce de la mort de Ben Laden, ils relativisent les zones d’ombre et caricaturent les sceptiques. Diagnostic d’un mal insidieux qui atteint particulièrement journalistes et experts en benladenologie.


Hicham Hamza
Mercredi 4 Mai 2011

Mort de Ben Laden: dans les médias le doute est interdit
« Théorie du complot, conspirationnisme, adeptes du complot, négationnistes
» : quiconque usant de son droit au doute se verra aussitôt taxé du
qualificatif péjoratif de « complotiste ». Depuis l’annonce de la mort de
Ben Laden, nombreux sont les journalistes et autres spécialistes de
l’islamisme à mettre en garde le citoyen contre toute forme de scepticisme à
l’endroit de la version officielle. Etrange époque : depuis les années 70 et
l’essor du journalisme d’investigation, il était légitime -sinon
nécessaire- de remettre en question tout récit gouvernemental au sujet d’un
évènement politique de grande ampleur. Sans ce réflexe, des affaires aussi
différentes que celles du Watergate, du Rainbow Warrior ou de la BCCI
n’auraient jamais pu émerger. Mais depuis le 11 septembre 2001, l’exercice
de l’esprit critique est désormais assimilé à une nouvelle pathologie : le
« conspirationnisme », sorte de tumeur maligne consistant à se poser des
questions sur la crédibilité d’une déclaration officielle. A la suite des
attentats du World Trade Center et du Pentagone, cette sémantique de
diabolisation a notamment été introduite en France par Guillaume Dasquié à
l’occasion d’un duel à distance et caricatural –de part et d’autre-
avec son adversaire Thierry Meyssan.

Cette technique d’intimidation a porté ses fruits : désormais, dans les
rédactions, le moindre journaliste émettant à voix haute des doutes sur tel
attentat ou telle capture d’un criminel se verra rapidement taxé de «
théoricien du complot » par un collègue ricaneur et généralement ignorant
de la complexité de l’affaire en question. Cette réaction, à la fois
hautaine et sarcastique, était récurrente hier sur les antennes
audiovisuelles, notamment les chaînes info. Ainsi, sur France 24, le
journaliste Sylvain Attal, commentateur régulier tout au long des heures
suivant l’annonce du décès de Ben Laden, n’a cessé, à l’instar de
certains collègues sur les chaînes concurrentes, de soupirer en évoquant, à
propos des zones d’ombre, ces « inévitables théories du complot » qui ne
vont pas manquer de surgir. L’homme est coutumier du sujet puisque son débat
sur le 11-Septembre, organisé en 2008 sans respecter d’ailleurs les règles
du débat contradictoire et de l’impartialité de l’animateur, avait
provoqué une crise interne : à la suite d’un appel –révélé par le
Canard enchaîné- de Nicolas Sarkozy qui avait sermonné le Pdg Alain de
Pouzilhac pour avoir laissé passer l’émission, le directeur de la
rédaction, Grégoire Deniau, a été licencié.

Depuis hier, les questions légitimes relatives à l’élimination de Ben
Laden, notamment sur la cause de son immersion précipitée en mer d’Oman et
sur l’identification du corps, sont promptement relativisées. La plupart des
commentateurs, comme sur I Télé, ont expliqué la disparition brutale du corps
par un seul motif : la crainte des Etats-Unis de voir se constituer un lieu de
pèlerinage sur sa tombe. Toute autre hypothèse, comme la volonté
d’éliminer directement le leader terroriste afin qu’un procès ne puisse
pas se tenir ou que son corps ne soit pas identifié par des parties
indépendantes, n’est pas évoquée sinon pour donner un exemple de réflexe
dit « complotiste ». Au lieu de rechercher –en les argumentant- les motifs
potentiels des Etats-Unis dans cette évacuation soudaine, on disserte et l’on
spécule sur les états d’âme des « conspirationnistes » comme l’a fait
hier, par exemple, le Nouvel Obs avec Bruno Fay, auteur d’un livre uniquement
consacré à ce thème.

Quand de brillants intellectuels, comme Noam Chomsky et Michel Collon,
considèrent pourtant que le 11-Septembre n’a pas vraiment d’importance, ils
consentent de facto, en entérinant la version officielle par leur
indifférence, au triomphe du mensonge d’Etat à propos de cet évènement. La
même désinvolture parcourt le champ de l’islamologie. Interrogé
aujourd’hui par Oumma au sujet de la responsabilité du 11-Septembre, le
chercheur Dominique Thomas est catégorique : « Si l’on se réfère aux
documents diffusés par la vitrine médiatique d’al-Qaida, al-Sahab, depuis
plusieurs années, ils montrent qu’al-Qaïda a organisé et planifié ces
attaques. Les documents sur les prisonniers de Guantanamo, rendus publics par
Wikileaks et dont font partie plusieurs responsables de ces attaques, montrent
et confirment la complexité des réseaux et des connexions qui ont servi à
mener cette opération. Ces documents battent d’ailleurs en brèche la version
des complotistes qui ne croient pas en une implication d’al-Qaïda, à moins
de penser que toute l’organisation ait pu être infiltrée. Cet élément ne
ressort dans aucun des dossiers de Wikileaks (câbles diplomatiques et
Guantanamo Files) »

A nouveau, les citoyens s’interrogeant sur l’étendue et les complicités
du réseau d’Al Qaida sont qualifiés par le terme simpliste et réducteur de
« complotiste ». Le spécialiste omet de préciser qu’une controverse
subsiste sur la nature exacte de al-Sahab, « vitrine médiatique d’al-Qaida
», notamment depuis qu’un expert en informatique, Neal Krawetz, avait
démontré en 2007 que le logo d’al-Sahab avait été rajouté en même temps
que celui d’IntelCenter, organisation proche du Pentagone qui avait prétendu
avoir découvert –sans le retoucher- le film produit par les terroristes. De
plus, déployer l’argument quelque peu sommaire selon lequel les «
complotistes » ont tort de douter car les documents Wikileaks ne révèleraient
rien dans leur sens peut prêter à sourire. Enfin, sur la question de
l’infiltration de réseau d’Al Qaida, il est de notoriété publique que la
plupart des services secrets –notamment américains, français, allemands,
égyptiens, marocains- ont, au moins, tenté de le pénétrer. Seule la question
de l’instrumentalisation peut encore se poser. Comme l’avait rapporté le
premier hebdomadaire indien en février 2000, même le Mossad avait tenté –en
vain- de recruter une dizaine d’Afghans pour infiltrer le groupe d’Oussama
Ben Laden.

Au vu de l’argumentation parfois confuse des défenseurs de la version
officielle, les « complotistes » sont assurés de pouvoir continuer à douter
et, pour les plus audacieux, élaborer des hypothèses à partir des multiples
faits qui contredisent le discours gouvernemental. En 2009, j’avais interrogé
pour la Télé Libre le partisan le plus zélé du récit de l’Administration
Bush : Jean-Charles Brisard. A ma question portant sur les preuves de
l’implication d’Al Qaida dans les attentats, sa réponse s’est avérée
fort laborieuse pour un expert du sujet.

Présenté comme un « spécialiste du terrorisme » par I Télé, Jean-Charles
Brisard a d’ailleurs provoqué aujourd’hui une vive altercation sur
l’antenne avec Tariq Ramadan, dénoncé comme étant « proche du camp des
conspirationnistes ». L’islamologue suisse lui a rétorqué qu’il était
dans une « volonté de clarification ». L’ancien ministre socialiste Paul
Quilès, présent sur le plateau, est alors intervenu pour fustiger le regret de
Tariq Ramadan à propos de l’impossibilité entérinée d’un procès de Ben
Laden.

Malgré les injonctions ou les sarcasmes, le droit au doute doit être assumé,
formulé, revendiqué. Si l’époque est visiblement propice à l’acceptation
de toute narration gouvernementale, des bastions de résistance à
l’intoxication politico-médiatique sont possibles, notamment sur Internet.
Et, parfois, même sur les chaînes info, une dissonance peut surgir : ainsi en
va-t-il des témoins interrogés par hasard et en direct pour commenter tel ou
tel évènement. Hier, Al Jazeera English a donné la parole à un résident de
la ville d’Abbottabad. Provoquant l’embarras perceptible du journaliste qui
l’interviewait, l’homme a affirmé qu’il ne croyait pas du tout en la
domiciliation passée de Ben Laden dans le secteur, insistant sur la présence
militaire environnante et les contrôles d’identité incontournables pour
l’accès au territoire. Malgré la relativisation du journaliste quant aux «
suspicions » du voisinage, le badaud a réitéré son incrédulité sur une
quelconque présence d’Oussama Ben Laden. C’est alors qu’est survenu un
incident plutôt rare lors d’un direct : à 3’12, alors qu’il insistait
sur son scepticisme, la retransmission semble interrompue avant de reprendre
aussitôt, donnant l’impression d’une coupure de montage. L’interview
prend alors fin. Une erreur technique, probablement, même si l’ « adepte du
complot » le plus excessif voudra sans doute y voir autre chose : la censure
maladroite d’un régisseur d’Al Jazeera English voulant mettre fin à un
propos véridique qui irait à l’encontre du discours sur le « puissant
réseau d’Al Qaida ». Une propagande menée –entre autres- par les
Etats-Unis et le Qatar dont l’émir est le propriétaire de la chaîne.

Au-delà de cet incident, un test pour jauger de la neutralité journalistique
est aisément réalisable. A l’instar de ce témoin crucial, vivant sur le
terrain, comptez dans les prochains jours le nombre d’intervenants qui, sur
les antennes françaises, remettront en cause la nouvelle légende d’un Ben
Laden dissimulé durant six ans aux yeux de tous. L’inéquité du traitement
médiatique est déjà patente.


Mercredi 4 Mai 2011


Commentaires

1.Posté par mastercon le 04/05/2011 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

controler l'information,centraliser le pouvoir,instaurer la confusion

2.Posté par abdelkader le 04/05/2011 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben Laden est mort depuis des années et les américains ont voulu enterrer une fois pour toute sa legende. Les américains se sentent sous la pression des afghans et des irakiens qui leur demandent de quitter leurs pays, alors ils veulent que d'autres groupes se fondent pour venger Ben Laden et justifier leurs guerre et leur présence dans ces deux pays, et en plus justifier les dépenses militaires faramineuses du pentagone. Américains le terrorisme n'est pas encore fini et nous avons l'obligation de vous protéger!. Ou est le cadavre de Ben Laden? ou est l'expertise indépendante qui confirmera les dires des américains?. Pourquoi l'ADN a été confirmé aussi vite que l'éclair? Pourquoi les américains ont dit la première fois que Ben Laden s'est deffendu et aprés ils ont dit qu'il n'était pas armé? je vous laisse méditer sur ces questions et sur ce qui va suivre aprés sa mort présumée.Et la question qui surclasse ces derniéres questions est la suivante: Pourquoi Ben Laden a été tué à bout portant? quelqu'un a-t-il une réponse?Pourquoi la pésumée femme de Ben Laden a été blessée à la jambe comme disent les pakistanais?. Une chose est sûre: Le maître du monde a dit , alors taisez-vous! Personne n'aura le droit d'infirmer les dires du premier président noir des USA sinon il sera taxé de raciste!

3.Posté par xray le 04/05/2011 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Quel cinéma !

Les Américains n’ont pas eu de mal à tuer Ben Laden. Ben Laden, il est mort depuis plus de 10 ans. Le cadavre, il est où ?
Le 11 septembre 2001, Ben Laden était déjà mort.

Le 9/11 :
Une imposture ordinaire dans le cadre d’un montage de guerre classique.
Une version officielle digne d’un scénario de dessin animé pour enfants.

L’explication de la version officielle est franchement ridicule.
En pilotage manuel, percuter le centre des tours avec des avions qui volent à une pareille vitesse est totalement impossible. Ce ne sont donc pas des pilotes encore moins des amateurs ou des débutants qui dirigeaient les avions.

Chacun sait aujourd’hui que la version officielle du 9/11 est totalement farfelue.
Seuls les journalistes, les enseignants et les curés ignorent encore la vérité.

Ben Laden est un mythe mythique à caractère mythique. (Un piège à cons)
Ben Laden n’a d’existence que dans la poubelle médiatique.

Le 9 11
Une opération menée par l’armée américaine

Le bilan du 11 septembre 2001 (Que du positif)

Menteur comme un journaliste



4.Posté par H@ST21 le 04/05/2011 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MEME AUX ETATS UNIS, CONTINENT OU LA SUPPOSEE CONSPIRATION SERAIT LA PLUS ACTIVE, LES CONSPIRATIONNISTES ONT LE DROIT A LA PAROLE...EN FRANCE LE MOINDRE DOUTE EST CLOUE AU PILORI, UN ALEX JONES OU UN MICHAEL MOORE FRANCAIS SERAIT IMPENSABLE, INACCEPTABLE, SCANDALEUX ;;;PAUVRES FRANCAIS, CONTINUEZ A BOIRE LA CIGUE DE L "INFO PRETE A CONSOMMER" ET VOUS ETES CERTAINS DE REVOIR SARKO EN 2012








5.Posté par Non phixion le 04/05/2011 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Croire en Ben Laden c'est comme croire au père noël

6.Posté par Mammy le 05/05/2011 04:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Croire en Ben Laden c'est comme croire au père Fouettard ^^

Allez, à quand une loi punissant le négationnisme "benladeniste"?

7.Posté par Shadid le 05/05/2011 03:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

As salem 'alaykoum

Ces pauvres journaleux!! On a jamais vu plus nuls... Comment oser comparer une grande profession qu'est l'investigation, à la "sous-fifrerie" qu'exercent ces pseudo-journalistes comme cette guimauve de calvi et autres trompettes? Pas une fois ils ne font dans l'impartialité, ce qui, pourtant est absolument indissociable du métier de journaliste! Ce ne sont tout simplement pas des gens du métier, ce sont des "pistonnés" placés là par "on sait qui", aussi dociles que des chiens dressés, et qu'on achète avec un "nonos"... On les a vu déferler ces dernières années sur les plateaux télé et actuellement, ils font tellement partie du décor que l'on s'y est habitué. Une vraie information, décortiquée par des gens compétents est pourtant nécessaire, et il est grand temps de faire du ménage de ce coté-ci. Tant que le citoyen moyen ne réagira pas et qu'il se laissera endormir par ces anes qui n'ont de journaliste que le titre, cette mièvre litanie mensongère continuera de se déverser, à la télévision, dans les journaux... Mais aussi dans les consciences... Et il ne faut pas se leurrer, ce vaste bouillon qu'est internet est gangrené par la désinformation... Le meilleur outil: se tourner vers L'Omniscient... Avec Lui, pas de mauvaises surprises, le mensonge ne paye pas!
La chasse au journaleux est ouverte! Et pas d'quartier!...

8.Posté par shaka57 le 06/05/2011 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A MASTERCONnUn Fan d'ASSASSIN, big up!!!!!!!nnMoi je dirais que croire en BEN LADEN, c'est croire encore que la terre est plate

9.Posté par xray le 08/05/2011 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Il faut vraiment être le dernier des crétins pour accepter se laisser manipuler par quelque chose qui n’existe pas.

Ben Laden est un mythe mythique à caractère mythique. (Un piège à cons)
Un mythe est un instrument entièrement voué à la manipulation.

Pour fonctionner, cet instrument n’a pas besoin d’existence réelle.
Cet instrument n’existe que dans l’imaginaire fertile des individus maintenus dans l’ignorance (L’imaginaire des crétins).
Et, des individus vendus aux intérêts de la version officielle.

Ben Laden n’a été vu que dans les images fournies par l’axe CIA-VATICAN.

Ben Laden n’a d’existence que dans la poubelle médiatique.

Le 9 11
Une opération menée par l’armée américaine
http://mondehypocrite501.hautetfort.com/archive/2006/10/05/un-certain-11-septembre.html

Le bilan du 11 septembre 2001 (Que du positif)
http://mondehypocrite501.hautetfort.com/archive/2010/05/18/le-bilan-du-11-septembre-2001.html

Commentaires interdits
http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/05/07/le-post-commentaires-interdits.html

Axe CIA-VATICAN
http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/29/axe-cia-vatican.html



10.Posté par AALOUCH le 09/05/2011 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE BUT EST DE SOUSTRAQIRE LE MAXIMUM D ARGENT AUX AMERICAINS PENSENT LES SIONISTES ALORS TOUTES LES VOIES SONT PERMISES .A MEME MENTIR AUX PEUPLES ET PARTICULIEREMENT AU PEUPLE STUPIDE AMERICAIN

PENSEZ Y ET OUVEREZ GRAND VOS YEUX .LES MUSULMANS NE MENTENT PAS PARCE QUE C EST INTERDIT PAR LEUR FOI .

11.Posté par Khalidov le 10/05/2011 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Personnage fictif pure création des services secrets , dédie à la manipulation mediatico-politique et à justifier toutes les bavures et les conquête de l'est menée par l'armée de la première puissance mondiale et ses acolytes.
Toutes les victimes de ce sois disant mouvement sont redevables donc à ses vrais fondateurs.

12.Posté par Diagonal le 20/06/2011 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Diagonal
Ben Laden est bien mort, il l'a confirmé dans une vidéo...

13.Posté par celestin le 14/07/2011 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour ,

Quelle belle fable !!!
les méchants terroristes d un coté les bons de l autre c est tellement con que les 3/4 des gens gobent ça.

Croire a la version officiel du 09/11 c est déja être un zombi.

Heureusement beaucoup de gens envoient des liens pour contredire la version , merdique des "medias".

Il est temps de comprendre la technique action/réaction/solution

14.Posté par xray le 15/07/2011 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ben Laden, la fin d'un mythe mythique.
(Un mort sans cadavre).

Le 9 11
Une opération menée par l’armée américaine
http://mondehypocrite501.hautetfort.com/archive/2006/10/05/un-certain-11-septembre.html

15.Posté par xray le 26/07/2011 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


[Un meurtre sans cadavre]url:http://mondehypocrite501.hautetfort.com/archive/2011/07/22/un-meurtre-sans-cadavre.html

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires