Proche et Moyen-Orient

« Monarchie militaire » en Égypte


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 18 Juin 2019 - 16:36 Infox, intox et poker menteur


Les amendements constitutionnels de Sissi sont une véritable recette pour imposer un régime permanent de l’armée et abolir l’ensemble des libertés démocratiques.


Abdelbari Atwan
Mercredi 27 Février 2019

« Monarchie militaire » en Égypte
Il est difficile de comprendre le tumulte que suscitent actuellement certains milieux égyptiens, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, au sujet des amendements constitutionnels permettant au président Abdelfattah as-Sisi de rester au pouvoir jusqu’en 2034. Ce n’est pas comme si le parlement qui l’avait voté avait été lui-même élu de manière transparente et démocratique. Il est entièrement composé de partisans du président, à l’exception de 16 membres sur environ 600 députés de ce qui se prétend un parti « d’opposition ». De plus, le résultat du référendum populaire pour approuver ces amendements dans deux mois est bien connu à l’avance, pour ne pas dire que la proportion de votes favorables a déjà été fixée.

Prédateurs

Sisi représente l’armée militaire égyptienne qui a pris la place de l’ex-président Hosni Moubarak, puis ensuite détruit le processus démocratique et renversé le président Mohammad Morsi, élu en juillet 2013. Il a mis en place une « monarchie militaire » qui dirige désormais le pays et son peuple avec une poigne de fer, à la main haute sur toutes les institutions et les ressources de l’État, ne tolérant aucun concurrent. Quiconque s’y oppose et se place donc dans l’opposition est considéré comme une menace à envoyer derrière les barreaux, sinon à la potence du bourreau.

Ce n’est pas un hasard si ces amendements – dont le plus important consacre le rôle de l’armée égyptienne dans « la défense de la constitution et de la démocratie » – ont été présentés quelques jours après l’anniversaire de la révolution du 25 janvier 2011 qui a renversé le régime corrompu et dictatorial de Moubarak. Le moment choisi était délibéré et visait à enterrer cette grande révolution populaire et son héritage démocratique.

Les partisans de Sisi ont déclaré qu’il était nécessaire de prolonger son mandat jusqu’en 2034 pour lui donner plus de temps pour réaliser les plans de développement économique qu’il est supposé avoir lancés et pour assurer la stabilité de l’Égypte face aux nombreuses menaces à sa sécurité dans une région en turbulence. Ses opposants disent que cela transformera l’Égypte en une dictature militaire et mettra fin à toutes les libertés démocratiques, y compris le transfert pacifique du pouvoir via les urnes lors d’élections non-truquées.

Il y a bien sûr d’autres amendements, tels que l’abolition du Conseil suprême des médias et du Conseil suprême de la presse.

Mais où sont les médias et la presse quand l’Égypte se classe au 105e rang de l’indice des libertés de Transparency International ? On peut en dire autant de la clause qui institue un Sénat de 250 membres, dont un tiers sera nommé par le président. Cela en fera un simple clone du parlement, à peine symbolique, existant.

En concentrant tous ses pouvoirs entre ses mains, Sisi imite des éléments du modèle chinois, tels que l’abolition des limites de mandat du président Xi Jinping. Mais le président et le parti au pouvoir chinois ont transformé leur pays en une superpuissance. La deuxième économie mondiale après les États-Unis est la plus forte et devrait se hisser à la première place d’ici cinq ans. Sisi réussira-t-il à obtenir quelque chose de similaire pour l’Égypte et à lui redonner son rôle de chef de file avant-gardiste au Moyen-Orient et dans le monde ? Cette question est hypothétique et prématurée, mais nombreux sont ceux qui doutent beaucoup de cette perspective, notamment le grand nombre d’opposants égyptiens de Sisi.

Une « monarchie militaire »

Les confidents de Sisi laissent entendre que la sécurité et la stabilité l’emportent sur le reste, dont la démocratie, et que le développement économique ne peut être réalisé dans un climat d’anarchie et de terrorisme. Mais il est facile de réfuter de telles affirmations. La plupart des pays du monde qui sont devenus des « tigres » économiques l’ont fait par le biais de la démocratie et de la liberté – de toute évidence la Malaisie et l’Indonésie, sans parler des États occidentaux.

Le journaliste renommé Muhammad Hassanein Heikal, qui était à l’origine un des partisans les plus en vue de Sissi, a affirmé lors d’une réunion privée à Beyrouth, quelques mois avant sa mort, que l’armée égyptienne n’autoriserait personne d’autre qu’elle à gouverner l’Égypte, et plus précisément un officier de l’armée, qu’il porte un uniforme ou un costume civil. La raison pour laquelle l’armée militaire a renversé Moubarak, c’est que, dans ses dernières années, il a succombé sous la pression de son épouse afin de préparer leur fils Gamal à la succession, lui accordant ainsi qu’à ses sbires des pouvoirs étendus et faisant de lui le dirigeant de facto du pays.

Ce qui s’est passé et qui se passe encore aujourd’hui confirme la véracité de la prédiction de Heikal. Une « monarchie militaire » est en train de consolider son emprise sur l’Égypte. Sisi restera au pouvoir non seulement jusqu’en 2034, mais aussi longtemps qu’il restera en vie et conservera le soutien de l’armée. Pour ce faire, il devra modifier à nouveau la constitution, mais cela ne lui prendra que quelques secondes. À moins, bien sûr, qu’un miracle ne se produise, bien que nous soyons hélas certain que nous ne sommes pas dans l’ère des miracles.



Mardi 26 Février 2019


Commentaires

1.Posté par YYY le 27/02/2019 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...En concentrant tous ses pouvoirs entre ses mains, Sisi imite des éléments du modèle chinois ???

En concentrant tout ses pouvoir entre ses mains Makron est-il le modèle imité et mis à niveau ?
(Le Modèle du Maghreb et de la Palestine arrive en France...)
En effets, les lois Françaises misent en place depuis quelques décennies reflètent celles des dictatures. Makrona a pris tous les pouvoirs. Il ordonne, dicte, vend, restreint, frappe (G5, Syrie,...) suivant apparemment des directives émanant comme il le dit dans la vidéo vers la 4', d'une transcendante...manifesta-sion...illumina-Sion...https://www.youtube.com/watch?v=J18zukKyDZs&feature=youtu.be

Makrona essaye de mettre en place une armée Européenne, probablement des Robo-Cop, ainsi on peut déjà en voir un aperçu les sabat/samedi.
Et ensuite, plus de pratiques de ce Nouvel desOrdre Mondiale (matraque, flash-Bull, kasher...) et puis s'en suit des Lois restrictives, ce qui réduit les gens au silence et les privent de libertés, sans suite pour l'avenir des Gentils Jaunissant.
Des ''Gentils/Goyim'' de Couleurs et Petits Blancs et ... éborgnés, des handicapés, des femmes frappées, des handicapés...
Méthodes largement exercées dans toute l' Afrique et en Orient depuis...par ces derniers.
On ne peut pas oublier ceux en fauteuils roulants et ceux tués en fauteuil roulant de Palestine " https://duckduckgo.com/?q=Ibrahim+Abou+Thouraya&t=ffnt&iax=images&ia=images
https://www.espacemanager.com/sites/default/files/field/image/palestinien-1605.jpg

Cette armée Européenne que Makrona et la ''force souspé-rieure'' espèrent mettre en place sera dirigée... par qui ?
A qui la France et presque tous les pays doivent cette Dette fabriquée ?
Qui commandera l'Europe et son armée ?
https://www.youtube.com/watch?v=A_fYdWCY8Fw

Si sissi l'impératrice et son armée et les Tarout et leurs armées...,
Eux et leurs sbires combattent aux cotés de l'Armée de 'Ashera EI contre le peuple de '' Maçr / D' Égypte'' et de Palestine et aussi sur le Mont Sinaï. L'Armée de 'Ashera EL LE, se vantant être la plus ''éthique''* du monde !? Makarouna-ha !!!

Makrone danse la Valls hésita-sion puis dine au CRIF... aurait-il avalé les couleurs de ces couleuvres œuvrant pour le qui ???
Si Si Ba'al et Mac Jordan et Mac Hashish et Mac Taghouts dinent...ils sont repus

Qui est caché sournoisement, qui ?
Le père des satan / shaytan / Iblis et ses descendants et ses soldats et ses suiveurs exercent les mêmes ruses depuis l'Aube de notre existence.

Al Maida / La Cène / La Table servie (5)
10) Quant à ceux qui ne croient pas et traitent de mensonge ''Nos preuves / Ce qui est Révélé / Ayatina'' ceux-là sont des gens de l'Enfer.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires