Opinion

Manouchehr Mottaki : la vente des armes des USA, constitue un exemple d'aventurisme


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 25 Juin 2014 - 09:32 LES PROPOS SUR LA FEMME DE BENKIRANE

Vendredi 20 Juin 2014 - 08:17 MANIFESTE DU PARTI OUVRIER (2)



Irna
Mercredi 1 Août 2007

 Manouchehr Mottaki : la vente des armes des USA, constitue un exemple d'aventurisme
Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré mardi que la décision américaine de vente d’armes pour plusieurs milliards de dollars des bras dans la région du golfe persique est un exemple d'aventurisme.

"Washington a pris cette décision dans le seul but de sauver les compagnies américaines de fabrication d’armes de la faillite" a déclaré Manouchehr Mottaki en réaction aux déclarations récentes de la secrétaire d'état américaine Condoleezza Rice.


"L'objectif" des Etats-Unis est "d'empêcher que les fabricants d'armes américains ne fassent faillite", a-t-il poursuivi.


L'Iran a dénoncé aujourd’hui mardi 31 juillet comme "dangereux et inutiles" les projets de contrats géants d'armement annoncés par les Etats-Unis à leurs alliés au Moyen-Orient pour répondre à l'influence "négatives" des rivaux de Washington.


Le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki a déclaré que "les efforts américains pour vendre des milliards de dollars d'armes et pour propager des scénarios montés de toutes pièces dans la région sont improductifs".


L’initiative des Etats-Unis qui doivent fournir plusieurs dizaines de milliards de dollars d'armement à leurs alliés du Moyen-Orient est également ne initiative que l'Iran juge inutile et que la Syrie interprète comme une escalade militaire.


"Les hommes politiques à la Maison Blanche, dont certains sont actionnaires de gros fabricants d'armes, tentent d'abuser de leur position afin de créer une atmosphère psychologique susceptible de les aider à réaliser d'énormes profits" a poursuivi Manouchehr Mottaki.


Ces projets prévoient la fourniture d'armements pour 13 milliards de dollars à l'Egypte, 30 milliards à Israël et 20 milliards à l'Arabie saoudite. D'autres pays du Golfe pourraient profiter de telles livraisons.


Son homologue syrien Walid Mouallem a qualifié cette décision de projet "dangereux".

"Celui qui veut faire la paix ne commence pas par une initiative d'armement dangereuse dans la région", a déclaré Walid Mouallem.


A Gaza, le Hamas a aussi critiqué la tournée de Condoleeza Rice attendue mercredi et jeudi en Israël et en Cisjordanie.


Un des chefs de ce parti, Mahmoud Zahar, l'a qualifiée de "perte de temps".

"Nous ne pensons pas que ces réunions servent l'intérêt des Palestiniens, comme l'ont prouvé nos expériences passées", a dit l'ancien ministre palestinien des Affaires étrangères, soulignant que le peuple palestinien est "la seule victime de cette perte de temps".




Mercredi 1 Août 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves

VIDEO
Jérémy Lehut | 10/12/2014 | 6491 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
1 sur 181


Commentaires