Proche et Moyen-Orient

Méchaal aux Britanniques: "pas moins d'un état de 1967 avec le retour des réfugiés"


Après bien d'entraves israéliennes, le chef du bureau politique du Hamas Khaled Méchaal a dit son mot, ou plutôt celui de la Palestine et des Palestiniens, au cœur de la capitale britannique, qui avait un peu moins d'un siècle plus tôt, décidé de destituer son peuple de son histoire, sa géographie et sa citoyenneté, en décrétant la promesse de Balfour.


Jeudi 23 Avril 2009

Méchaal aux Britanniques: "pas moins d'un état de 1967 avec le retour des réfugiés"
Leila Mazboudi


"Nous n'accepterons pas moins d'un état palestinien dans les frontières de 1967… et d'un droit de retour des réfugiés" a-t-il lancé aux élus du Conseil des communes dans un discours transmis sur vidéoconférence par satellite.

Méchaal a surtout insisté sur un rôle essentiel pour l'Europe pour faire pression sur l'entité sioniste, qu'il a accusée d'entraver les efforts de paix en refusant de respecter les résolutions onusiennes, et s'étonnant du fait que "les Européens savent tout et ne font rien".

Il faut dire qu'Israël a fait de son mieux pour saboter ce discours qui a été suggéré et organisé par la député britannique indépendante et ex-ministre du développement extérieur dans le gouvernement Blair, Claire Short, et qui a du affronter un tempête politique parmi ses collègues pro-sionistes.

Finalement ni le message de protestation dépêché par le ministère israélien des affaires étrangères à son homologue anglais, ni les accusations de l'ambassadeur israélien à Londres à Mme Short de vouloir " adresser une gifle aux Palestiniens modérés à la recherche d'une solution pacifique" n'y ont rien fait.

Une séance close a été consacrée mercredi soir, au dirigeant de la résistance palestinienne qui a fustigé les pressions exercées par la Communauté internationale contre les Arabes et les Palestiniens en particulier, alors que ce sont les Israéliens qui ont saboté toutes les projets de paix depuis la conférence de Madrid (début des années 90) jusqu'à nos jours": " la seule solution pour réaliser la paix dans la région est de faire pression sur Israël pour le contraindre à se retirer des territoires arabes occupés, et a cesser toutes les formes d'agressions, de colonisation et des mesures racistes" a-t-il déclaré.

Dans ce contexte, Méchaal a aussi dénoncé les ingérences étrangères exercées sur la réconciliation palestinienne, accusant une politique de deux poids et deux mesures, qui n'impose pas aux Israéliens les conditions qu'elle impose aux Palestiniens.

Le dirigeant du Hamas a demandé à la Communauté internationale de se comporter avec le peuple palestinien comme ayant "une cause nationale à travers laquelle il aspire à l'autodétermination et à la création d'un état indépendant, comme étant un peuple qui a une identité, une histoire et une terre".

Selon lui, l'une des grandes erreurs commises à l'encontre de la cause palestinienne est qu'elle a été traitée sur un angle sécuritaire, ce qui a transformé le Palestinien en victime qui croupit sous l'occupation, ou de l'avoir traité de point de vue humanitaire "comme si c'était un peuple sans identité, victime d'inondations, d'une catastrophe naturelle ou économique, comme s'il était un groupe de gens qui meurent de faim, et comme si la mission de la Communauté internationale se borne à tenir des conférences ou à fournir une assistance alimentaire".

Méchaal a également critiqué la persistance de la Communauté internationale à mettre sur le même pied d'égalité Palestiniens et Israéliens, leur incombant à eux deux la responsabilité de la plupart des erreurs commises à l'encontre de la cause palestinienne, " quoique la Communauté internationale, l'Europe et les Etats Unis savent très bien que le problème réside en Israël".


Le chef politique du Hamas a défendu son mouvement précisant que "c'est un mouvement de libération nationale qui veut accorder au peuple palestinien son droit à l'autodétermination et à vivre en liberté, sans occupation".

Il s'est particulièrement arrêté sur son droit de recourir à la résistance qui "est un droit légitime garanti par toutes les lois et législations internationales", précisant que c'est un moyen, et non un but pour réaliser l'objectif national": Si nous avions trouvé un autre moyen que la résistance, ça nous aurait suffi; mais le peuple palestinien a attendu longtemps, et il a trop compté sur les interventions internationales et régionales, mais hélas, elles ont toutes été en faveur d'Israël, voire impuissantes".


Concernant l'offensive menée par l'entité sioniste contre la Bande de Gaza, Méchaal a reproché à d'aucuns d'avoir blâmé les Palestiniens, en allusion aux tirs de roquettes, qui ne sont selon lui " qu'une riposte à l'occupation et à l'agression".

Sur le dossier de l'échange des prisonniers, il a accusé l'ex-Premier ministre israélien Ehud Olmert de l'avoir torpillé en n'acceptant en contre partie de la libération de Gilad Shalit que la restitution d'un nombre négligeable de détenus palestiniens dans les geôles israéliennes, ne dépassant pas les dix.

Se prononçant sur la réconciliation inter palestinienne, il a affirmé que "toutes les factions du peuple palestinien ne se mettront autour de la table des négociations que lorsqu'ils sentiront qu'il n'y a ni ingérences, ni conditions extérieures, et lorsque tous sentiront que personne n'ira chercher soutien auprès des forces extérieures".
( Arabs 48)

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 23 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Lionel le 23/04/2009 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'évolution du partage de la palestine se passe de commentaires...
Voir la carte : http://www.israel-stop.com/fr

2.Posté par Nicole le 23/04/2009 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est déjà beaucoup d'accepter de prendre 1967 comme repère. Israël a tellement abusé que même si c'est un voeu pieux, exiger que soient revues les conditions de sa création me semblerait un minimum. Cela étant, je remarque partout où je passe une image des sionistes plus que ternie, et je trouve ça très bien. La plainte de la Norvège, si elle aboutit peut changer la face des choses.

Et Mechaal a bien raison de rappeler que la résistance est un droit (pour moi, même un devoir) quand on est agressé, or la Palestine n'a cessé de l'être.

Etant occidentale, j'ai beaucoup de mal à me représenter l'Islam comme aussi violent que certains le décrivent. Dans mon immeuble il y a des musulmans, pas plus bruyants, pas plus violents que d'autres, aussi polis. Voilées pour les femmes, c'est leur droit et leur choix. Pour en revenir à la résistance et au Hamas, ces vidéos que j'ai déjà postées me semblent importantes. Je les remets pour ceux qui veulent se faire une idée :


3.Posté par mouemina le 23/04/2009 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voici un chef arabe digne , respectable et qui sait défendre sa cause avec peu de moyens , ainsi il aime sa terre et son peuple !! j'invite donc les autres chefs arabes de le prendre comme exemple et suivre sa stratégie pas coûteuse mais qui rapporte beaucoup,
du respect au minimum ...

Que Dieu vous vienne en aide et vous accorde la victoire In cha'Allah

4.Posté par merchaoui le 23/04/2009 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On commence toujours calomnier ceux qui résistent avec honneur aux invasions et parfois à les emprisonner. Ensuite, en cas d'impasse, on finit par avoir recours à eux. Voici des exemples: Mandela, Bourguiba, Mohamed V, Ben bella, hochi minh, chou en lai.
Maintenant il y a: Meschaal et le président de l'Iran malgré son excés verbal, quoique que le verbe est moins nocif que le phosphore blanc.

5.Posté par dik le 23/04/2009 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec toi, Merchaoui, sauf qu'il n'y a pas, àmon avis, excès verbal d'Ahmadinajed, mais seulement une certaine franchise loin du "politiquement correct" propre à la diplomatie occidentale. Quant à Meshaal, un grand bravo...d'être encore en vie !! Je ne souhaite à aucun pays du monde d'avoir Israël pour voisin !

6.Posté par Marie Adélaïde DUGLAN le 23/04/2009 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et bien si c'était pas très clair aujourd'hui nous sommes fixés!!!!

L'Europe a affichée OUVERTEMENT son soutient au Sionisme Raciste et nous allons tous la punir pour cette Grande HONTE qui fait des politiques et des états les complicices de crime de guerre, de pogrom, de génocide, de l'apartheid et la shoah sionisite.
L'Histoire de Gaza est loin d'être terminée ...

Aux ELECTIONS EUROPEENNES ; J'irais voter nul ou blanc ou m'abstiendrais tout simplement ...!!!
CAR ILS ONT TOUS LES SANG DU PEUPLE PALESTINIEN SUR LEURS MAINS.

Moi j'ai près de 80ans et UNE CONSCIENCE PROPRE et je ne voterais jamais pour des SALOPERIES !!!

Mais je lutterais jusqu'à mon dernier souffle contre la classe dirigeante et le classe politique française pro-sioniste...c'est eux les antisémites, c'est eux les négationnistes, c'est déjà eux les révisionnistes !

Par notre décision de vote aux européennes c'est le total des bulletins blancs, les nuls et les abstentions que nous allons compter!!! et là Nous allons bien voir si ils ont la Légitimité pour gouverner leur Europe;
LE GRAND CHATIMENT DE L' EUROPE EST EN MARCHE !!!

Cette toute petite bande de GAZA est devenue la plus Grande Epopée de toute résistances des temps modernes.

Madame Marie Adélaïde DUGLAN
marie.adelaide.duglan@hotmail.fr

7.Posté par airacomet le 23/04/2009 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet la résistance est un devoir. Mais les palestiniens ont fait le jeu d'Israel le jour où ils se sont divisés. Ce jour-là on a découvert que des deux côtés, que ce soit l'israélien ou le palestinien, la soif du pouvoir et la bêtise humaine étaient les plus grandes ennemies de la paix. Pendant ce temps-là, des enfants sont traumatisés et ne connaissent que la haine.

8.Posté par vcom le 24/04/2009 06:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas d'accord avec toi airacomet, quand on a un groupe intérieur qui spolie le pouvoir au compte des intérêts sioniste, aider et financé par eux pour essayer d'entraver les démarches de luttes de tout un peuple on n'a le choix que de le combattre.

Israël avec l'aide de la communauté international utilise autant des palestiniens cupides et assoiffé de pouvoir que le phosphore blanc, Hamas combat ces ennemis sur plusieurs fronts.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires