Politique française

Monsieur le maire est socialiste


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 26 Avril 2019 - 17:59 JUSTICE INDÉPENDANTE ?



Olivier Bonnet
Mercredi 19 Octobre 2011

Monsieur le maire est socialiste

Il s’appelle Alain Bertrand, maire de Frouzins et vice-président PS du Conseil général : « Depuis 2007, la famille de Frédéric Lievy appartenant à la communauté des gens du voyage est installée à Frouzins (Haute-Garonne) sur un terrain de 13 hectares qui lui appartient, résume TF1. Lui, son épouse et leurs six enfants habitent dans une caravane et un mobile home. Il est enregistré comme agriculteur et éleveur de poules, et son exploitation lui rapporte, selon lui, 12 000 euros par an. Lundi, la famille a été condamnée par la cour d’appel de Toulouse à détruire sa caravane pour « installation irrégulière ». La famille a été également condamnée à « une remise en état des lieux » dans un délai de 12 mois, ainsi qu’à une amende de 1 000 euros avec sursis. Frédéric Lievy s’est vu refuser un permis de construire à plusieurs reprises par le maire PS Alain Bertrand, vice-président du conseil général, qui a finalement engagé des poursuites pour lui faire détruire son logement. « J’ai du mal à comprendre que l’on criminalise les gens », a réagi le père de famille auprès de l’AFP, en soulignant qu’il avait créé son entreprise et que tous ses enfants étaient scolarisés ou avaient du travail. « C’est de la discrimination, de la xénophobie et du racisme », a-t-il ajouté. Pour son avocate, Me Marjorie Borraz, « il devra vivre du RSA, déscolariser ses enfants, alors qu’il vit à l’heure actuelle de son activité professionnelle ». « Il n’aura plus de logement et devra repartir sur les routes, donc se placer dans l’illégalité » car la plupart du temps les aires d’accueil sont pleines, regrette-t-elle, sans exclure un pourvoi en cassation. La députée européenne Catherine Grèze (Verts) a estimé pour sa part que la sédentarisation de M. Lievy était un « modèle: il est propriétaire du terrain, il a une famille, il a une activité économique, sans subventions, il est bien intégré »« Face à cela, il y a de l’acharnement », a-t-elle estimé en dénonçant une « montée des discriminations, de la xénophobie ». Une réaction du parti socialiste à propos de cette navrante affaire ?

plumedepresse.net



Mercredi 19 Octobre 2011


Nouveau commentaire :

Politique française | Société


Publicité

Brèves



Commentaires