Politique Nationale/Internationale

Mahmoud Ahmadinejad : 'nous n'avons pas l'intention de nous retirer du TNP'



"Bien que le parlement iranien ait donné l’autorisation au gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad de ne plus collaborer avec l'Organisation Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) et de se retirer du Traité de Non-prolifération (TNP), nous avons l'intention de faire valoir les droits du peuple iranien dans le cadre des lois", a déclaré le président iranien devant un large rassemblement composé de millions de personnes à l'occasion du 28ème anniversaire de la victoire de la Révolution islamique.


IRNA
Lundi 12 Février 2007

 Mahmoud Ahmadinejad : 'nous n'avons pas l'intention de nous retirer du TNP'



Mahmud Ahmadinejad, qui a prononcé un discours sur la place Azadi (Liberté) devant des millions de personnes qui se sont rassemblés à l'occasion de cette journée du 11 février, a ajouté : "nous souhaitons rester en accord avec la loi, et aujourd'hui même, bien que le parlement nous ait autorisé à revoir notre coopération avec l'agence et notre adhésion au TNP, toutefois, le gouvernement iranien, en accord avec le Parlement, n'a pas encore fait usage de ce pouvoir et souhaite faire valoir totalement le droit de la nation iranienne dans le cadre des lois."

"Les rapports publiés ont démontré heureusement la légalité des activités du peuple iranien, en n'ayant détecté aucune transgression ni déviation ; évidemment, quelques fois, dans ces rapports et sous la pression des USA et de la Grande-Bretagne, des fausses allégations sont apparues qui manquent de base juridique et qui n'ont pas été prouvées ni documentées « a t’il ajouté.


Mahmoud Ahmadinejad a indiqué que le contentieux nucléaire est composé de trois parties complètement différenciées et indépendantes ; d'une autre, à savoir, tout ce qui est de l’ordre du juridique, puis de la technique et enfin du domaine strictement politique, expliquant : "dans la partie technique, tout le monde sait que l’Iran ne fait rien qui ne soit pas conforme à son droit et en accord avec les lois et les normes de l'AIEA, notre pays étant le pays membre qui a accepté le plus d’inspections de ces installations."


Mahmoud Ahmadinejad a continué à expliquer que "nous travaillons aujourd'hui dans les mines de Yazd et de Bandar Abbas. Le travail poursuit son cour dans des domaines comme la production d'eau lourde, dans les centrales qui fonctionnent à l’ eau légère et dans des applications médicales.


"Aujourd'hui le dossier nucléaire iranien est complètement politique, il n'est déjà plus ni de l’ordre du technique ni du juridique"a-t-il poursuivi.


"Pendant les 28 années qu’a duré la Révolution islamique,les puissances arrogantes ont inventé chaque jour un problème au peuple iranien mettant en avant aujourd'hui l'excuse qui des avancées nucléaire de ce pays"a t’il regretté.


Le président iranien a rappelé qu’ "ils ont publié des documents et profèrent des allégations en citant quelques personnes, qui sont totalement fausses, tandis que le peuple iranien a toujours eu envers eux une attitude sincère."


Lundi 12 Février 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires