RELIGIONS ET CROYANCES

Moment fort du Hajj, le rassemblement à Mont Arafat


Dans la même rubrique:
< >


Dimanche 7 Décembre 2008

Moment fort du Hajj, le rassemblement à Mont Arafat
Des centaines de milliers de musulmans, hommes, femmes, vieux, venant des quatre coins du monde, se sont rassemblés ce Dimanche sur le Mont Arafat.
Une marée humaine s'est formée dès la matinée sur le Mont Arafat, également appelé "Jebal Al-Rahma" (Mont de la Miséricorde), une colline d'où le prophète Mahomet a donné son dernier sermon il y a plus de 14 siècles.

En bus ou à pied, les fidèles ont parcouru lentement, par un temps clément, les quelques kilomètres séparant le Mont Arafat de la vallée de Mina, où le pèlerinage a commencé samedi par une journée de prière et de recueillement.

Les hommes sont vêtus de deux pièces de tissu blanc non cousu qui, selon la tradition, leur serviront de linceul, et les femmes sont entièrement couvertes à l'exception du visage et des mains.
Fortement encadrée par les forces de sécurité, la foule répétait en choeur:
"Me voici répondant à Ton appel, Seigneur, me voici. Il n'y a pas d'autre Dieu que Toi, à Toi les louanges".

En se frayant leur chemin parmi la foule, bloqués parfois par des centaines de cars de pèlerins, les fidèles se voient offrir des repas et des boissons, distribués gratuitement par des volontaires.
En milieu de journée, les fidèles participent à une prière collective dans la mosquée de Namera, bâtie sur le site où Mahomet avait prié en effectuant le pèlerinage.

Ils passeront le reste de la journée à prier et à implorer longuement le pardon de Dieu sur le Mont Arafat, symbole de l'attente du jour du Jugement dernier.
Au coucher du soleil, les fidèles commenceront à affluer vers la vallée de Mouzdalifah, à quelques kilomètres de là, pour y passer la nuit.

Lundi, ils regagneront Mina pour immoler une bête, généralement un mouton, en souvenir du sacrifice que faillit accomplir Abraham en voulant tuer son fils sur ordre de Dieu. Ce rituel marque le début de la grande fête d'Al-Adha.

Les pèlerins passeront enfin deux autres journées à Mina pour le rite de la lapidation de Satan, marquant la volonté de renoncer au mal, dernier et plus dangereux rite du pèlerinage, théâtre les années passées de mouvements de foule meurtriers.

Pour prévenir de nouvelles bousculades, qui avaient fait 364 morts en 2006, 251 en 2004 et 1.426 en 1990, les autorités ont fait construire sur le site de lapidation des ponts à trois niveaux.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Dimanche 7 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par Muslim le 07/12/2008 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cet article.

Pourriez-vous cependant remplacer le nom que vous donnez à notre prophète (sws) par Mohammad, svp?

Car Mahomet est utilisé par les "ennemis" de Mohammad, qui signifie le contraire de Mohammad.

"Mahomet" signifie celui qui n'est pas loué par la négation "ma" qui précède.
Or "Mohammad" signifie celui qui est digne de louange.

Merci bien, et encore bravo pour vos articles qui nous informe réellement de ce qui se passe dans le monde actuel, et de toutes les horreurs malheureusement, commises par les pays dits "démocratiques".

2.Posté par hninou le 07/12/2008 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je rejoins muslim sur son commentaire, c vrai que même si l'article est bien écrit et pour une fois ne désinforme pas, ce serait b1 de changer mahomet qui a un sens péjoratif pour Mohammed (saw)
merci

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires