FRANCE

Marine : la “Capitaine” de la Garde de Fer française


D’ici cet été, une nuit des longs couteaux s’abattra sur la droite française en vue d’une refondation radicale autour d'une Garde de Fer commandée par une Capitaine qui n’a pas fini d’étonner par une légèreté incompatible avec la dangerosité de son mouvement pour tout système démocratique..


Cide
Jeudi 3 Mai 2012

Marine : la “Capitaine” de la Garde de Fer  française
Avec beaucoup de succès, du moins jusqu’à présent, Marine Le Pen mène à bien son bout de chemin. De son intronisation à la tête de son parti politique à sa place de “troisième homme” dans l’élection présidentielle, Marine, comme elle s’appelle désormais, s’est durablement installée dans le paysage politique français. De ce fait, elle ne laisse plus personne indifférent. Elle fait vibrer ses partisans comme elle fait trembler ses détracteurs. Elle mène la danse démocratique et impose son empreinte sur le débat politique. Et, incontestablement, un vent nouveau souffle sur la patrie jacobine. Un ciel bleu marine semble, en effet, remplacer le ciel bleu azure du Sud de la France.

Alors, suite à l’incursion brutale de cet ovni dans le paysage politique française, les questionnements et les interrogations fusent de partout. Ce mouvement est-il fasciste? Est-il d’extrême droite ou est-il tout simplement une de ces nouvelles droites populistes qui polluent partout en Europe actuellement comme le Parti de la liberté de Wilderz en Hollande, l’UDC de Fraysinger en Suisse ou La ligue du nord de en Italie?

En réalité le Front national de Marine continue d’avoir beaucoup de points communs avec des partis fascistes traditionnels ou historiques. A savoir l’engouement qu’il suscite en temps de crise dans les franges les plus fragiles de la société : les jeunes, les ouvriers ainsi que les personnes âgées. On peut dire autant de son nationalisme protecteur de l’identité national qu’il prône par opposition à un communisme cosmopolite supposé, lui, menaçant et rival. De même la figure de l’ennemi ethnique et/ou religieux d’antan est présente et d‘une façon capitale permettant ainsi de fidéliser une clientèle à la fois simple et radicale ; jadis ce fut le judéo-bolchevique, aujourd’hui c’est l’arabo-musulman.
Seulement, il y a bel et bien une spécificité propre au Front national de Marine, et celle-ci se relève clairement dans l’approche politique qu’elle a insufflée à son mouvement qu’elle veut indifférent de celui de son prédécesseur de Père. Approche qu’elle a voulue notamment intimiste, intense et totale.
Et cela se relève particulièrement dans sa volonté manifeste de prendre en charge la disponibilité politique d’une population décrite comme étant méprisée par des élites supposées, elles, traitres à la patrie et taxées de tous les maux dont elle souffre cette population infantilisée et aveuglée par la promesse d’un lendemain meilleur obtenu, jura-t-on, par des méthodes de lutte contemporaines et civilisées.

Or, cette spécificité détaillée en amont a pour mérite de nous rappeler un autre mouvement d’extrême droite européenne, celui de la Garde de Fer roumaine de Corneliu Codreanu dit le Capitaine. En fait, le Rassemblement Bleu Marine qui, dit-on, s’apprête à se lancer dans la campagne législative de juin n’est rien d’autre qu’une Légion de Jeanne d’Arc copiée et inspirée de celle de l’Archange Michel créée par Codreanu.

En effet, du culte de la personnalité à la mobilisation de la jeunesse et surtout des ruraux opposés aux urbains en passant par l’appropriation du travail et des travailleurs magnifiés par rapport aux assistés et tricheurs, la nouvelle Légion mariniste est la digne héritière de sa sœur ainée la Garde de Fer roumaine.
Mais en réalité, en culte de la personnalité, Marine a de loin dépassé Codreanu, car elle est, depuis Hitler, le seul chef de parti qui a donné son nom à son propre mouvement politique.
En somme, la crise de la paysannerie française associée à la crise économique mondiale vécues actuellement, créent en France un terreau comparable à celui sur lequel le Capitaine Codreanu a fait jadis son succès en Roumanie. C’est le même terreau qui, vraisemblablement, fera aussi la réussite de la Capitaine Marine.

Dès lors, d’ici cet été, une nuit des longs couteaux s’abattra sur la droite française en vue d’une refondation radicale autour de cette Garde de Fer commandée par une Capitaine qui n’a pas fini d’étonner par une légèreté incompatible avec la dangerosité de son mouvement pour tout système démocratique


Jeudi 3 Mai 2012


Commentaires

1.Posté par horus le 04/05/2012 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le systéme démocratique n'est utile que pour l'oligarchie financière qui sait désigner le candidat qui lui convient. Sarkozy ou Hollande sont les deux marionettes du système au service du mondialisme.
La focalisation sur Marine le Pen me parait dérisoire .Au moins vous êtes d'accord avec les sionistes concernant l'antifascisme et les méchants européens qui ont menacé leur hégémonie.Tous dangereux ces Corneliu Codreanu .Heureusement qu'un gouvernement de droite dure ( le roi Carol de Roumanie regnante )l'a fait assassiné par ses sbires policiers.Cet article relève de l'enfumage au chantage de l'antifascisme pour faire peur au bobo de droire et de gauche

2.Posté par horus le 05/05/2012 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

- "Dans un système démocratique, les élections générales sont un instrument tout à fait efficace pour garantir le maintien d’une fraction importante d’individus stupides parmi les puissants. Un pourcentage très élevé des électeurs est composé d’individus stupides et les élections leur offrent à tous à la fois une occasion formidable de nuire à tous les autres sans rien y gagner." (Les Lois fondamentales de la stupidité humaine (site le clan des vénitiens)

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires