Conspiration

Massacre de Newtown : deux tireurs ? Regardez la tuerie d'Aurora



SOTT
Jeudi 20 Décembre 2012

Massacre de Newtown : deux tireurs ? Regardez la tuerie d'Aurora
Le 14 décembre, un autre « nerd surdoué », « renfermé sur lui-même » et « perturbé » se serait livré à un massacre aux États-Unis, tuant des dizaines de personnes - cette fois, de jeunes enfants pour la plupart - à l'École primaire Sandy Hook de Newtown, dans le Connecticut.

Le gouvernement US n'a pas perdu de temps à faire des allusions subtiles au « contrôle des armes à feu », ce qui risque de déclencher une rupture d'anévrisme chez les millions de malades du 2e amendement. [« Le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d'Amérique garantit pour tout citoyen américain le droit de porter des armes » - NdT] « Nous allons devoir nous rassembler pour prendre des mesures significatives pour empêcher que ne se reproduise une tragédie comme celle-là », a déclaré Obama peu après le massacre.

Dans leur énorme couverture médiatique de l'événement, marquée par l'émotionnel, aucun journaliste ne semble s'intéresser aux nombreuses questions restées sans réponse concernant l'avant-dernière tuerie de masse sur le sol américain, perpétrée par un autre « nerd surdoué », « renfermé sur lui-même » et « perturbé » - James Holmes - en juillet dernier dans un cinéma d'Aurora, dans le Colorado.

La courte vidéo qui suit, qui montre une interview du Chef de la police d'Aurora accompagné, dans le fond, d'un agent spécial du FBI au sourire suffisant, pose des questions embarrassantes qui nous éloignent du scénario du « tireur fou solitaire et d'une nation en deuil » qu'on sert ad nauseam à la population pour la « pacifier » à chaque fois que quelqu'un pète un câble aux États-Unis.

 

L'agent du FBI au sourire suffisant dans la vidéo ci-dessus s'appelle James F. Yacone. En 2011, le directeur du FBI Robert S. Mueller, III l'a nommé agent spécial chargé de la Division de Denver du FBI. Avant sa nomination à Denver, Yacone officiait comme chef de division au sein du Critical Incident Response Group (CIRG - unité chargée de la gestion des crises) ; sa fonction comprenait la supervision et la surveillance directes du programme stratégique national du FBI, de son programme de négociation en cas de crise, et de diverses stratégies mobiles et de réponses en cas de crise. Le CIRG est en essence la branche militaire du FBI, et il « s'efforce de résoudre avec succès les incidents critiques à travers le monde ».

James Yacone
Le choix de Yacone s'imposait comme naturel, étant donné son parcours. Il a servi 8 ans dans l'US Army, et c'est un « vétéran décoré de guerre ». Plus précisément, il a directement pris part à l'énorme de bain de sang d'inspiration US que fut la « Bataille de Mogadiscio » (1993), qui inspira le livre et le film de propagande Black Hawk Down [La chute du faucon noir (film) - NdT].

Une fois rentré chez lui, les mains couvertes de sang, M. Yacone a rejoint le FBI en 1995 et a d'abord été assigné à la Division de Philadelphie, où il s'est attaqué aux organisations violentes impliquées dans le trafic de stupéfiants, au crime organisé et à la fraude dans les établissement financiers. Au cours de ses fonctions au CIRG, M. Yacone a été promu agent spécial d'encadrement, et, plus tard, chef d'unité chargé de la gestion de nombreux incidents critiques et d'enquêtes d'envergure à travers le monde, dans le cadre de la lutte mondiale contre le terrorisme.

M. Yacone a servi comme agent spécial adjoint chargé de la National Security Branch de la Division de Richmond du FBI, de 2007 à 2009. En plus des programmes d'antiterrorisme, de contre-espionnage et de renseignement, il a également mis en place le nouveau procédé de renseignement du FBI, fondé sur l'évaluation des menaces terroristes, pour deux divisions de terrain du FBI.

Au final, qu'il s'agisse de boucs émissaires programmés mentalement ou du simple produit « naturel » d'une société très malade, le résultat de ces massacres qui sont devenus monnaie courante sur le sol US est que chacun se met à avoir peur de son voisin, et à le soupçonner d'être un « terroriste national » en puissance.

De même que des témoins oculaires ont rapporté qu'un deuxième individu avait participé à la fusillade du cinéma d'Aurora, et que trois tireurs (ou plus) avaient pris part à la tuerie de Fort Worth, plusieurs témoignages font état d'au moins deux tireurs à Newtown.

L'extrait qui suit provient de transmissions radio live de la police locale et des pompiers durant le massacre. Remarquez qu'à 57 secondes, un officier de police rapporte qu'un« instituteur a vu deux tireurs passer en courant devant le gymnase. »


Sans surprise, un deuxième homme en tenue de camouflage a été appréhendé par la police dans les bois environnants, avant d'être menotté et embarqué dans une voiture de patrouille, tandis qu'il hurlait à tue-tête : « Ce n'est pas moi. »

ABC News, 14 décembre 2012

[...] Deux tireurs sont impliqués dans le massacre, ce qui a poussé la ville de Newtown à faire fermer toutes les écoles de la ville et à poster des unités d'intervention devant l'école, ont déclaré les autorités aujourd'hui.

L'un des tireurs est mort, et une chasse à l'homme a été déclenchée pour retrouver un second tireur. La police fouille les voitures. L'un des tireurs a été décrit comme un homme de 24 ans muni de 4 armes et portant un gilet pare-balles, ont déclaré des sources à ABC News.

© SOTT.net
Communiqué d'ABC News rapportant qu'une chasse à l'homme est en cours pour retrouver le deuxième tireur – AVANT qu'ils ne changent leur version. Souvenez-vous : le premier tireur était censé être déjà mort lorsque la police est arrivée, donc il est impossible qu'ils aient « confondu » ce deuxième tireur avec l'autre.
Et puis, un peu plus tard...
ZeroHedge, 14 décembre 2012

[...]Un deuxième suspect, un homme de 24 ans portant un gilet pare-balles et 4 armes, a été appréhendé et placé en détention.




© SOTT.net
Le communiqué de ZeroHedge avant qu'il ne soit lui aussi « rectifié » : « […] Le tireur, décrit par CBS comme un homme de 20 ans résidant dans le New Jersey, est mort, selon les rapports. Un deuxième suspect, un homme de 24 ans portant un gilet pare-balles et 4 armes, a été appréhendé et placé en détention. […]. »
De nombreux témoignages oculaires confirment que ce deuxième homme a été menotté et embarqué dans une voiture de patrouille. On nous dit que l'autre tireur s'appelle Adam Lanza et qu'il a peut-être (ou peut-être pas) tué sa mère avant de se rendre à Sandy Hook, son ancienne école primaire. Ce tireur étant « masqué », il n'existe pour le moment aucune preuve de la présence de ce jeune de 20 ans sur les lieux.

La police a également déclaré à la presse qu'elle recherchait un van rouge ou marron à la vitre arrière explosée, ce qui suggère à nouveau que plus d'une personne était impliquée.

© SOTT.net
La fusillade semble avoir été très brève. Elle a commencé à 9h40 EST, la police a reçu un appel d'urgence une minute plus tard et le temps qu'elle arrive sur les lieux, la fusillade avait pris fin et le prétendu tireur solitaire gisait mort, avec deux armes de poing à côté de lui. Une troisième arme, un fusil de calibre .233, vraisemblablement l'arme la plus puissante du prétendu tireur solitaire, "a été retrouvée à l'arrière d'une voiture. ."

Ce qui, de toute évidence, n'a absolument aucun sens, donc aujourd'hui, l'attirail du tireur solitaire a été portée à 7 armes.

Le temps de réaction moyen de la police du sud du Connecticut est de deux à trois minutes, donc on nous demande de croire que durant cette courte période de temps, un « autiste » de 20 ans a tiré au moins 100 balles avec deux armes de poing et a réussi à tuer 28 personnes avec. Le lieutenant Paul Vance, de la Police d'État du Connecticut, a d'ailleurs déclaré que ses officiers étaient arrivés immédiatement sur les lieux, avaient immédiatement pénétré dans l'école, l'avaient fouillée de fond en comble et avaient trouvé Lanza mort, ce qui signifie que le responsable de cette opération, quel qu'il soit, disposait effectivement de très peu de temps.

Nul doute que d'ici demain, l'histoire aura à nouveau « évolué ».

Entretemps, les médias ont placé le contrôle des armes en haut de la liste des priorités du gouvernement. Certes, le contrôle des armes est sans doute un problème annexe ici, mais il y a eu littéralement des dizaines de fusillades similaires sur le sol US au cours de ces 25 dernières années, et pourtant, aucune loi contrôlant la disponibilité et l'usage des armes n'a jamais été votée. Au contraire, les ventes d'armes montent en général en flèche à chaque fois que quelqu'un « pète un câble » aux US.

S'il y a un but caché ici, il pourrait bien inclure la création d'une situation où un gros pourcentage des citoyens US seront armés jusqu'aux dents, et alors là - et SEULEMENT là - le gouvernement tentera de les leur reprendre, convaincu qu'une portion honorable de ces citoyens armés résistera, avec les conséquences que l'on peut prévoir.

Conjectures mises à part : quiconque (ayant une conscience) sera profondément troublé à la pensée que 20 petits gosses ont été massacrés de cette façon deux semaines avant Noël. Quelques minutes avant que leur(s) meurtrier(s) n'ai(en)t forcé l'entrée de leur école, ces 20 enfants se trouvaient tous, très certainement, dans cet état d'excitation que les gosses connaissent à l'approche des vacances. Mais aujourd'hui, non seulement ils ne fêteront jamais Noël, mais leurs familles aussi ont été détruites.

Cet événement vient marquer d'une croix noire maléfique notre société « moderne », une société qui tire toute sa « moralité » de la vision nihiliste du psychopathe ; en outre, en venant s'ajouter à la liste déjà longue de croix noires, il n'augure rien de bon pour les psychopathes de cette ère et les société ponérisées qu'ils ont engendrées.

http://fr.sott.net/article/12004-Massacre-de-Newtown-deux-tireurs-Regardez-la-tuerie-d-Aurora


Jeudi 20 Décembre 2012


Commentaires

1.Posté par serge le 25/12/2012 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c' est dans une école catholique que le tireur à tuer.

2.Posté par ab le 29/12/2012 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne vois pas pourquoi "quiconque ayant une conscience"?

Je suis saturé de tous ces meurtres, ce n'est pas que cela m'indiffère mais il y a tous les jours depuis des années des massacres bien pire sans que cela n'empêche les personnes "ayant une conscience" de dormir.


Par contre, je n'ai pas cru une seule seconde à l'émotion vraie d'obama qui verse une larme. Ce genre de gars assassine tous les jours, il ne ressent rien. Surtout aux usa, ce n'est qu'une machine médiatique.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves
21/08/2014

Propagande islamophobe

Hicham Hamza
21/08/2014

Racisme anti-Roms : La nausée

Gilles Devers



Commentaires