MONDE

Mahmoud Ahmadinejad présente ses condoléances après le crash d'un avion de ligne iranien


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



Jeudi 16 Juillet 2009

Mahmoud Ahmadinejad présente ses condoléances après le crash d'un avion de ligne iranien
Le président iranien a publié un message à l'adresse des familles des victimes du crash d'un avion de la compagnie aérienne Caspian Airlines, une filiale de la compagnie nationale Iran Air créée en 1993, qui relie Téhéran-Erevan.
Le président iranien a présenté ses condoléances, à l'occasion de ce tragique accident et a demandé au ministre iranien du Transport et aux responsables concernés d'examiner, le plus rapidement possible, l'accident et de présenter les conclusions de leur enquête à ce propos.

Un Tupolev de la compagnie iranienne Caspian Airlines a pris feu mercredi peu après son décollage de Téhéran pour Erevan, capitale de l'Arménie, et s'est écrasé dans un champ du nord-ouest de l'Iran, entraînant la mort de ses 168 occupants.

Provoquée par un problème technique, selon les autorités, cette catastrophe, qui s'est produite non loin de la ville de Qazvin, 150 kilomètres au nord de Téhéran, est la plus meurtrière pour l'aviation civile iranienne depuis six ans.

Parmi les victimes figureraient huit sportifs de l'équipe junior iranienne de judo et deux de leurs entraîneurs, un ancien député représentant la minorité arménienne d'Iran, l'épouse du chef de la mission diplomatique géorgienne à Téhéran et un diplomate de l'ambassade de Géorgie à Erevan.

Les 15 membres d'équipage, de 20 à 25 ressortissants arméniens et deux enfants sont également au nombre des victimes.

Le Tu-154 de fabrication russe avait décollé depuis 16 minutes de l'aéroport lorsque son réacteur gauche a pris feu et il s'est écrasé en tentant un atterrissage d'urgence peu avant midi locale (07h30 GMT), à en croire témoins, responsables et médias locaux.

L'appareil s'est désintégré au contact au sol où il a continué de brûler et les corps des victimes ont été complètement calcinés.

La totalité des 168 passagers à bord de l'avion iranien ont été tués

Un porte-parole de l'organisation iranienne d'aviation a confirmé la mort de la totalité des 168 personnes à bord de l'avion de ligne faisant la navette entre Téhéran et Erevan, en Arménie mercredi.
Reza Jafarzadeh a précisé que le nombre de victimes inclus les 15 membres d'équipage, qui étaient tous Iraniens.

Selon le porte parole, le Tupolev-154 de fabrication russe avait décollé depuis 16 minutes de l'aéroport lorsque son réacteur gauche a pris feu et il s'est écrasé en tentant un atterrissage d'urgence peu avant midi locale (07h30 GMT).

L'appareil s'est désintégré au contact au sol où il a continué de brûler et les corps des victimes ont été complètement calcinés.

Plusieurs médias iraniens ont affirmé que le pilote n'avait signalé aucune avarie avant l'accident. « Pour le moment, les "boîtes noires" de l'appareil - enregistreurs des conversations du cockpit et paramètres de vol - n'ont pas été retrouvées » a déclaré Reza Jafarzadeh.

Provoquée par un problème technique, selon les autorités, cette catastrophe, qui s'est produite non loin de la ville de Qazvin, 150 kilomètres au nord de Téhéran, est la plus meurtrière pour l'aviation civile iranienne depuis six ans.

Parmi les victimes figureraient huit sportifs de l'équipe junior iranienne de judo et deux de leurs entraîneurs, un ancien député représentant la minorité arménienne d'Iran, l'épouse du chef de la mission diplomatique géorgienne à Téhéran et un diplomate de l'ambassade de Géorgie à Erevan.

Le chef de police de Qazvin, le colonel Masoud Jafari-Nasab a déclaré à l’IRNA que l'avion a été complètement détruit après s'être écrasé près de Jannat-Abad. Il a ajouté qu'une équipe d'experts a été immédiatement envoyée sur la scène de l'accident pour tenter d’expliquer les causes de l'accident.

Selon les spécialistes, l'Iran, soumis à des sanctions occidentales portant notamment sur les pièces détachées d'avion, connaît des problèmes de sécurité aérienne avec ses appareils russes de substitution. Depuis 2002, il s'agit du troisième Tu-154 à s'écraser en Iran.

Caspian Airlines ne possède que des Tupolev et assure des liaisons intérieures entre villes iraniennes ainsi que des vols vers l'Arménie, l'Ukraine et les Emirats arabes unis.


http://www2.irna.ir/ http://www2.irna.ir/



Jeudi 16 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par Madame Marie Adelaïde DUGLAN le 16/07/2009 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L'IRAN SE TROUVE DANS UNE POSITION OU IL FAUT DILIGENTER AU PLUS VITE !

CECI AFIN D' ASSURER LA SECURITE NON SEULEMENT DES IRANIENS, MAIS AUSSI DANS L'EVOLUTION D'UN TOURISME ATTIRE PAR LA PERSE, QUI NE POURRA SE DEPLACER QUE PAR AVION SUR LES SITES,
MÊME A L'INTERIEUR DU PAYS !

LA PLACE DU TOURISME EN IRAN EST PLUS QUE JAMAIS D'ACTUALITE, IL EN VA DE SON IMAGE FACE AU RESTE DU MONDE !

ET MOI JE VOUDRAIS BIEN ALLER EN VOYAGE EN IRAN !


Madame Marie Adelaïde DUGLAN
marie.adelaide.duglan@hotmail.fr


2.Posté par 21/09/1609 le 16/07/2009 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme en irak ,a gaza ses 168 victimes sont a metre au passif de la politique d'embargo du fachisme usraelien

3.Posté par mebarak le 17/07/2009 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le tourisme de masse détruit la culture des pays qui se transforme en vaste musée folklorique dont les peuples se retrouvent être des acteurs, des caricatures d'eux mêmes.La Perse n'a pas besoin de ce tourisme inculte et abêtisant.L'éducation et la culture voilà le plus important

4.Posté par Madame Marie Adelaïde DUGLAN le 17/07/2009 06:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



REPONSE au N°3. Posté par MEBARAK

L'IRAN PAR LA PUISSANCE DE SON HISTOIRE A PAS BESOIN DE CONSEILS. CONCERNANT SON OUVERTURE ET SON DEVELOPPEMENT SUR L'ENSEMBLE DE L'IMMENSE RICHESSE DES SITES HISTORIQUES DE LA PERSE.
D'APRES CE QUE JE SAIS, LE MINISTRE IRANIEN DU TOURISME ET TRES COMPETENT DANS SON DOMAINE.

PAR CONTRE JE SUIS EN ACCORD TOTAL AVEC VOUS SUR LE FAIT QU'UN TOURISME DE MASSE PEUT S'ATTAQUER A LA CULTURE D'UN PAYS, D'AUTANT PLUS SI COMME EN FRANCE IL CE TRANSFORME EN EMIGRATION DE MASSE, VOIR EN EMIGRATION SAUVAGE.
C'EST EXACTEMENT CE FAIT DE L'EDUCATION ET DE LA CULTURE QUE NOUS NOUS DEVONS DE DEFENDRE AUJOURD'HUI SUR NOTRE TERRITOIRE NATIONAL.
ET COMME VOUS LE DITE: VOILA LE PLUS IMPORTANT !

AUJOURD'HUI NOUS LE VOYONS CLAIREMENT AVEC L'AFFAIRE DE LA BURKA ET L'AMALGAME QUI EST FAIT AVEC UN SIMPLE VOILE SUR LES CHEVEUX ET RAPPORTE SUR L'EPAULE, CE MELANGE DE DEUX ELEMENTS TRES DIFFERENTS NE S'ACCORDE GUERE.

Madame Marie Adelaïde DUGLAN
marie.adelaide.duglan@hotmail



Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires