Propagande médiatique, politique, idéologique

Milosevic et les médias : 7 questions gênantes


Pourquoi continuera-t-on à vous cacher ceci :


christian.mac1@free.fr
Lundi 13 Mars 2006

1. QU'IL MEURE !
« Ce serait mieux si Milosevic mourait en cellule, parce que si le procès suivait son cours, il pourrait bien n'être condamné que pour des charges mineures". »
James Gow, "expert en crimes de guerre" et partisan du Tribunal de La Haye, interview à Channel 4, 2004.
http://www.csotan.org/textes/texte.php?art_id=180&type=TPI

2. KUSTURICA
« I am a victim of a propaganda war », chante Emir Kusturica, le célèbre cinéaste né à Sarajevo, avec son groupe rock. Son film La vie est un miracle ridiculise les médias occidentaux sur la Bosnie. Mais dans ses interviews, il a aussi fait comprendre qu'il lui était impossible de dire la vérité.

3. PINTER
Harold Pinter, Prix Nobel de Littérature 2005 :
« La Cour US - OTAN qui juge Slobodan Milosevic a toujours été totalement illégitime. Impossible de la considérer comme un tribunal sérieux. La défense de Milosevic est puissante, convaincante et irréfutable. »
Pourquoi les médias ne nous parlaient-ils plus des audiences de ce procès ?

4. CRIMES SERBES
« Lorsque Milosevic a été mis au courant de crimes commis par des réservistes de la police, associés à la milice de Slobodan Medic 'Boca', il a été furieux. Il a demandé comment il se faisait que la milice des Scorpions avait pu être active au Kosovo, il a demandé que les coupables soient poursuivis et que cela ne se reproduise plus. »
Général Farkas, chef de la sécurité de l'Armée Yougoslave en 1999, témoignage à La Haye.

5. MITTERRAND - SARAJEVO
« Mr Boutros Ghali m'a informé il y a quelques jours que le projectile qui a frappé le marché de Markale à Sarajevo était un acte de provocation des Musulmans bosniaques. »
http://www.fantompowa.net/Flame/bosnia_sarajevo.htm

6. BEN LADEN CHEZ IZETBEGOVIC
"En novembre 94, je me trouvais avec un collègue du Spiegel, dans l'antichambre du bureau du président de Bosnie, Izetbegovic. Nous avons vu Osama bin Laden escorté entrer dans le bureau d'Izetbegovic."
Eve-Ann Prentice, journaliste du Guardian et du Times, spécialiste des Balkans. Le juge Robinson a immédiatement coupé ce témoignage, le déclarant "irrelevant". Que l'Occident ait utilisé des terroristes pour attiser la guerre civile en Yougoslavie, pas intéressant ?
http://www.slobodan-milosevic.org/

7. PLAN FER A CHEVAL :
Scharping, ministre allemand de la Guerre, 99 "(Nous craignions) un fléchissement du soutien des médias, annonciateur d'un retournement de l'opinion en faveur d'un arrêt de la campagne de bombardements de l'OTAN et de la reprise des négociations. Une catastrophe que mon collègue Joshka Fischer voulait à tout prix éviter."
C'est le moment d'annoncer une nouvelle sensationnelle : il disposait depuis quelques jours de la preuve écrite que Milosevic avait programmé pour le printemps un crime contre l'humanité de grande ampleur au Kosovo, justifiant a posteriori l'engagement préventif de la Bundeswehr. « Nous avons enfin la preuve que dès décembre 1998 un nettoyage systématique et l'expulsion des Kosovars albanais avaient été planifiées, une preuve en détail et qui nomme toutes les unités yougoslaves qui y participent. L'analyse fait apparaître une image effroyablement claire. J'ai décidé que le plan Fer à cheval soit rendu public demain ».
Deux ans plus tard, le 8 février 2001, la chaine ARD diffusera un documentaire exclusif : « Au commencement fut le mensonge ». Ce soir là, un million de téléspectateurs allemands médusés, apprirent ce qu'un petit nombre de personnes bien informées savaient déjà : il n'y avait jamais eu de plan Fer à cheval serbe, et des massacres avaient été inventés de toute pièce. Ils entendirent également l'ancien porte-parole de l'OTAN durant la guerre, le britannique Jamie Shea, adresser un vibrant (mais fort compromettant) hommage à l'éminente contribution des dirigeants allemands : « Non seulement le ministre Scharping, mais aussi le chancelier Schröder et le ministre Fischer furent un exemple grandiose de leaders politiques qui ne s'alignent pas sur l'opinion publique mais savent la modeler. En dépit de fâcheux dommages collatéraux et malgré la durée des bombardements, ils ont su maintenir le cap. Si nous avions perdu le soutien de l'opinion publique allemande, nous aurions aussi perdu celui des pays partenaires. ».

++++++++++

Voilà quelques exemples de médiamensonges parmi bien d'autres.
Des crimes ont certes été commis de tous côtés dans cette guerre. Il y a des reproches à formuler à Milosevic. Mais l'important, ici encore, n'est pas ce que les médias disent. C'est surtout ce qu'ils ne disent pas.
Si vous pensez que les médias vous ont parfois induit en erreur sur l'Irak, Israël, le Vietnam, et quelques autres guerres, mais que la Yougoslavie fut une exception, et que là, on vous a tout dit sans manipulation, alors ne cherchez plus, et dormez bien !
Par contre, si vous avez remarqué que toute guerre des grandes puissances a toujours été accompagnée d'une propagande de guerre et d'une désinformation, alors, recherchez ce qu'on vous a caché. Essayez de vous faire votre propre opinion, sans tabous.
Et, bien sûr, ne nous croyez pas sur parole. Pourquoi ne pas demander à votre journaliste habituel s'il est au courant de tout ceci, et s'il compte en informer son public ?

MICHEL COLLON
12 mars 2006-03-12


Lundi 13 Mars 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires