Diplomatie et relation internationale

Maroc-UA : Le bloc francophone sur la dérive… un radeau de la méduse en vue


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 01:22 MACRON OU LE DILEMME DU SAHARA



Boujemaa Kharraj
Mardi 31 Janvier 2017

Lorsque la gouvernance relève de la culture raciste, qui hait les Sahraouis même unionistes car ils sont de droit et de valeurs identitaires et universelles, mène une diplomatie, il faut bien s’&attendre à un comportement suicidaire
La décadence de cette culture de privilège entraîne une résurgence des valeurs incarnées par l’obsession: la haine dans toute sa gamme de maladie, la désignation de se venger de ceux qui bloquent l’expansionnisme exploitant leurs richesses… la diplomatie marocaine est enfin prête à faire n'importe quoi pour sauver le statut quo en revenant sur ses pas vers l’Afrique sans conditions, pour « rendre sa grandeur à un Maroc qui n’a jamais de pouvoir sur les Sahraouis si ce n’est quelques familles en leurs noms personnelles.
Le Maroc donc vit les conséquences négatives de son style assez délinquant dans son esprit malin et son mode snobe.
L’endiguement institutionnalisé par des élections chapeautées par l’approche sécuritaire mènent à son auto destruction, lorsque la haine finit en quelque sorte par devenir partie des globules dans le sang qui coulent dans les veines du corps diplomatique et de gouvernance…
Le Maroc risque donc d’être ouvertement un représentant de colonialiste sous entendu au nom de la francophonie (28 Etats soutenant le retour du Maroc avant le discours royal au Sénégal…) surtout que l’Afrique est aujourd’hui un partie prenante de tout projet des pays avancés.
Voila donc la grande peur de la France : cinq fois le capital brut du Maroc risque de ne plus connaitre la route vers la France. Notons que bientôt le CFA monnaies impérialiste connaîtra le musée africain des temps difficiles d’esclavagisme pourtant sous la couleur d’un certain socialisme à la française devenu assez sioniste !
Sinon, le Maroc devrait préparer soigneusement le drapeau de la RASD sur la table des conférences et activités ayant rapport avec l’Union Africaine sauf si la rancune et la maladie demeure incurable dans le cœur de la gouvernance et la diplomatie marocaine !
Bref, dans tous les cas et l’Afrique du nord comme le reste africain non francophone a connu ses amis depuis les temps difficiles de l’après Mouammar El Kadhafi qui voulait fonder une monnaie en or pour l’U.A.
Rappelons l’ingratitude française depuis N. Sarkozy !
A ce niveau, il est nécessaire de rappeler que les USA et les Russes ont bien classés les états hypocrites et semblent vouloir travailler en semble. Dans ce sens déjà la Russie marque ses premiers préparatifs pour mettre ses pieds en Libye en coordination avec le Général Haftar et l’Algérie…
Conseil aux marocains : la tempête du Sahara n’est pas le faux printemps de Bernard Henri Lévi… C’est pourquoi feu Hassan avait mérité d’être médaillé par De Gaule. La neutralité oblige !


Mardi 31 Janvier 2017


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires