Géopolitique et stratégie

Mercenaires: Blackwater USA offre ses services en tant qu'armée privée



medium_contractors.jpgSautant au milieu d'un champ de mines politique, Blackwater USA offre maintenant ses services en tant qu'armée à louer afin de maintenir l'ordre dans les points chauds du globe.


Samedi 22 Avril 2006



Cofer Black, le vice-président de la société militaire privée de Caroline du Nord a déclaré à une conférence internationale à Amman en Jordanie que Blackwater était prête à aider à maintenir ou restaurer la paix - à un certain prix.

Un tel rôle serait l'équivalent d'un saut quantique pour Blackwater et soulève un grand nombre de questions. Jusqu'à date, la compagnie fondée il y a huit ans s'était confinée à l'entraînement de forces policières et de forces armées et à fournir des gardes de sécurité pour les gouvernements et clients privés. La nouvelle proposition de M. Black sous-entend que la compagnie prendrait un rôle d'armée privée.

"Nous ne coûtons pas cher et nous sommes rapides" aurait déclaré M. Black. "La question est: qui va nous laisser jouer dans leur équipe?". Contrairement aux armées nationales et multinationales qui tendent à être embourbées par des problèmes politiques et logistiques, M. Black affirme que Blackwater pourrait avoir une force de petite taille (de la taille d'une brigade), efficace, prête à intervenir dans les points chauds à quelques jours d'avis.

Les commentaires de M. Black furent rapportés par Defense News, l'éditeur militaire qui a parrainé la conférence, la Special Operations Forces Exhibition.

Chris Taylor, un vice-président au quartier général de Blackwater a confirmé les intentions de la compagnie.

"L'année dernière, nous avons réalisé que nous pourrions avoir un impact positif significatif avec une petite force professionnelle impliquée dans des opérations d'intervention et de maintien de la paix" aurait déclaré M. Taylor.

Blackwater n'est pas étrangère aux situations explosives. En tant que force sécuritaire escortant un convoi en Irak en 2004, la compagnie a attiré l'attention du monde entier lorsque quatre de ses employés furent tués, mutilés et pendus à la structure d'un pont à Falluja.

Blackwater, dont la plupart des employés sont des anciens membres d'unités d'élite de l'armée telles que les SEALs, protègent actuellement l'ambassadeur américain en Irak sous un contrat établi avec le département d'état.

La reconstruction de l'Irak a été bloquée par les activités d'insurgés affirme M. Taylor, et Blackwater aurait l'expertise requise pour écraser les attaques insurgées si le gouvernement irakien le demande.

"Nous ne pourrions pas être impliqués partout en Irak" affirme Taylor, "Mais nous pourrions sécuriser une région ou une ville".

Un autre endroit où Blackwater pourrait aider à restaurer l'ordre selon M. Taylor, est la région du Darfour au Soudan, où des millions de gens ont été déplacés ou tués par le désordre civil. La compagnie pourrait envoyer des troupes sous le contrôle des Nations Unies, L'OTAN ou l'Union Africaine déclare t-il.

MM. Taylor et Black affirment que la compagnie ne s'engagerait dans cette voie uniquement si le gouvernement américain l'approuve.

Peter Singer, un chercheur au Brookings Institute qui a rédigé un livre sur les compagnies militaires privées, affirme que le concept d'armées privées impliquées dans des opérations de contre-insurrection soulève une myriade de questions à propos des standards, règles d'engagement et de responsabilité.

"Peu importe comment vous le regardez, ceci devient une entité privée prenant des décisions de nature politique" déclare t-il.

"Ça devient risqué".

Source: home.hamptonroads.com - 30 Mar. 2006
Source de l'image: img42.photobucket.com


Samedi 22 Avril 2006

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires