Politique Nationale/Internationale

Mojtahedzadeh: La Russie et la Chine n'adhéreront pas aux politiques de l'Occident contre l'Iran


Le docteur Pirouz Mojtahedzadeh, professeur à l'Université de Tarbiaté Modarres à Téhérab et président de la Fondation Euro-Suit de Londres croit que la Russie et la Chine n'aimeraient pas accepter les politiques de l'Occident contre l'Iran.


Farsnews
Jeudi 9 Novembre 2006




Dans un entretien exclusif avec le service politique de l'agence de presse iranienne FARS, M. Pirouz Mojtahedzadeh a estimé que l'indifférence de l'Occident aux lois et aux normes internationale dans son approche à l'égard du programme nucléaire iranien aurait des conséquences négatives dans les relations internationales. M. Mojtahedzadeh a déclaré que le fait que la Russie et la Chine ne sont pas prêts à coopérer dans ce domaine avec les Etats-Unis et leurs principaux alliés européens puise ses sources justement dans cette inquiétude partagée par beaucoup de pays. En effet, Moscou et Pékin ne voudraient pas que cette innovation politique proposée par les Etats-Unis soient appliquée dans les relations internationales, car cela priverait sans aucun doute les pays et les peuples moins forts de leurs droits reconnus par les normes et les lois internationales.
Evoquant la politique ambiguë de Washington vis-à-vis du programme nucléaire militaire de la Corée du Nord et le programme nucléaire civile de la République islamique d'Iran, Pirouz Mojtahedzadeh a déclaré que l'objectif de la Maison Blanche serait d'imposer les mêmes politiques coercitives à Téhéran, qu'elle avait déjà appliquées à l'encontre de Pyongyang. Or la comparaison entre les programmes nucléaires iranien et nord-coréen est inutile, car les activités nucléaires iraniennes n'ont aucune finalité militaire. L'Iran a annoncé expressément qu'il n'a aucune intention de se doter de la technologie nucléaire militaire, d'autant plus que les agents de l'Agence internationale de l'Energie atomique qui ont inspecté à plusieurs reprises les installations nucléaires iraniennes ont toujours confirmé que le programme nucléaire iranien n'a pas de caractère militaire.
Le président de la Fondation Euro-Suit de Londres estime que l'approche adoptée par Washington à l'égard du programme nucléaire iranien n'a aucun précédent sur la scène des relations internationales, et qu'il s'agit d'un exemple flagrant d'intervention dans les affaires d'un pays indépendant. Selon M. Pirouz Mojtahedzadeh, les Etats-Unis et leurs alliés pourraient vouloir imposer cette approche illégale non seulement à la République islamique d'Iran mais plus tard à tous les pays qui aspireraient à leur indépendance en matière de l'énergie nucléaire pour les usages pacifiques. Selon ce professeur d'université iranien, cette prise de position de la Maison Blanche va à l'encontre du droit international, de la paix mondiale et des principes du progrès et du développement pour l'humanité tout entière.
M. Mojtahedzadeh a évoqué ensuite le fait que la République islamique d'Iran est membre de l'Agence internationale de l'QQEnergie atomique et signataire du Traité de non prolifération nucléaire, TNP. Il a conseillé aux responsables politiques iraniens et aux membres du Madjlis islamique d'Iran de ne pas vouloir prendre une décision trop hâtive pour se retirer du TNP ou de l'Agence internationale de l'Energie atomique, car selon lui l'adhésion de l'Iran à l'AIEA et au TNP constitue, en fait, le point fort de la position de Téhéran dans son dossier nucléaire, permettant à Téhéran d'avoir une large marge de manœuvre dans ses négociations avec ses interlocuteurs internationaux.
En ce qui concerne une révision de la part de Téhéran dans ses relations avec les chancelleries européennes, Pirouz Mojtahedzadeh estime qu'une telle décision auraient des conséquences plutôt négative pour la République islamique d'Iran, en affirmant que pendant toute cette période de tension, Téhéran devrait s'efforcer de favoriser un climat moins tendu, ce qui serait parfaitement dans son intérêt, dans son affrontement diplomatique et politique avec une superpuissance mondiale qui jouit d'immense possibilité que lui offre ses vastes relations avec les autres grandes puissances mondiales. "Nous ne devons pas renoncer à ce jeu politique et à avancer nos pièces sur cet échiquier géopolitique. Il ne faut absolument pas tourner le dos à cette possibilité politique et diplomatique et laisser le champ d'action libre à nos adversaires. Par contre, nous devons nous efforcer à renforcer notre position dans ce domaine.", a déclaré M. Pirouz Mojtahedzadeh. Le président de la Fondation Euro-Suit à Londres a déclaré que jusqu'à présent, Téhéran a eu de grands acquis dans ce jeu politique, d'autant plus que la guerre du Liban et les aventurismes militaires des Etats-Unis et du régime sioniste dans la région ont renforcé, contradictoirement, la position régionale de la république islamique d'Iran. Les voix s'élèvent même à l'intérieur des Etats-Unis pour critiquer les politiques de l'administration Bush au Moyen-Orient. Mojtahedzadeh évoque que la presse américaine critique ouvertement le gouvernement de Bush, en estimant que l'administration américaine a perdu des batailles indirectes qu'elle avait lancées contre l'Iran, et qu'il faut surtout se méfier d'un affrontement direct contre la République islamique d'Iran. M. Pirouz Mojtahedzadeh estime que Téhéran doit s'efforcer de garder en main l'initiative dans ces jeux géopolitiques et géostratégiques, sans jamais tourner le dos aux possibilité que lui offre la diplomatie, pour ne pas laisser le champ d'activité libre à ses adversaires.


Jeudi 9 Novembre 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 09/11/2006 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERCI A VOUS LA RUSSIE ET LA CHINE DE DEFENDRE LE JUSTE( L IRAN) .

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires