Palestine occupée

Miliband : "2009, année du changement au P-O"


« L'année 2009 sera celle du changement au niveau mondial et du Proche-Orient grâce à des élections dans des pays clés », a estimé le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband en visite à Beyrouth. Et d’ajouter, que « ce sera l'année du changement au niveau mondial avec un nouveau président américain, un nouveau gouvernement israélien, des élections au Liban et aussi en Iran ».
Arrivé mardi à Beyrouth, Miliband a rencontré le président libanais Michel Sleimane, avec qui il a discuté de l'importance de la stabilité du Liban après les élections législatives prévues pour le printemps 2009. « Le monde veut voir toutes les parties respecter le processus démocratique et s'assurer que la politique, et non pas la violence, sera la base des décisions concernant l'avenir du Liban », a souligné le ministre britannique.


Jeudi 20 Novembre 2008

Miliband : "2009, année du changement au P-O"

Ghada Houbalah


Miliband a tenu à préciser après la rencontre l'impact de la situation régionale sur la situation intérieure libanaise, assurant que tout le monde suivra avec grande attention les prochaines élections libanaises.Estimant que le Liban a toujours été la victime des conflits des autres, Miliband a apporté son appui à l'approche globale du président Souleimane concernant le processus de paix dans la région. Il a ajouté que la résolution 1701 n'a pas encore été appliquée et qu'il s'engage à la mettre en vigueur.
Pour ce qui est des relations syro-libanaises, Miliband a félicité la Syrie pour les « importantes décisions » qu’elle a prises au cours des douze derniers mois , les qualifiant de « positives ». Et d’ajouter, « La décision d'établir des relations diplomatiques et d'échanger des ambassadeurs entre Beyrouth et Damas est un important pas en avant et doit être reconnu comme tel ».

Ces positions à l'égard de la Syrie, Miliband les a réitérées lors de ses entretiens avec son homologue libanais, Fawzi Salloukh, et le chef du courant du Futur Saad Hariri.
Il a également exprimé sa satisfaction de venir à Beyrouth après l'élection du président libanais Michel Souleimane, indiquant que son pays cherche à faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient.
Un communiqué de l'ambassade britannique a indiqué que le but de la visite de Miliband est de développer des relations plus fortes avec cette région, sur la base de la confiance mutuelle et des intérêts communs.
Avant de se rendre au Liban, Miliband était en visite à Damas, où il s'est entretenu avec le président syrien Bachar el-Assad et des responsables syriens, et auprès desquels il a salué le rôle important de la Syrie pour instaurer la stabilité au Moyen-Orient:« La Syrie a l'opportunité de jouer un rôle constructif dans plusieurs aspects de la paix dans la région, a souligné » a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue syrien, Walid Muallem.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 20 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par Ramos le 20/11/2008 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, un proche orient qui aurat changé, avec des Pantins mis en place aux tetes des etats, qui pourraient effrayer israel, et surtout, la suite du genocide palestinien sans le moindre bronchement des marionettes.
Belle manoeuvre encore, Poubelle les gars comme ca.

2.Posté par Aigle le 20/11/2008 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore un p'tit CON qui vient dire aux aaaaaarrrraaaabes ce qu'il devraient faire .....Je lui propose d'allez faire de meme avec les sionistonazis ....Je vous parie son String qu'il recevra une menace de mort par le canal officiel et mediatique ...Eh BLAIR ...fais lui la lecon à ce p'tit mer....

3.Posté par Ramos le 20/11/2008 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je lui propose d'allez faire de meme avec les sionistonazis ....Je vous parie son String qu'il recevra une menace de mort par le canal officiel et mediatique ...Eh BLAIR ...fais lui la lecon à ce p'tit mer....

Il le ferat jamais, parait que tonton Rotschild a la caresse un peu ferme, avec ceux qui ne sont pas complaisants, envers les sionisme.

4.Posté par redk le 20/11/2008 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne lui ferons riens il es de la "famille", rappelons que David Miliband est le fils d’un des théoriciens majeurs de la pensée marxiste, Ralph Miliband, dont les parents, issus des rangs de la communauté juive polonaise, avaient quitté Varsovie dans l’entre-deux-guerres pour Bruxelles, puisà se fixer en mai 1940 à Londres.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires