Croyances et société

Malformations congénitales et fécondation in vitro


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 15 Avril 2014 - 08:46 Efficacité des vaccins: stop au simplisme!



JD Heyes
Samedi 28 Avril 2012

Malformations congénitales et fécondation in vitro


Natural News, JD Heyes, 25 avril 2012


      Les techniques de pointe font le plus souvent des merveilles, mais parfois, faire les choses à l’ancienne n'est pas seulement mieux, c'est aussi plus sûr.


      À savoir, une nouvelle étude a constaté que les bébés conçus par fécondation in vitro (FIV), l’ovule de la mère étant fécondé à l'extérieur de son corps puis réimplanté, ont plus de risques d’avoir des malformations congénitales.


      Selon une méta-analyse de Zhibin Hu à la faculté de médecine de Nanjing, en Chine, les bébés conçus de cette façon, ou par injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI), dans laquelle un seul spermatozoïde est injecté [in vitro] directement dans l'ovule, ont environ un tiers, soit 37 pour cent, de probabilité en plus de naître avec des problèmes ou des malformations.


      Les chercheurs, dont les conclusions ont été publiées dans la revue Fertility and Sterility, ont été incapables de découvrir une raison logique faisant que la technique paraît créer des cas en plus de malformations congénitales, ou même si la technique en était responsable.


      Pourtant, en examinant 46 organismes distincts de recherche sur la FIV, qui sont accessibles aux femmes depuis plus de 30 ans et qui ont souvent fait l'objet d’études, il a été découvert qu’en matière d’avoir des bébés « normaux », remplacer le processus de la maternité naturelle par un moyen technique produit plus d'enfants avec des problèmes physiques et mentaux et des limitations.


      « Les enfants conçus par FIV ou ICSI ont un risque sensiblement plus grand de malformations congénitales, et il n'y a pas de différence entre les enfants conçus par FIV ou par ICSI », a écrit l'équipe, en examinant les données concernant plus de 124.000 enfants nés grâce à l'insémination artificielle.


      Reuters a rapporté que, selon le Centers for Disease Control (CDC), c’est comparable aux trois enfants sur cent qui naissent en Zunie avec des malformations congénitales graves, comme un membre difforme ou un organe mal formé.



La technique semble être responsable... mais pourquoi ?


      En revoyant les statistiques, une augmentation de 37 pour cent ferait passer le taux en Zunie à quatre enfants sur cent nés avec un défaut quelconque.


      William Buckett, professeur à l'université McGill, sans lien avec l'équipe de recherche de M. Hu, a déclaré « (Le rapport) confirme ce que la plupart des gens ont de toute façon accepté, que, oui, il y a plus de risques de malformation congénitale avec la technique de reproduction assistée. »


      Les auteurs de l'étude ont dit que les malformations congénitales chez les enfants conçus par FIV ou ICSI touchent une série de fonctions corporelles et de systèmes, incluant des malformations musculo-squelettiques, des organes génitaux, et du système digestif et neurologique.


      Cela dit, l'équipe de recherche a été incapable de dire pourquoi la technique semble liée à des anomalies congénitales.


      Selon une théorie, il est possible que les gens qui ont du mal à concevoir naturellement et tentent des traitements de fertilité, aient en quelque sorte, de toute façon, un plus grand risque d'avoir des enfants atteints de malformations congénitales.


      Selon une autre école de pensée, la manipulation grossière des embryons au cours du processus concret de fécondation, ou les médicaments impliqués dans les traitements de fertilité, ou les deux, sont peut-être fautifs.


      Selon une autre théorie de Buckett, cela se passe comme si les anomalies congénitales paraissaient plus fréquentes chez les enfants conçus hors de l'utérus, parce qu’ils sont suivis de plus près par le personnel médical et les chercheurs :

      « Les couples dont les bébés sont nés grâce à la FIV sont suivis de plus près, et de subtiles anomalies ont donc pu être détectées, qui autrement, auraient pu ne pas être détectées. »


      Y a-t-il quelque chose que les parents qui utilisent la FIV puissent faire pour réduire le risque d'avoir un enfant avec une malformation congénitale ?


      Hu dit non, mais c'est parce que d'autres études sont nécessaires.


      « Il est vraiment trop tôt pour trouver des moyens de réduire les risques, puisque leurs causes sont largement méconnues », a-t-il déclaré à Reuters dans un courriel.



Élévation du risque de cancer ovarien


      Les parents désespérés de ne pas avoir d’enfants et qui n'ont pas d'autre moyen de concevoir, peuvent trouver le risque acceptable.


      Mais il y a d'autres soucis concernant la FIV : la probabilité plus grande de développer un cancer de l'ovaire pour les femmes qui conçoivent ainsi.


      Une équipe de chercheurs de l'Institut du cancer néerlandais a étudié les données de femmes qui avaient reçu au moins une forme de traitement de fertilité, et 6.000 femmes qui n'avaient subi aucun traitement de FIV. Sur les 61 femmes qui ont développé des tumeurs ovariennes malignes, 31 avaient un cas limite de cancer de l'ovaire et 30 avaient un cancer invasif.


      Certains scientifiques ont écarté ces chiffres comme non significatifs statistiquement. Néanmoins, les « données montrent clairement que la stimulation ovarienne de la FIV est associée à un risque accru de cas limite de tumeurs de l'ovaire, et ce risque reste élevé plus de 15 ans après le premier cycle de traitement », a déclaré la chercheuse principale, Flora van Leeuwen.


      Les risques sont encore plus élevés lorsque l'insémination artificielle débouche sur plusieurs bébés.



Les sources de cet article comprennent :
- www.reuters.com/article/2012/04/20/us-ivf-idUSBRE83J03M20120420
- www.msnbc.msn.com
- www.dailymail.co.uk



Original : www.naturalnews.com/035676_birth_defects_IVF_babies.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Samedi 28 Avril 2012


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves

VIDEO
Hicham Hamza | 01/04/2014 | 3521 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 158


Commentaires