Politique Nationale/Internationale

Mahmoud Ahmadinejad : les femmes appartiennent à la classe sociale la plus opprimée



Dimanche 3 Février 2008

Mahmoud Ahmadinejad : les femmes appartiennent à la classe sociale la plus opprimée
Le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré samedi que les femmes constituent la classe sociale la plus opprimée.

Mahmoud Ahmadinejad qui s'exprimait samedi à Téhéran, devant le 1er congrès international commémorant le souvenir des femmes martyres, a affirmé que tout au long de l'Histoire les femmes ont été sujettes à des injustices.


« À travers l'histoire les femmes ont subi différentes formes d'injustice et nous sommes témoin aujourd'hui d’ nouvelle forme d injustices, » a-t’il ajouté.


Les femmes iraniennes et musulmanes ont choisi en toute conscience et liberté, le chemin de la gloire et du dévouement pour atteindre des idéaux sublimes et transcendants, a souligné le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad.


Avant le discours du président, le vice-président a annoncé à la cérémonie que des biographies de femmes martyres, environ 5000, avaient commencé à être rassemblées.


Un grand nombre de femmes étrangères accompagnées de leurs enfants étaient présentes lors de ce 1er congrès international où le président a reçu 22 familles de femmes martyres dont deux venues du Liban et d'Irak.


Etaient présents à ce 1er congrès international, les familles des femmes martyres, venues d'Irak, de Palestine, d'Afghanistan, du Maroc, du Liban et de Bosnie Herzégovine, ainsi que des étudiants en théologie représentants 27 pays du monde qui poursuivent actuellement leurs études en Iran.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Dimanche 3 Février 2008


Commentaires

1.Posté par Fred le 03/02/2008 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Extraordinaire ce président qui dit que les femmes sont les plus oprimées moins d'une semaine après que son régime ait interdit le journal Zanan (femmes) dernier organe d'expression libre des femmes iraniennes. Bravo, fallait oser !

2.Posté par azur le 03/02/2008 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous savez j'ai obtenu mon divorce pour faute pour "adultère" car en 1989 le divorce pour violence conjugual était mal reconnu par la justice française, un pays soit disant démocratique!!! C'est au prix de décés de femmes et de combats de certaines associations que petit à petit on a fini par outrepasser la loi patriarcal.et que les divorces pour violences conjuguals sont reconnu depuis peu ( hé oui en france) alors....

3.Posté par Tarajeat Marie-Thérèse le 07/02/2008 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



MERCI mille fois AZUR de remettre en place nos machos et.....pan !! sur le

bec .En Frrrrrance trois femmes meurent chaque jour par violances

conjugales ,alors Messieurs les franchouillards l'IRAN c'est peut-être pas le

paradis pour les femmes et ne prétend pas l'être ,ça l'est pas non plus en France ,balayons devant

notre porte sv p

il y a d'autres domaines ou les femmes françaises sont méprisées
cherchez vous trouverez mon cher Fred un peu d'humilité et de réflexion que diable

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires