PRESSE ET MEDIAS

Michel Collon lance un appel à nos lecteurs : « L'info gratuite a un prix ! »

INTERVIEW PAR GREGOIRE LALIEU


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Mercredi 14 Octobre 2009

Michel Collon lance un appel à nos lecteurs : « L'info gratuite a un prix ! »
Les lecteurs l'ont constaté, le site www.michelcollon.info a connu une « rentrée » en force : un dossier grippe à contre-courant, une couverture très complète sur le Honduras (contrastant avec le quasi-silence des grands médias), une interview sur l'Iran qu'on peut qualifier de « fondamentale » avec Mohamed Hassan et une riche moisson d'articles venus du monde entier (Palestine, Venezuela, Afrique...), des plumes illustres (Chomsky, Houtart, Boron...) et d'autres qu'on découvre. Manifestement, le site s'est renforcé...
Michel Collon.
Oui, grâce à la formation de cette équipe Investig'Action qui s'est transformée en une véritable petite rédaction, notre travail d'info a pu s'élargir et s'améliorer. D'ailleurs, le taux de visites quotidiennes ne cesse de grimper, il vient de franchir la barre des cinq mille par jour.

Tout va bien ?
Oui et non. D'un côté, on a progressé : un site relooké et plus agréable, une newsletter plus riche, plus lue, des articles qui nous permettent de bien intervenir sur l'actualité, par exemple lorsque j'ai pu parler à la télé (Ce soir ou jamais) sur Israël et le Moyen-Orient, diffusion très large du nouveau livre Les 7 Péchés d'Hugo Chavez, oui, on a eu quelques bons résultats. De l'autre, notre activité reste trop limitée. Pas de vidéo, pas assez de test-médias, plusieurs régions et thèmes importants trop peu couverts...

Par exemple ?
L'Afrique reste le parent pauvre de l'info, même sur Internet, c'est un scandale. Mais nous voudrions faire davantage aussi sur les questions sociales en Europe, sur le monde du travail, les attaques des multinationales contre la santé, l'éducation, la vie quotidienne. Et plusieurs projets dont nous rêvions il y a un an n'ont pu se réaliser.

Pourquoi ?
Par manque de forces. Une équipe bénévole s'est formée, mais nous rencontrons une contradiction : bien informer prend beaucoup de temps. Il faut lire et sélectionner parmi ce qu'on nous envoie, effectuer des recherches et des vérifications sérieuses, correspondre avec notre réseau d'auteurs, ainsi qu'avec les lecteurs, contacter ceux qui peuvent éclairer les thèmes brûlants de l'actualité, organiser les traductions... Et nous voulons réaliser davantage nos propres interviews, nos propres dossiers, des vidéos, et aussi financer une version espagnole du site pour que les Latinos sachent ce qui se passe sur les autres continents. Tout ça prend du temps. Il faut engager quelqu'un et donc payer un salaire mensuel. S'ajoutent les frais engagés pour le service technique, l'hébergement et la maintenance du site, sa sécurisation, sa qualité graphique (on va bientôt améliorer la Une).

Aïe ! www.michelcollon.info va devenir payant ?
Pas question. L'info doit rester accessible aux économiquement faibles, particulièrement dans le tiers monde.

Recourir à la pub, ce serait une solution ?
Pas question. Je sais que c'est la voie sur laquelle se sont engagés certains sites français Internet, qui se disent indépendants, mais en réalité n'osent pas déplaire aux annonceurs... Nous maintiendrons la gratuité et l'absence de pub. Mais, puisque s'informer a un prix, nous lançons un appel aux lecteurs : soyez à nos côtés en nous soutenant financièrement selon vos possibilités !

Les lecteurs de ce site ne sont pas forcément riches...
Nous comptons donc sur les petits ruisseaux qui, ensemble, forment les grandes rivières. Nous demandons à tous ceux qui le peuvent, de nous verser chaque mois une somme, même modeste. Vos virements mensuels nous permettront de compter sur un budget stable pour progresser. Evidemment, si vous avez dans vos connaissances un millionnaire, généreux mécène, c'est pas de refus !

Info payante alors ?
L'info gratuite n'existe pas. Même un « gratuit » ne vous informe pas gratuitement. En réalité, il vend votre temps de cerveau à des annonceurs. Et il vous attire avec des « infos » qui ne peuvent déplaire à ces annonceurs. Un quotidien qui se vend un euro, coûte en réalité deux ou trois euros à la production. Donc, lui aussi vous vend à des annonceurs. Pareil pour la télé.

Même la grande presse retourne à l'Internet payant : il y aura un site minimum pour attirer du monde, et l'info de qualité, plus pointue, sera payante...
« De qualité » entre guillemets. Ces derniers mois ont montré que les techniques de manipulation ne cessent de progresser. Hillary Clinton a reconnu que les Etats-Unis s'étaient engagés massivement pour « informer » contre l'Iran sur Internet et conditionner l'opinion. Gaza a montré, surtout dans la première phase, que les médias traditionnels tentaient toujours d'excuser Israël en cachant l'histoire de ce colonialisme. Les sourires et les beaux discours d’Obama ne sont absolument pas analysés pour ce qu'ils sont : un lifting de l'impérialisme US qui cherche des stratégies plus subtiles pour sa domination mondiale. Quand on nous parle de la « jungle » de Calais et des sans-papiers en général, on nous cache le fait que tous ces gens sont des victimes de nos multinationales européennes et US, lesquelles ont pillé et pillent leurs pays. Bref, la désinformation est quotidienne.
C'est pourquoi nous nous engageons, n'ayons pas peur de le dire, en faveur d'une autre conception de l'information. L'info n'est pas une pizza à consommer, c'est un droit à conquérir. Et rendre ce droit effectif et concret, ça demande un engagement. Notre équipe veut aider les gens, à travers tout ce que nous publions, nos bouquins, nos test-médias, nos formations au journalisme alternatif, afin de construire ensemble un mouvement citoyen pour libérer l'info. Pour que chacun soit vraiment informé sur les situations réelles et leurs causes, et puisse ainsi faire ses choix. Le droit à l'info, c'est la responsabilité de tous. Pour qu'il existe des médias alternatifs, il faut les faire vivre !

« Mouvement citoyen pour libérer l’information », ça paraît très ambitieux ! C'est possible ?
Les gens ressentent ce besoin. Selon un récent sondage mené aux USA par Pew Research, 63% estiment que leurs informations sont souvent non conformes à la réalité. En 1985, ils étaient seulement 34%. Ils se méfient de plus en plus, et à juste titre. Mais le problème est de passer de cette méfiance instinctive à une critique réfléchie. Savoir qui désinforme, comment, et quels intérêts sont cachés. Ce n'est possible que si vous avez accès à une info différente et fiable. Voilà le rôle de notre site et de notre équipe. Pour le réaliser, nous avons besoin du soutien de nos lecteurs.

Voici comment vous pouvez nous soutenir...


Mercredi 14 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par Habakuk le 14/10/2009 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est fait et vous avez eu un p'tit don. Les infos que vous nous apportez auraient mérité plus mais bon, la caisse est un peu vide... Mon compte paypal garde la mémoire des coordonnées et je pourrais toujours renouveler... si les choses ne s'empirent pas... Ce que j'aime le plus chez vous, Michel Collon, c'est votre rationalité convaincante et tranquille. Bonne chance à vous !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires