Economie

Médias britanniques : les pays arabes du Golfe persique négocieraient l’abandon du dollar comme monnaie de paiement des échanges pétroliers



Mercredi 7 Octobre 2009

Médias britanniques : les pays arabes du Golfe persique négocieraient l’abandon du dollar comme monnaie de paiement des échanges pétroliers
Selon plusieurs médias britanniques, les pays arabes du Golfe persique négocieraient l’abandon du dollar comme monnaie de paiement des échanges pétroliers notamment avec la France.
C'est ce qu'avance notamment, mardi 6 octobre, le quotidien The Independent, selon qui les pays arabes du Golfe persique négocient actuellement un tel changement avec la Chine, la Russie, le Japon et la France.

Des réunions secrètes auraient été tenues par les ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales des différents pays pour réfléchir à une cotation du pétrole à travers un panier de monnaies incluant le yen, le yuan chinois, l'euro, l'or qui pourrait servir de monnaie de transition dans un premier temps et la future monnaie commune du Golfe persique, qui doit être lancée en 2010.

The Independent aurait eu confirmation de ces informations par des sources bancaires à Hong Kong.

Les analystes de Barclays Capital jugent " ce changement de monnaie de transaction possible".

En outre, le cours du brut se redressait mardi midi, à la mi-journée à Paris, le contrat sur la prochaine échéance (novembre) du baril WTI américain gagnait 1,20% à 71,25 dollars, quand le baril de Brent de Mer du Nord de même échéance perdait également 1,30% à 68,90 dollars.

Le dollar a repris sa marche vers le bas : il cote à cette heure 1,4733 dollar contre la monnaie unique européenne, alors qu'il était monté jusqu'à 1,4480 dollar vendredi midi. Mécaniquement, l'affaiblissement du dollar tend à renforcer le cours des produits qui sont libellés dans cette devise, comme le pétrole.

Source Irna

Monnaie : L'ONU souhaite une monnaie de réserve qui supprime le privilège des Etats-Unis

L'Organisation des Nations-unies appelle à une nouvelle monnaie mondiale de réserve qui supprimerait le "privilège" que tirent les Etats-Unis de la suprématie du dollar, a indiqué hier à Istanbul le sous-secrétaire général pour les Affaires économiques et sociales à l'Onu, le Chinois Sha Zukang, devant le Comité de développement du FMI. "Des progrès importants pour gérer les déséquilibres de l'économie mondiale peuvent être faits en réduisant le "privilège" du pays ayant la monnaie de réserve de maintenir des déficits extérieurs", a expliqué lundi ce représentant onusien. "C'est un moment approprié pour souligner qu'un tel système crée aussi une méthode plus équitable pour partager le seigneuriage qui découle du fait de fournir la liquidité mondiale", a-t-il ajouté.


Source: El Moudjahid/Algerie


Mercredi 7 Octobre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires